La gazette

Fatigue chronique : quelles en sont les causes et les traitements possible ?

Il nous arrive à tous d’être fatigué à certains moments de l’année. Pourtant une fatigue qui dure et s’installe peut être causée par un problème de santé à explorer avec son médecin. Qu’il s’agisse d’un manque de récupération, d’un surmenage, ou d’une maladie physique, le traitement ne sera pas le même.

Qu’est-ce qu’une fatigue chronique ?

Aussi appelée “asthénie”, la fatigue peut être physiologique, c’est-à-dire normale, ou bien pathologique, c’est-à-dire anormale. Elle se traduit en général par une lassitude, un manque d’énergie, et une sensation de vide ou d’épuisement. Dans le cas d’une fatigue pathologique, la récupération n’est pas possible malgré le repos et une grande difficulté à accomplir les activités du quotidien s’installe. On parle de fatigue chronique lorsque la fatigue pathologique dure plus de 6 mois.

 

Quelles sont les causes de fatigue chronique ?

Jusqu’à 25 % des motifs de consultation en médecine générale concernent la fatigue. Dans la plupart des cas, elle s’accompagne d’autres symptômes comme de douleurs articulaires ou musculaires, de pertes de mémoire ou de difficultés de concentration. Devant une fatigue chronique, un bilan médical suffisamment complet est nécessaire pour rechercher la ou les causes possibles. On distingue en général :

  • Le surmenage et le stress chronique qui se caractérisent par une sensation d’épuisement, une activité trop intense ou inadaptée au travail, un changement familial récent (divorce, déménagement, arrivée d’un enfant…)
  • La mauvaise hygiène de vie avec une activité physique trop intense ou une perte musculaire liés à la sédentarité
  • L’alimentation déséquilibrée, ou carencée
  • La dépression et l’anxiété avec une fatigue qui apparaît en général dès le réveil avec des idées noires, des maux de tête, des troubles du sommeil, une irritabilité…
  • La prise de médicaments comme les antidépresseurs, les sédatifs, les psychotropes, les antalgiques, les diurétiques, la chimiothérapie, les antihistaminiques, les bêta-bloquants…
  • La prise de drogues comme la cocaïne, le LSD, mais aussi le tabac, l’alcool ou la caféine

 

Dans certains cas, la fatigue chronique peut être un symptôme d’une maladie physique

  • Une maladie endocrinienne : hypothyroïdie (baisse de la sécrétion d’hormones thyroïdiennes), insuffisance surrénalienne, hypophysaire…
  • Une maladie métabolique : diabète, insuffisance rénale chronique, malnutrition, hyponatrémie, hypokaliémie, hypercalcémie…
  • Un cancer
  • Une maladie digestive : syndrome de l’intestin irritable, maladie de Crohn, maladie cœliaque…
  • Une maladie auto-immune : lupus, sarcoïdose, polyarthrite rhumatoïde, spondylarthrite ankylosante…
  • Une infection : hépatite, mononucléose, tuberculose, maladie de Lyme…
  • Une maladie neurologique : maladie de Parkinson, sclérose en plaques, myasthénie…
  • Un accident vasculaire cérébral…
  • Une maladie respiratoire : syndrome d’apnée du sommeil, bronchite chronique…
  • Une maladie du foie : hépatite, hémochromatose, cirrhose…
  • Une anémie ou une carence en fer
  • Une maladie cardiovasculaire : insuffisance cardiaque, infarctus…

Les causes de fatigue chronique sont très nombreuses et doivent être recherchées par le médecin grâce à l’examen clinique et aux examens complémentaires.

 

Quelles sont les conséquences de la fatigue ?

Une fatigue chronique qui s’installe a des conséquences dans la qualité de vie et le quotidien, que ce soit sur le plan personnel ou professionnel, elle :

  • Isole et renferme sur soi
  • Empêche de travailler correctement, de se concentrer ou de mémoriser
  • Augmente le risque d’accidents, de chutes, ou de traumatismes
  • Est associée à une tristesse et un sentiment de déprime
  • Peut augmenter le surpoids, le diabète et les risques cardio-vasculaires (en fonction du contexte)

Consulter avant même que les conséquences ne s’installent permet de prendre en charge la fatigue pour agir le plus tôt possible.

 

Quand faut-il consulter un médecin ?

Tout le monde connaît un état de fatigue au cours de sa vie, parfois plus régulièrement à certaines saisons, en fin de semaine ou bien avant les vacances. Pourtant certains symptômes doivent faire consulter le médecin pour faire un diagnostic précis. C’est le cas quand la fatigue :

  • Se prolonge pendant plusieurs semaines
  • Se déclenche brutalement
  • N’est pas en lien avec un manque de sommeil, une maladie ou un traitement connus
  • Est associée à d’autres symptômes comme une perte d’appétit, de poids, des douleurs ou de la fièvre par exemple

Contrairement à la fatigue transitoire, la somnolence ou la perte de motivation, la fatigue chronique se traduit par une baisse d’énergie significative qui dure dans le temps.

