Pneumologie

La Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive – BPCO

QU’EST-CE QUE LA BPCO ? BPCO est l’acronyme de Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive

Health box

Health box

C’est une maladie du système respiratoire qui se traduit initialement par une inflammation chronique des bronches. Cette inflammation va progressivement entraîner une diminution du calibre de ces  bronches entraînant par la suite des répercussions sur le poumon. A un stade avancé de la maladie, la BPCO conduit à une insuffisance respiratoire c’est-à-dire l’impossibilité de respirer correctement. La « bronchite chronique » correspond au premier stade de BPCO. En France, il y aurait près de 3 millions de personnes souffrant de BPCO.

QUELLES SONT LES CAUSES DE BPCO ?

La première cause de BPCO est le tabac : il est responsable de 90% des BPCO. Les autres facteurs de risque de BPCO sont l’exposition professionnelle (mineurs, inhalation de poussière de textiles végétales), le déficit en alpha-1-antitrypsine (cause génétique). La pollution atmosphérique pourrait également intervenir dans le risque de BPCO.

La Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive – BPCO
Continuer la lecture

Une toux qui ne passe pas ! Peut-être un reflux gastro-oesophagien ?

femme mal au ventreUne toux qui ne passe pas ! Peut-être un reflux gastro-oesophagien ?

Je tousse depuis environ trois mois, ma voie est rauque le matin. Mon médecin généraliste m’a fait faire une radiographie des poumons. Comme elle était normale, il m’a proposé  un médicament pour cette toux. Or une de mes amies prend le même…mais pour un ulcère de l’estomac ! Est-ce normal ?

Qu’est-ce qu’un reflux gastro oesophagien (RGO) ?

Un reflux gastro-oesophagien est la remontée du liquide gastrique dans l’œsophage. Il est du à une anomalie de la motricité de l’appareil digestif haut. Le plus souvent,  c’est le sphincter situé en bas de l’œsophage, à l’entrée de l’estomac qui est mis en cause soit par des relâchements transitoires, soit par un manque de tonus permanent, soit en raison d’une pression abdominale trop forte, supérieure à la capacité de résistance du sphincter.

Une toux qui ne passe pas ! Peut-être un reflux gastro-oesophagien ?
Continuer la lecture

Mon asthme…si on en parlait ?

Mon asthme … si on en parlait ? Je suis asthmatique depuis des années. femme asthme

Je fais des crises ponctuelles et peu importantes. Je n’ai jamais été hospitalisé pour cela. Depuis quelques jours je dois reprendre de la ventoline® plusieurs fois par jour. Mon peakflow montre des chiffres en baisse.


Ces exemples sont inspirés de nombreuses questions réelles d’internautes, mais volontairement compilées et remaniées. Toute ressemblance avec un cas réel, ou concernant une personne connue serait purement fortuite. (Remaniées avec protection du secret médical)


Bonjour, pour simplifier et vous aider à comprendre votre prise en charge. L’asthme =  inflammation des bronches qui provoque une contraction de celles ci. asthme = inflammation (B) +contraction(A) ; (A) La contraction : les bronches se rétrecissent par la contraction réflexe de muscles, provoquant des sifflements, une gêne respiratoire, un essoufflement, des toux, un freinage à l’expiration…  ; (B) L’inflammation peut être favorisée par toxiques (fumées divers, tabac, pollution, etc…), allergènes (acariens, pollen, poils d’animaux, certains parfums, certains aliments etc…), une infection aigue (virale ou bactérienne )orl ou bronchique, un sinusite aigue ou chronique, un reflux gastro oesophagien…(souvent méconnue)…liste non exhaustive

Mon asthme…si on en parlait ?
Continuer la lecture

L’asthme de l’enfant : Testez !

L’asthme de l’enfant : Testez ! fillette asthme

Une des grandes difficultés que rencontrent les parents dans la gestion de l’asthme de leur enfant, est de faire une évaluation de son état. La mesure du peak flow est une très bonne méthode pour mesurer de façon objective, un des paramètres de l’asthme, et pour l’éducation du patient. Mais le vécu de l’enfant est tout aussi important et comme tout problème de santé durable, il est important que le petit patient prenne l’habitude de repérer les signes éventuels d’un asthme mal contrôlé ou qui décompense. Ce type de questionnaire va dans ce sens, et aidera aussi la relation du petit patient avec son médecin, avec une probable meilleure adhésion au traitement de fond qui serait éventuellement proposé ou modifié.

Pour faire le test avec votre enfant, cliquez ici (lien vers www.asthmealaune.com)

http://www.asthme-allergies.org/apropos-association/nos-actions/journee-mondiale.php


Auteur : Dr F. Dussauze  médecin généraliste

Conflits d’intérêts : l’auteur n’a pas transmis de conflits d’intérêts concernant les données diffusées dans cette interview ou publiées dans la référence citée. Cet article est issu d’une expérience de terrain, il existe d’autres produits, et d’autres protocoles de prise en charge.

 

L’asthme de l’enfant : Testez !
Continuer la lecture

L’asthme, parlons en

L’asthme, parlons en femme asthme

L’asthme est une préoccupation de santé publique inscrite dans la loi de 2004. Le nombre de patients asthmatiques aurait doublé en trente ans. Aujourd’hui, la France en compterait 3,5 millions. Le Contrôle de l’asthme est très insuffisant. L’étude AIRE(a) en 2001 avait montré que le contrôle de l’asthme était nettement insuffisant en Europe. L’étude ER’asthme(b) de l’équipe du professeur Godard du CHU de Montpellier, en 2005, avait confirmé que 72% des patients avaient un asthme mal contrôlé et sous-estimaient leurs symptômes. Raisons pour lesquelles les médecins consultés evaluent le niveau de contrôle de l’asthme, et de place ce contrôle au centre du suivi médical et de l’adaptation de traitement. (voir recommandations de L’ HAS). Dans notre pratique quotidienne médicale, certains patients asthmatiques ne parlent pas de leurs symptômes traitant, car ils ont tendance à sous-estimer leur gravité. Le médecin essaye par son rôle d’information d’aider le patient à mieux connaitre son asthme, et de l’inciter à jouer un rôle actif.

L’asthme, parlons en
Continuer la lecture