La gazette

Phlébite : qu’est-ce que ce mystérieux « syndrome de la classe éco » ? 💺

Plus de trois semaines de confinement, ça laisse le temps de rêvasser… Et pour beaucoup d’entre nous, d’imaginer notre prochain voyage ! Mais aller au bout du monde en classe économique est souvent perçu comme un frein. Engourdissement, inconfort… Et risque de « syndrome de la classe économique » : la phlébite ! Faisons le point.

 

Phlébite : qu’est-ce qui se passe dans le corps ?

Ce fameux « syndrome de la classe éco » correspond à une thrombose veineuse. Une thrombose veineuse, (communément appelée “phlébite”) est la formation d’un caillot au sein de notre réseau veineux. Ce caillot obstrue la veine. Il apparaît le plus souvent au niveau du mollet.

 

⚖️ C’est une question d’équilibre

En temps normal règne un équilibre naturel permettant de garder le sang à un état fluide ou, a contrario, de former un caillot dans une situation de saignement afin de le stopper (on parle alors de coagulation). Cet équilibre repose sur de nombreux facteurs parmi lesquels on compte le mouvement permanent du sang dans le corps. L’architecture des veines et la pompe musculaire permettent ce mouvement permanent : c’est ce dernier qui évite alors la stase veineuse (arrêt ou ralentissement considérable de la circulation).

 

✈️ Le risque est-il spécifique à l’avion et sa « classe éco » ?

Nous pouvons aisément comprendre l’origine de la phlébite lors d’un voyage en avion. Nous restons assis longtemps sans stimuler nos muscles, ce qui favorise la stase veineuse et ainsi la formation du caillot. Cependant, la cause n’est pas vraiment l’avion, mais plutôt la station assise prolongée. Le risque est donc tout aussi présent lors d’un long trajet en voiture, en train, ou lorsqu’on a la jambe cassée et qu’on reste alité ! La dénomination “syndrome de la classe économique” provient de la place restreinte pour les jambes propre à cette classe. Il est plus difficile de bouger. Mais le risque en classe business n’est pas nul pour autant !

 

Comment s’apercevoir de la survenue d’une phlébite ?

Classiquement, on ressent une douleur vive au mollet. Celui-ci devient alors rouge et gonflé. Cependant, méfiance ! Ces symptômes ne sont pas systématiquement présents, ce qui peut nous amener à ne pas les considérer. Il est pourtant nécessaire de consulter un médecin, car la phlébite peut se compliquer rapidement. En effet, si un bout du caillot se détache et poursuit son chemin au sein de la veine, il passe par le coeur pour finir son trajet dans nos poumons. C’est ce qu’on appelle une embolie pulmonaire. Elle peut être mortelle. 

 

Est-il possible de l’éviter ?

Nous avons quelques cartes en main pour diminuer le risque de thrombose veineuse (phlébite) lors d’un voyage prolongé. Les mesures recommandées pour tout le monde sont celles permettant de favoriser la circulation sanguine :

• Port de chaussettes / bas de contention,
• Mouvements réguliers des jambes,
• Quelques pas dans le couloir (dans la mesure du possible),
• Port de vêtements ne gênant pas la circulation sanguine,
• Retrait des chaussures
• Maintient d’une bonne hydratation,
• Éviter la consommation de sédatifs, d’alcool, ou de tabac. 

Il existe de nombreux facteurs augmentant le risque de phlébite et pouvant justifier l’utilisation de mesures préventives supplémentaires.

⚠️ Le port d’une contention élastique (ou bas de contention) est vivement recommandée à tous les voyageurs qui ne déambulent pas régulièrement à bord, plus particulièrement pour les voyages de plus de 6 heures. Les bas de contention mi-cuisse sont plus confortables que ceux arrivant sous le genou. Optez pour des contentions de classe 2 (pression à la cheville de 15 à 30 mmHg *

 

Vous préparez un voyage relativement long et souhaitez obtenir l’avis d’un médecin en amont ? Pensez à la téléconsultation. MédecinDirect vous permet de solliciter une téléconsultation et être mis en relation avec un médecin généraliste ou spécialiste 24h/24 et 7j/7. Le service de MédecinDirect est peut-être pris en charge à 100 % par votre mutuelle, assurance ou entreprise, comme des millions de bénéficiaires. Testez votre éligibilité au service !

 


Auteur : Lena ATTIAS – Relu par le Dr Juan Sebastián SUAREZ VALENCIA

* (Santé Publique France « recommandations sanitaires pour les voyageurs, 2019 »)

Phlébite : qu’est-ce que ce mystérieux « syndrome de la classe éco » ? 💺