La gazette

Ça gratte : c’est des morpions ? 🐜

Dans la famille poux, nous demandons poux de pubis ! Moins populaires que les poux de tête de notre enfance, les poux de pubis, plus communément appelés morpions, sont des petits insectes qui vivent à la surface de nos poils pubiens et se nourrissent de notre sang. Ils pondent des oeufs qui s’agrippent à leur tour au poil : les lentes. Toute la petite famille peut résider au niveau du pubis, mais aussi au niveau de la poitrine, des aisselles, de la barbe, ou encore des cils et des sourcils.

Contrairement aux idées reçues, le morpion ne s’épanouit pas seulement chez les individus dont l’hygiène est douteuse ! Il lui faut seulement trouver un poil auquel s’accrocher. Les morsures de morpion laissent des petites tâches bleues au niveau du pubis et provoquent de vives démangeaisons associées à des lésions de grattage. Les poux du pubis « phtirius inguinalis » sont responsables d’une maladie infectieuse : la phtiriase.

 

La phtiriase, maladie infectieuse causée par les poux de pubis

La contamination se faisant le plus souvent par contact direct lors de rapports sexuels, la phtiriase doit être considérée comme une infection sexuellement transmissible (IST). Plus rarement, la contamination peut se faire par contact indirect avec des vêtements ou une literie infectée.

La phtiriase étant une infection sexuellement transmissible, pensez à dépister les IST associées. Attention, le préservatif ne protège pas de la phtiriase ! C’est une affaire de frotti frotta ♥️

 

« Caleçon qui gratte, morpions qui squattent ! »

De quoi être de mauvais poil… Mais pas de panique, nous avons la solution.

L’application d’une lotion ou d’un shampoing insecticide à base de Pyréthrine va permettre de tuer les morpions. Ce traitement n’étant pas efficace sur les lentes, il faut le renouveler une fois que les oeufs ont éclos, soit 7 à 10 jours après. Tous les membres de la famille et partenaires sexuels doivent être traités pour éviter les récidives.

Une dernière petite astuce : l’épilation intégrale. Vous l’aurez bien compris, pas de poils : pas de morpions !

 


Auteur : Delphine Durocher, relu par le Dr Juan Sebastián SUAREZ VALENCIA

Ça gratte : c’est des morpions ? 🐜