La gazette

Le dosage du B.N.P. ? (Brain Natriuretic Peptid)

Le dosage du B.N.P. ?labo prise de sang laboratoire

Utilisé quotidiennement aux urgences, le dosage du BNP est apparu il y a quelques années sur les ordonnances de prises de sang à faire en ville.

Pour quelles personnes et dans quels buts ?

Contrairement à ce que peut faire penser son nom, le BNP ou Brain Natriuretic Peptid est une hormone cardiaque, produite majoritairement par les cellules du muscle cardiaque (il a cependant été découvert pour la première fois dans le cerveau d’un porc). Sa production au niveau du cœur augmente lorsque la paroi de celui-ci est « étirée » ou lorsque le remplissage du cœur se fait plus difficilement, deux conséquences de l’insuffisance cardiaque. La première utilisation du dosage du BNP a donc été diagnostique. C’est toujours le cas lorsqu’un patient présente un essoufflement ou des œdèmes (deux signes majeurs dans l’insuffisance cardiaque), et dans le cas où l’examen de ce patient ne permet pas de trancher entre une insuffisance cardiaque et une autre cause d’essoufflement. Un taux de BNP élevé apporte un argument en faveur de l’origine cardiaque. Plusieurs autres intérêts ont été découverts :

  • L’intérêt dans le suivi de traitement : même si des études complémentaires sont nécessaires pour obtenir un consensus, l’utilité du dosage du BNP au cours de la surveillance d’un patient insuffisant cardiaque est admise. Un taux élevé de BNP peut amener à majorer le traitement luttant contre l’insuffisance cardiaque. Une diminution du taux peut confirmer une amélioration clinique.
  • Dans certaines situations, le dosage du BNP a un intérêt pronostic. Un taux élevé pouvant être associé à un moins bon pronostic, celui-ci peut être un argument pour une surveillance accrue du patient, pour prolonger une hospitalisation…
  • Enfin, une utilisation du BNP comme médicament est en cours d’évaluation.

L’utilisation du dosage du BNP connait également plusieurs limites

Si vos résultats d’analyses montrent un BNP au dessus de la normale, pas de conclusion hâtive. L’interprétation d’un dosage de BNP est difficile. En effet, le taux de BNP peut augmenter dans des situations n’ayant aucun rapport avec une insuffisance cardiaque. Par exemple, il augmente avec l’âge, lors d’une infection, en présence d’une hypertension artérielle, lors d’un mauvais fonctionnement des reins…(liste non exhaustive). De ce fait, il n’est réellement interprétable qu’en dessous d’un certain seuil (il élimine alors formellement une insuffisance cardiaque) ou au dessus d’un autre seuil (l’insuffisance cardiaque est alors probable). Entre ces deux seuils, on parle de « zone grise » : d’autres examens sont nécessaires pour conclure.

En conclusion : l’utilisation du dosage du BNP est une aide précieuse pour le diagnostic ou la surveillance d’une insuffisance cardiaque. Peu onéreux, son utilisation n’est cependant pas recommandée en dépistage pour l’ensemble de la population du fait de sa variabilité d’un individu à l’autre et de sa difficile interprétation.


Auteur : Dr H.Pera médecin généraliste

Conflits d’intérêts : l’auteur n’a pas transmis de conflits d’intérêts concernant les données diffusées dans cette interview ou publiées dans la référence citée. Cet article est issu d’une expérience de terrain, il existe d’autres produits, et d’autres protocoles de prise en charge.

Le dosage du B.N.P. ? (Brain Natriuretic Peptid)