 

Quels examens en cas de fatigue chronique ?

Quand la fatigue persiste et a des conséquences au quotidien, il est important de consulter pour faire un bilan médical. Le médecin va procéder à un questionnaire complet sur :

  • Le mode de vie
  • Les symptômes
  • Les antécédents médicaux
  • L’état psychologique
  • Le sommeil

En fonction des résultats de ce questionnaire et de l’examen physique, certains examens complémentaires seront proposés comme une prise de sang, des examens radiologiques, un enregistrement du sommeil…
Même si l’ensemble du bilan médical doit être fait avant de conclure à la cause d’une fatigue chronique, noter les caractéristiques de sa fatigue (apparition, durée, circonstances…) et les signes d’accompagnement permet de guider le diagnostic. Une fatigue matinale sera plutôt d’origine fonctionnelle alors qu’une fatigue augmentant au cours de la journée sera plutôt en faveur d’une maladie organique.

 

Quels sont les traitements de la fatigue chronique ?

Le traitement et l’évolution de la fatigue chronique dépendent toujours de la cause sous-jacente. Il peut s’agir d’un appareillage en cas de syndrome d’apnée du sommeil, d’un traitement médicamenteux en cas d’hypothyroïdie, ou de la correction d’une carence par exemple. En l’absence de cause évidente, on recommande d’améliorer l’hygiène de vie avec un repos suffisant et une alimentation équilibrée. Dans certains cas, on peut compléter avec :

  • Un médicament anti-asthénique prescrit sur ordonnance pour apporter des acides aminés, des vitamines et des oligoéléments
  • Un stimulant à base de caféine, de deanol, de guarana…
  • Un antidépresseur ainsi qu’une psychothérapie

En fonction de la cause et de son traitement, la fatigue chronique peut se résoudre en quelques jours ou parfois plusieurs mois.

 

Comment prévenir la fatigue au quotidien ?

L’hygiène de vie est essentielle pour réduire la fatigue au quotidien et retrouver une meilleure concentration. Certaines habitudes peuvent aider à s’économiser et mieux gérer sa fatigue :

  • Ralentir le rythme au quotidien en se ménageant des pauses régulièrement, y compris sur le lieu de travail
  • Prendre du temps pour soi et pour se détendre
  • Pratiquer une activité physique régulière comme la marche, la course à pied, la natation, la danse, le yoga, ou le vélo, sans excès et avec des temps de récupération suffisants
  • Adopter une alimentation équilibrée et variée
  • Avoir des horaires réguliers de coucher et de réveil
  • Favoriser une activité relaxante au moment du coucher comme la lecture, les étirements, la méditation…
  • Eviter l’alcool, les repas copieux, les excitants comme le tabac et la caféine qui peuvent entretenir une fatigue chronique

 

Quels sont les aliments antifatigue ?

Certaines carences peuvent causer une fatigue chronique. Manger équilibré et varié permet de retrouver des forces et prévenir la fatigue sur le long terme. Par exemple, on conseille de manger  :

  • Fruits et légumes riches en vitamine C comme le kiwi, l’orange, le brocoli et le poivron
  • Poissons et crustacés riches en vitamine E et B
  • Légumineuses, fruits oléagineux ou chocolat noir riches en magnésium
  • Fruits rouges, viande et légumes riches en antioxydants
  • Foie de veau ou boudin noir riches en fer

Certains compléments alimentaires (vitamine C, fer…) peuvent être prescrits par le médecin après un bilan de santé.

 

Qu’est-ce que le syndrome de fatigue chronique ?

Longtemps controversé, le syndrome de fatigue chronique est une maladie neurologique maintenant reconnue. Aussi appelé “encéphalomyélite”, il se manifeste par une fatigue extrême, mais aussi des maux de tête, des difficultés de concentration et des douleurs musculaires. Il s’agit d’une maladie très difficile à diagnostiquer, qui évolue par poussées, souvent après un événement déclencheur.

Plusieurs traitements sont possibles comme la rééducation fonctionnelle, la thérapie cognitive et comportementale, les techniques de relaxation et de méditation, et certains médicaments comme les immunoglobulines, les antidouleurs, les antidépresseurs ou les corticoïdes.

Rare et difficile à diagnostiquer, le syndrome de fatigue chronique nécessite une prise en charge spécialisée dans les services de médecine interne ou de neurologie.

 


Auteur : Dr Claire Lewandowski, psychiatre – le 5 novembre 2018

 

Une question sur votre santé ? Consultez l’un de nos médecins !

Fatigue chronique : quelles en sont les causes et les traitements possible ?