La gazette

Personne âgée dépendante, poussée d’hypertension

Aide à la prise en charge d’une personne âgée dépendante – Poussée d’hypertension86529486

Cela concerne surtout la personne âgée dépendante qui est toujours à son domicile. Il est actuellement très courant que des personnes âgées, traitées pour une hypertension, utilisent un appareil à tension pour se surveiller elle-même leur tension artérielle entre deux visites de leur médecin traitant.

Une pression artérielle anormalement élevée  correspond à une pression artérielle systolique supérieure ou égale à 140 mm de Hg et à une pression artérielle diastolique supérieure ou égale à 90 mm de Hg dans les conditions de repos et de détente.

On parle de poussée hypertensive (hypertension sévère ou de grade 3) en cas d’élévation tensionnelle supérieure ou égale 180 mm Hg pour la systolique et/ou supérieure ou égale 110 mm Hg pour la diastolique. La gravité d’un accès hypertensif aigu tient davantage à la présence de signes de souffrance viscérale qu’aux valeurs absolues de pression artérielle atteintes. Chez des malades dont les mécanismes d’autorégulation se sont précédemment adaptés à une hypertension chronique ou chez les sujets âgés, la réduction tensionnelle trop brutale risque d’induire des accidents circulatoires graves. La présence de symptômes comme des céphalées d’intensité modérée, une épistaxis (saignement de nez), des sensations pseudo-vertigineuses, des bourdonnements d’oreilles, s’il n’y a pas de signe objectif de souffrance viscérale, n’est pas un signe de gravité et n’est pas associée à une évolution défavorable.

SIGNES POUVANT FAIRE PENSER A UNE POUSSEE HYPERTENSIVE NECESSITANT  UN APPEL MEDICAL URGENT

  • troubles de la conscience  (coma, convulsions)
  • douleurs thoraciques ou abdominales
  • troubles paralytiques

LES PREMIERS GESTES

  • Le patient doit être mis en confiance, au repos et au calme.
  • La tension artérielle doit être reprise après quelques dizaines de minutes, au repos, le patient allongé ou assis : établir une courbe de la pression artérielle
  • Instaurer une diète hydrique
  • En cas de signes de gravité,  appeler le médecin des urgences en faisant le n° de tél. 15
  • En l’absence de la situation d’urgence médicale, programmer une consultation médicale avec le médecin traitant.

Auteur : Dr Bréant Alain

Conflits d’intérêts : l’auteur n’a pas transmis de conflits d’intérêts concernant les données diffusées dans cette interview ou publiées dans la référence citée. Cet article est issu d’une expérience de terrain, il existe d’autres produits, et d’autres protocoles de prise en charge.

 

Personne âgée dépendante, poussée d’hypertension