La gazette

Bronzage : est-il vrai que mon « capital soleil » s’épuise avec le temps ? 🌅

Y a t-il un bronzage superficiel et un bronzage profond ? Quand je prend un coup de soleil, je bronze ? Est-il vrai que mon « capital soleil » est une ressource épuisable ? Beaucoup d’idées reçues gravitent autour du bronzage. MédecinDirect fait le point sur ce processus de défense de la peau et sur le fameux « capital soleil » dont chacun d’entre nous est doté.

 

Que se passe-t-il lorsque l’on bronze ?

Quand vous êtes exposé au soleil, les ultraviolets produits par celui-ci viennent agresser les cellules de votre peau, et induire des dégâts au sein-même de leur ADN. En réaction à cette agression, les mélanocytes contenus dans votre peau vont produire une substance : la mélanine. Au fur et à mesure des expositions, la mélanine produite par les mélanocytes va s’organiser pour former une « cape de protection » autour du noyau des cellules de la peau, les protégeant ainsi contre les UVs.

C’est cette mélanine qui va donner le teint bronzé qui nous est si cher à la fin de l’été ! Cependant, avez-vous déjà remarqué la différence entre le bronzage immédiat suite à une exposition au soleil (à différencier du coup de soleil) – qui ne dure que quelques heures – et le bronzage sur le long terme, qui lui, se prolonge sur plusieurs semaines ?

 

Bronzage superficiel, durable et coup de soleil : quelle différence ?

Ce bronzage immédiat est la résultante des UVA (les UVs sont en effet composés de plusieurs types : les UVA, les UVB et les UVC) et apparaît quelques minutes après l’exposition, pour ne durer que quelques heures. Le rôle de cette « pigmentation immédiate » est inconnu, et il faut bien la différencier du coup de soleil, qui est une véritable brûlure causée par les UVB !

Le bronzage durable est une réaction de la peau suite à l’exposition aux UVs (les UVA + les UVB ici). Lorsque l’on est bronzés, nos cellules sont donc mieux protégées face au soleil. Cela explique que les personnes mates de peau craignent moins le soleil que les personnes à la peau très claire. Cependant, il faut utiliser une protection solaire dans les deux cas ! Dans cet article, nous vous donnons des conseils pour bien choisir votre crème solaire, en terme d’efficacité et de bio-responsabilité.

Enfin, le coup de soleil (causé par les UVB) est une réaction inflammatoire de la peau suite à une exposition trop prolongée. Il s’a’gît d’un signe d’alerte qui indique que vous êtes resté trop longtemps au soleil ! Suite au coup de soleil, l’ADN de vos cellules va se réparer et les couches internes de votre peau vont cicatriser. De nouvelles cellules vont ensuite être créées : de fait, un coup de soleil n’améliore pas votre bronzage ! Il est juste le témoin d’un choc subi par votre peau.

Attention, gardez en mémoire que le processus de bronzage serait plus cicatriciel qu’adaptatif. Il témoigne donc d’une réelle agression de la peau !

 

Sommes nous tous égaux devant le « capital soleil » ?

Vous avez sûrement déjà entendu parler du « capital soleil », du fait que l’on en a tous un, et qu’il est important de le préserver. Mais qu’en est-il vraiment ? On entend par « capital soleil » les moyens de défense dont dispose notre peau pour se défendre des effets néfastes du soleil, et ainsi éviter cancers et vieillissement cutané. Il est différent chez chaque individu et diminue tout au long de notre vie, à un rythme plus ou moins important.

En effet, l’exposition chronique au soleil a des effets néfastes qui se manifestent au fil des expositions par :

  • peau rugueuse,
  • rides,
  • pores dilatés,
  • taches de soleil,
  • mélanomes.

Les personnes les plus mates de peau sont, de base, mieux protégées face aux rayonnements solaires (sans être immunisées). De plus, ceux qui ont eu une bonne protection solaire dans l’enfance (crème solaire, expositions parcimonieuses) ont elles aussi des systèmes de défenses plus intègres.
Pour connaître votre propre capital soleil, il faut donc à la fois prendre en compte :

  • votre phénotype (c’est-à-dire votre teint),
  • le temps que vous avez passé au soleil pendant votre vie.

 

Les systèmes de protection de la peau sont en effet épuisables, et une trop forte exposition dans l’enfance ou une exposition trop importante sur le long terme sont néfastes. Le soleil est donc, malgré tous ses bienfaits, à consommer avec modération. Pour un bronzage parfait en toute sécurité, il est ainsi nécessaire de bien se protéger et de s’exposer avec parcimonie. Évitez les heures les plus à risques (12h à 16h) !

Vous souhaitez faire le point avec un médecin sur votre peau ? Pensez à la téléconsultation médicale. Avec MédecinDirect, consultez un médecin généraliste ou spécialiste 24h/24 et 7j/7 où que vous soyez ! Votre complémentaire santé ou entreprise prend peut être en charge ce service à 100 %. Testez votre éligibilité !


Auteur : Pierre MALHERBE – relu par le Dr Juan Sebatian SUAREZ VALENCIA

Bronzage : est-il vrai que mon « capital soleil » s’épuise avec le temps ? 🌅