La gazette

Je perds mes dents, que puis-je faire?

Je perds mes dents, que puis-je faire?DENT

Bonjour Docteur. Je perds mes dents que puis je faire ? Le dentiste consulté m’a parlé de « parodontite » et m’a dit que des causes médicales générales pouvaient être évoquées. Je vais aller voir mon médecin traitant mais pouvez vous m en dire plus ?


Ces exemples sont inspirés de nombreuses questions réelles d’internautes, mais volontairement compilées et remaniées. Toute ressemblance avec un cas réel, ou concernant une personne connue serait purement fortuite.(Remaniées avec protection du secret médical)


Bonjour, Quelques explications générales pour vous aider à comprendre : Le parodonte correspond à l’ensemble des tissus de soutien de la dent. Il comprend le ligament alvéolo-dentaire et le tissu « d’assise » de la dent  avec des éléments vasculaires et nerveux, ainsi que le cément de la racine dentaire. La parodontite est l’inflammation du parodonte: Elle est liée au départ à un déséquilibre des flores bactériennes à l’intérieur de la bouche. Le dépôt de tartre le favorise. Une plaque bactérienne se forme autour de la dent, fabricant toxines et enzymes qui agressent:

  • la gencive (saignement, gingivite)
  • le parodonte
  • puis l’os alvéolaire

Le tartre se répand également sous la gencive. Tout cela entraine une mobilité de la dent, un déchaussement (les racines apparaissent), puis la chute de la dent. Il est important d’enrayer ce processus qui peut s’étendre à toute l’arcade dentaire. Les dentistes préconisent tout d’abord:

  • L’importance du brossage des dents avec un matériel et un dentifrice adapté (3 fois par jour, après chaque repas)
  • Des précautions supplémentaires: – brossettes interdentaires – complément de bains de bouche antiseptiques

A prendre en cas de présence de couronnes ou de bridges, d’obturations anciennes (amalgames) qui peuvent rendre le brossage moins efficaces.

Ensuite sont proposés:

  • Un détartrage profond sous anesthésie locale (lithotricie)
  • et/ou un traitement par laser (plusieurs séances) qui a un effet stérilisant.

L’effet sera d’autant plus probant que vous aurez compris l’importance des soins quotidiens qui auront préparé vos gencives.Néanmoins, comme vous l’avait suggéré votre dentiste, des facteurs plus généraux peuvent altérer la réponse de défense de l’organisme et rendre la gencive plus sensible aux agressions du tartre ou de la plaque bactérienne.

  • Certaines maladies du système immunitaire : (hépatites, VIH et toutes les dépressions immunitaires, parfois d’origine génétique).)
  • Diabète et maladies endocriniennes  (hyperthyroïdie, hyper ou hypo parathyroidie)
  • Une malnutrition :carence en certains nutriments (protéines, vitamines, oligoéléments) ou excès de graisses.
  • La prise de certains médicaments (immunosupresseurs, antiépileptiques, inhibiteurs calciques, anti-inflammatoires comme l’aspirine ou l’ibuprofène)*
  • Le tabagisme ( à éviter dans votre situation!) qui perturbe la flore buccale et la salive, provoquant l’accumulation de tartre et qui a une toxicité directe en diminuant le flux sanguin local, augmentant l’inflammation et modifiant  la réponse immunitaire.
  • Et bien sûr le stress:

Souvent la parodontite se développe dans une période de vie un peu perturbée (deuil,  chômage), lors de bouleversement affectifs ou professionnels,d’un épisode dépressif ou d’une profonde remise en question intérieure.

Le stress  épuise l’énergie vitale et les réserves de l’organisme, par l’intermédiaire des systèmes nerveux et hormonal et contribue à l’affaiblissement du système immunitaire.

Il entraine également une augmentation du tabagisme, un manque de motivation pour son hygiène buccale, de mauvaises habitudes (comme le bruxisme par exemple), accentuant la prolifération bactérienne au niveau de la plaque dentaire. C’est ce cercle vicieux qu’il faut enrayer :

  • Stress
  • Epuisement (+tabac+mauvaise hygiène buccale+bruxisme)
  • Déséquilibre microbien-inflammation-
  • Déchaussement  des dents

C’est pourquoi il serait judicieux de faire un bilan général  avec votre médecin en reprenant ces éléments:

  •  Eliminer une maladie inflammatoire ou immunitaire.
  • Corriger un déséquilibre hormonal éventuel.
  • Evaluer votre résistance au stress et prévoir éventuellement un traitement de terrain ou une recharge en oligoéléments, minéraux ou vitamines.
  • Vous diriger vers une consultation antitabac si besoin.
  • ou vous orienter vers une psychothérapie de soutien.
  • Sans compter que la parodontite peut elle-même être à l’origine de maladies cardiaques ou pulmonaires ou de la décompensation d’un diabète, ou encore favoriser les accouchements prématurés…une surveillance médicale est donc recommandée en cas de fragilité dans ces domaines.

Une fois le processus enrayé, un traitement d’entretien est préconisé :

  •  Avec des surveillances régulières
  • un brossage des dents efficace, des solutions antiseptiques ( teintures mères) et des détartrage réguliers
  • je rajouterais le soin de votre état émotionnel et l’expression de vos ressentis

Cette démarche thérapeutique globale, dont vous êtes finalement l’acteur principal  est, à mon sens, essentielle  avant d’envisager d’autres solutions comme la  chirurgie ou la pose d’implant par exemple.

Bibliographie

Parodontite et état général/ Pr ENNIBI,service de parodontologie,Faculté de médecine dentaire de Rabat.

Stress et parodontites: revue de littérature, journal de parodontologie et d’implantologie orale, vol 17 N°2/1998


Auteur : Dr Dufour Brigitte.

Conflits d’intérêts : l’auteur n’a pas transmis de conflits d’intérêts concernant les données diffusées dans cette interview ou publiées dans la référence citée. Cet article est issu d’une expérience de terrain, il existe d’autres produits, et d’autres protocoles de prise en charge.

 

Je perds mes dents, que puis-je faire?