La gazette

Insomnie rebelle…traitée par antidépresseur ?

Insomnie rebelle…traitée par antidépresseur ?

Woman with headache

Bonjour Docteur, voilà je souffre d’insomnie depuis des années. En fait je m’endors assez facilement mais je me réveille vers 3à 4 h du matin…Puis plus moyen de dormir…j’ai pris des calmants, puis des somnifères et avec les années ils ont été de moins en moins efficaces. Mon médecin traitant m’ a adressé à une consultation spécialisée du sommeil. Ils m’ont fait arrêter tous mes traitements habituels pour dormir et m’ont prescrit un antidépresseur…à prendre le matin…à part les premiers jours avec quelques effets secondaires, je les supporte très bien, ils ne m’endorment pas du tout dans la journée et je fais mes nuits complètes, sans réveil… un antidépresseur ! Je ne suis pourtant pas dépressive.


 

Bonjour, Les troubles de sommeil de deuxième partie de nuit font partie des symptomes éventuels d’une dépression. Bien entendu les réveils de milieu de nuit peuvent être provoqués par des troubles urinaires, prostatiques, environnementaux ( le voisin qui travaille en nocturne etc..) mais aussi le syndrome de l’apnée du sommeil, syndrome sous diagnostiqué. La serotonine qui est gérée par certains antidépresseurs est un neuro médiateur central qui, lorsqu’il est déficitaire au niveau cérébral (non dosable encore actuellement), peut provoquer des dépressions mais aussi des troubles de sommeil en deuxième partie de nuit. Par ailleurs il est important de noter que les dépendances et accoutumances aux hypnotiques ou autres calmants notamment benzodiazépiniques, sont fréquents, beaucoup plus fréquents qu’avec certains antidépresseurs. En aucun cas je ne peux faire un commentaire sur votre prise en charge et les raisons précises pour lesquelles votre équipe soignante vous a mis sous tel type de traitement. Je ne peux bien sur pas faire un diagnostic, pronostic sur votre descriptif, mais j’espère que mon expérience de terrain vous sera utile à la compréhension de votre prise en charge.

Selon les recommandations du Conseil de l’Ordre des médecins, l’information ou le conseil en ligne ne sont pas des consultations médicales et ne doivent exonérer ni le médecin ni le patient d’une véritable consultation avec une anamnèse et un examen clinique qui seuls peuvent permettre d’aboutir à un diagnostic et à une prescription. Cordialement,


Auteur : Docteur Frédéric Dussauze, Médecine générale

Conflits d’intérêts : l’auteur n’a pas transmis de conflits d’intérêts concernant les données diffusées dans cette interview ou publiées dans la référence citée. Cet article est issu d’une expérience de terrain, il existe d’autres produits, et d’autres protocoles de prise en charge.

 

Insomnie rebelle…traitée par antidépresseur ?