La gazette

Mon enfant est turbulent… Et si c’était TDAH ? Que faire ? 🌪️

Votre enfant souffre d’inattention, d’hyperactivité et d’impulsivité? Avez vous pensé au trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) ? Ce trouble du développement des neurones touche environ 5 % des enfants, et persiste à l’âge adulte dans 2/3 des cas avec des symptômes plus ou moins francs.

 

Qu’est-ce que le TDAH (Trouble du Déficit de l’Attention avec ou sans Hyperactivité) ?

Le TDAH est un trouble du neurodéveloppement, c’est à dire du développement des neurones – et donc du cerveau. Il touche environ 5 % des enfants en France, et persiste dans 2/3 des cas à l’âge adulte. Le TDAH se caractérise la plupart du temps par :

  • des difficultés d’attention

L’enfant perd souvent les objets nécessaires à son travail ou à ses activités. Il est distrait, semble ne pas écouter quand on lui parle. Il est difficile pour lui d’organiser ses activités et ses travaux.

  • des problèmes de gestion de l’impulsivité

L’impulsivité s’observe par la prise de décisions irréfléchies.

  • des symptômes d’hyperactivité 

L’hyperactivité se caractérise par une grande excitation, le plus souvent physique.

Dans ces deux derniers cas, ces comportements sont dus à un manque d’inhibition. Les principaux signes d’hyperactivité et d’impulsivité peuvent être un enfant qui court, saute, crie alors que la situation n’est pas propice à cela. Cela peut également se caractériser par des difficultés à attendre son tour. Votre enfant présente quelques uns de ces symptômes ? Parlez-en à un professionnel de santé à toute heure du jour ou de la nuit.

 

Comment savoir si mon enfant a TDAH ?

Le diagnostic de TDAH se fait dans la majorité des cas à partir de l’âge scolaire. Le recours à un spécialiste est fréquent, afin de réaliser différents test diagnostics comme le Conners, l’ADHD-rating scale, ou le SNAP-IV. Ces tests permettent de poser le diagnostic de TDAH lorsqu’ils sont couplés à :

  • l’expérience d’un psychiatre
  • l’observation de l’évolution des symptômes sur plus de 6 mois
  • une évaluation pluridisciplinaire par orthophoniste, ergothérapeutes ou psychologues.

 

Y a t-il des causes au TDAH ?

Les causes du TDAH sont multiples et probablement imbriquées. Les TDAH – Troubles du Déficit de l’Attention avec ou sans Hyperactivité – peuvent être dus à :

  • la génétiques
  • des causes auto immunes (c’est à dire que les cellules de notre corps humains se retournent contre nous – en quelques sortes)
  • la consommation d’alcool durant la grossesse…

Mais plus fréquemment, il semblerait que l’environnement joue un rôle essentiel dans la genèse de ce trouble. En effet, de nombreuses études ont montré que l’exposition in utero ou après la naissance à certaines substances était en lien avec le développement d’un TDAH :

  • les additifs alimentaires comme le benzoate de sodium
  • les pesticides organophosphorés

A contrario, l’allaitement maternel (comme recommandé par la Haute Autorité de Santé) jusqu’à 6 mois minimum aurait un effet protecteur contre le TDAH, lié à la composition du lait.

Par ailleurs, de récentes études ont montré la nocivité des écrans chez les enfants, avec une recrudescence des cas de TDAH chez les enfants ayant une exposition élevée aux TV, smartphones, tablettes…

 

L’exposition aux écrans chez les enfants : la règle des 3-6-9-12

La règle des “3-6-9-12” vous aidera à doser l’exposition aux écrans de vos enfants. La voici :

3 comme… Pas d’écran avant 3 ans
6 comme… Pas de console de jeu portable avant 6 ans
9 comme… Pas d’internet avant 9ans / internet accompagné jusqu’à l’entrée au collège
12 comme… Internet seulement à partir de 12 ans tout en instaurant des règles de temps.

 

Existe t-il un traitement contre le TDAH ?

Les médicaments représentent un aspect de la prise en charge du TDAH mais n’en constituent pas la totalité. La présence ainsi que l’attention soutenue des parents envers les enfants atteints de TDAH sont primordiaux. Les enfants atteints de TDAH vont avoir besoin de beaucoup de pédagogie et d’attention afin d’organiser autour d’eux un cadre nécessaire à leur épanouissement.

La ritaline (Méthylphénidate)

Dans ce contexte, les médicaments utilisés sont de la famille des psychostimulants. Ils permettent de créer une concentration plus importante et durable chez l’enfant. La seule molécule commercialisée en france est le Méthylphénidate (Ritaline). Elle agit sur des molécules transmettrices des messages nerveux (dopamine et noradrénaline) et permet d’accentuer la concentration de l’enfant ou de l’adulte.

La pluridisciplinarité est une nouvelle fois la solution pour accompagner l’enfant vers un épanouissement et une guérison. Les psychothérapies de soutien, l’aide éducative, les groupes de parents, la relaxation / méditation, la phytothérapie ou bien encore les groupes de classes réduits participent à la prise en charge de ce trouble de l’attention.

 

Comment vivre avec un TDAH à l’âge adulte ?

Le TDAH persiste à l’âge adulte dans 2/3 des cas. Il est admis que :

  • 1/3 des enfants atteints guériront à l’âge adulte avec une disparition des symptôme
  • 1/3 auront une persistance des symptômes avec bonne tolérance dans la vie quotidienne
  • 1/3 garderont des symptômes francs * avec des difficultés à les gérer.

* Dans la majorité des cas, les adultes conservant des symptômes de TDAH mal tolérés souffrent de dépendance aux jeux vidéos, aux écrans et/ou aux substances addictives (telles que les anxiolytiques – benzodiazépines – ou drogues en tout genre).

Chez l’adulte atteint de TDAH, un traitement médicamenteux associé à des aides psychologiques permettent d’améliorer sa condition de vie. Il apparaît dans plusieurs études que les associations avec travail en groupe et les échanges entre patients atteints permettent d’améliorer la symptomatologie et la tolérance de la maladie.

 

Vous l’aurez compris, le TDAH est une pathologie complexe nécessitant une prise en charge globale et pluridisciplinaire, à la fois médicamenteuse et psychologique, que ce soit chez l’enfant ou l’adulte. Vous êtes en proie au doute ? Exprimez vos inquiétudes à un professionnel de santé : il vous indiquera la marche à suivre. Avec MédecinDirect, consultez un médecin généraliste ou spécialiste 24h/24 et 7j/7 où que vous soyez. Comme 14 millions de français, ce service est peut-être pris en charge à 100 % par votre complémentaire santé ou votre mutuelle. Testez votre éligibilité !

 

Pour aller plus loin :

 


Auteur : Geoffrey CARAT (interne en médecine à Nice) | Relu par le Dr Thierry MANTEAU

Mon enfant est turbulent… Et si c’était TDAH ? Que faire ? 🌪️