La gazette

Bronchiolite : quand faut-il emmener bébé aux urgences ? 🚨

« Vive le vent, vive le vent, vive le vent d’hiver… » – Oui, enfin… Quand on est jeune parent et que bébé commence à tousser non-stop en sifflant façon petit moineau asthmatique, difficile de se laisser bercer par l’épaisse couche de neige recouvrant la ville. Zoom sur la bronchiolite.

 

Mais alors, docteur, qu’est-ce-qu’il a mon bout’chou ?

Si votre enfant a moins de 2 ans, il est fort probable qu’il ait contracté une bronchiolite. La bronchiolite est une infection virale, principalement due à un méchant virus au doux nom de VRS (Virus Respiratoire Syncytial). Un virus TRÈS CONTAGIEUX qui se transmet dans les collectivités, le plus souvent. #crèches | En France, près d’ 1 nourrisson sur 3 qui est concerné chaque année.

 

Vous avez dit bronchio-quoi ?

Bronchiolite ! Parce que justement, ces virus se logent principalement dans des zones reculées de l’arbre respiratoire qu’on appelle les bronchioles (sorte de petites branches mesurant moins d’un millimètre de diamètre). L’inflammation qui en résulte obstrue les voies respiratoires de bébé, ce qui cause cette toux sifflante. Un peu à la manière d’un ballon dont on aurait pincé le bout…

 

Mais alors quand est-ce que je dois consulter ?

Dès les premiers signes (toux, écoulement nasal, difficultés à respirer, parfois fièvre), il faut consulter son médecin traitant. Néanmoins, PAS-DE-PANIQUE ! Dans la très grande majorité des cas, la bronchiolite est bénigne et une simple désobstruction du nez avec l’aide de sérum physiologique sera envisagé.

Néanmoins, certains signes cliniques ou critères doivent *alerter* et conduire l’entourage à contacter les services d’urgence (appeler le 15 ou 112) :

  • Un âge de moins de six semaines ou un enfant prématuré de moins de trois mois
  • Des antécédents de maladie cardiaque ou respiratoire
  • Des troubles de l’alimentation tel qu’un refus de boire ou s’alimenter, ou bien des portions diminuées de plus de moitié
  • Une diarrhée ou vomissements associés
  • Une somnolence et pleurs inhabituels
  • Une fièvre mal tolérée avec convulsions
  • Une aggravation des signes respiratoires malgré le traitement

 

Quels traitements sont efficaces pour lutter contre la bronchiolite ?

Le traitement de référence reste la Désobstruction Rhino-Pharyngé à l’aide de dosettes de sérum physiologique. Problème : la manoeuvre est trop peu souvent correctement réalisée…

On vous explique donc comment procéder :

  1. Allonger le nourrisson, prendre sa tête et la tourner sur un côté (droit ou gauche)
  2. S’équiper préalablement d’une dosette de sérum physiologique et l’introduire dans la narine
  3. Vider la dosette jusqu’à ce que le liquide ressorte par l’autre narine
  4. Réitérer de même avec l’autre narine

Bravo ! Vous savez faire un lavage de nez comme un(e) vrai(e) pro ! Réalisez régulièrement la manoeuvre, avant chaque biberon. En cas de fièvre, votre médecin pourra prescrire un antipyrétique adapté au poids de bébé.

Enfin, il est conseillé de fractionner les repas (et donc multiplier les biberons de faible volume) – parce que c’est épuisant de téter et qu’il est judicieux de ménager bébé lorsque celui-ci est essoufflé de base…

 

Et la kiné respiratoire? C’est pas obligatoire?

Du tout. Elle n’est indiquée que dans les formes les plus sévères.

 

Y a t-il un moyen d’éviter que mon enfant n’attrape la bronchiolite ?

Plusieurs mesures peuvent en effet aider !

  • Tout d’abord, se laver régulièrement les mains (avec du savon, bien sûr)
  • Si on est soi-même malade, porter un masque et se désinfecter les mains avec une solution hydro-alcoolique est plus que souhaitable
  • Aérer régulièrement les pièces confinées en ouvrant les fenêtres permet d’éviter la surchauffe
  • Enfin, on ne rappellera jamais assez l’importance d’arrêter de fumer, notamment durant ces périodes…

 

👉 Vous pouvez également consulter nos conseils pour soulager bébé de la bronchiolite !

 


Auteur : Benjamin Barkat (Externe hospitalier à l’APHP), relu par le Dr. Juan Sebastián SUAREZ VALENCIA

Bronchiolite : quand faut-il emmener bébé aux urgences ? 🚨