La gazette

Hormones après 50 ans : qu’est ce qui se passe dans nos corps ?

Après 50 ans, les hormones ne sont plus les mêmes. Que ce soit chez l’homme ou bien chez la femme, ce changement peut avoir des conséquences au quotidien et nécessiter une prise en charge médicale.

 

Quelles sont les modifications hormonales chez la femme après 50 ans ?

Pour la majorité des femmes, les 50 ans coïncident avec la ménopause. Pourtant, elle n’apparaît pas du jour au lendemain, mais lors d’une période de transition où les hormones changent et le corps passe progressivement vers un autre état d’équilibre.

Ainsi, la préménopause peut s’annoncer par des bouffées de chaleur, des sueurs nocturnes, des troubles du sommeil, du stress, des sautes d’humeur, de l’irritabilité, ou même une dépression.

À mesure que le taux d’œstrogènes diminue, d’autres changements peuvent apparaître :

  • Une diminution de la lubrification vaginale qui peut rendre les relations sexuelles plus difficiles, voire douloureuses, et accroître le risque de contracter des infections urinaires et vaginales ;
  • Une diminution de la densité osseuse, faisant courir le risque d’ostéoporose et de fractures du poignet ou du col du fémur par exemple ;
  • Une augmentation de la graisse abdominale qui augmente le risque de maladie cardiaque, de diabète ou de cancer.

 

Que faire quand on est une femme après 50 ans ?

Les 50 ans s’accompagnent de nombreux changements physiques et émotionnels qui nécessitent bien souvent une prise en charge médicale pour :

  • Mesurer la densité osseuse grâce à une ostéodensitométrie ;
  • Vérifier la glycémie à jeun pour dépister un éventuel diabète ;
  • Contrôler la tension artérielle et le cholestérol qui peuvent augmenter le risque cardiovasculaire ;
  • Effectuer un dépistage du cancer colorectal tous les 2 ans grâce à une recherche de sang dans les selles ;
  • Consulter le gynécologue tous les ans pour un examen gynécologique et un frottis le cas échéant ;
  • Faire une mammographie de dépistage tous les 2 ans.

 

Dans certains cas, les médecins peuvent proposer un traitement hormonal de la ménopause destiné à remplacer les œstrogènes et la progestérone qui ne sont plus produits par l’organisme. Ce traitement, autrefois proposé de façon systématique doit être adapté à chacune. Cela vaut en particulier en fonction des symptômes pouvant altérer la qualité de vie.

 

Quelles sont les modifications hormonales chez l’homme après 50 ans ?

Les hommes aussi peuvent être sujets à des changements hormonaux significatifs après 50 ans. Bien loin de la ménopause des femmes, l’andropause va de pair avec une diminution lente et graduelle du taux de testostérone dans le sang, maintenant toutefois la fonction reproductrice.

Elle se manifeste par des érections moins rigides et moins nombreuses, mais aussi par une baisse significative de la libido. À cause de la diminution des hormones mâles, il existe aussi une fatigue inhabituelle, des troubles du sommeil, et parfois un changement de comportement allant vers une dépression ou une irritabilité plus importante qu’avant.

Le plus souvent non pathologique, cette diminution de la testostérone peut toutefois provoquer une augmentation du tour de taille et une perte musculaire qui augmente le risque cardiovasculaire. On peut aussi noter une baisse de la pilosité sur les bras, les jambes, les cuisses, le thorax et la barbe.

Enfin, les hormones mâles peuvent se transformer en œstrogènes, c’est-à-dire en hormone féminine, et provoquer une gynécomastie, c’est-à-dire une augmentation de volume des seins.

 

Que faire quand on est un homme après 50 ans ?

Adopter une bonne hygiène de vie, sans excès alimentaire ni alimentation trop grasse, trop sucrée ou trop salée, perdre ses kilos superflus, arrêter de fumer et de boire, et maintenir une activité physique régulière permet en général d’améliorer les symptômes de l’andropause.

Cependant, dans certains cas, la prescription d’un traitement peut être nécessaire pour aider à retrouver des érections normales comme le Cialis®, le Viagra®, le Lévitra® ou le Spedra®.

Dans les cas les plus importants d’andropause, un traitement à base de testostérone peut être proposé pour améliorer la libido, les érections, et limiter les symptômes physiques.

De façon générale, chez l’homme après 50 ans, il est important de :

  • Dépister un éventuel diabète ;
  • Faire contrôler sa tension artérielle et son cholestérol ;
  • Faire un examen régulier de la prostate, des testicules et de la verge ainsi qu’un dosage du PSA à la recherche d’un cancer de la prostate ;
  • Consulter un andrologue en cas de baisse de la testostérone.

 


Auteur : Dr Claire Lewandowski, psychiatre – Août 2019

Hormones après 50 ans : qu’est ce qui se passe dans nos corps ?