Homéopathie

Guide pour la réalisation d’une pharmacie familiale homéopathique

PHARMACIEGuide pour la réalisation d’une pharmacie familiale homéopathique

Que ce soit pour un banal mal de tête, une coupure malencontreuse ou un problème digestif, il n’est pas rare qu’un membre de la famille ait besoin de premiers soins avant de consulter éventuellement le médecin traitant ! Certains appellent cela de la « bobologie » mais ce terme est un peu méprisant car les bobos peuvent être compris comme des désagréments passagers qui pourraient disparaître d’eux-mêmes ! En vérité ces premiers soins sont très importants car de leur efficacité ou non peut découler une évolution plus ou moins favorable de ces troubles de la santé qui affectent le quotidien. Une plaie mal soignée peut s’infecter, un début de gastro-entérite non jugulé peut se compliquer de déshydratation ! Par ailleurs, il est de plus en plus fréquent d’avoir recours à un conseil téléphonique médical devant des symptômes qui alertent. Un conseil en pleine nuit si on ne dispose pas d’un minimum de médicaments s’avère improductif : d’où l’impérieuse nécessité pour toutes les familles de disposer d’une pharmacie familiale. Celle que je vous présente s’adresse plus particulièrement aux patients qui ont coutume d’utiliser des médicaments homéopathiques. Selon les troubles présentés et les réponses à un interrogatoire, des conseils pourront être donnés en utilisant les ressources de la pharmacie familiale. Cela évitera une perte de temps et aussi une dépense ! Pour mettre en œuvre ces premiers soins il est nécessaire :

Guide pour la réalisation d’une pharmacie familiale homéopathique
Continuer la lecture

Conseils homéo pour trois désagréments de l’été (gastro, insectes, insolation)

Conseils homéo pour trois désagréments de l’été (gastro, insectes, insolation)sport courir footing

Méthodologie : Ces conseils classiques de médecins homéopathes sont destinés à faciliter la récupération de l’organisme. Ils vous sont donnés à titre d’information, mais ne vous dispensent pas de consulter votre médecin car seuls un interrogatoire et un examen clinique peuvent permettre d’aboutir à un diagnostic et à une prescription.

Les médecins homéopathes rappellent souvent à leurs patients que ces conseils doivent apporter un soulagement très rapidement, et qu’ en cas de persistance des symptômes au-delà de 6 heures il est  recommandé de consulter le médecin à nouveau.

Conseils homéo pour trois désagréments de l’été (gastro, insectes, insolation)
Continuer la lecture

Molluscum et homéopathie

Molluscum et homéopathie104425778

Traitement homéopathique du Molluscum Contagiosum

Le traitement homéopathique sera la résultante de trois analyses

  • analyse du terrain constitutionnel
  • analyse de la sémiologie proliférative
  • analyse du terrain individuel du patient

I – L’analyse du terrain constitutionnel

L’observation des maladies permet de constater que n’importe qui ne fait pas n’importe quelle pathologie. Le Molluscum contagiosum est une production tumorale qui est une des caractéristiques de ce que les médecins homéopathes appellent la sycose. L’interrogatoire et l’observation du patient permettra de choisir le remède homéopathique constitutionnel le mieux indiqué :

  • Causticum
  • Medorrhinum
  • Natrum Sulfur
  • Thuya occidentalis

Le choix entre ces 4 médicaments se fera surtout sur les antécédents :

Molluscum et homéopathie
Continuer la lecture

Traitement de la douleur par des médicaments homéopathiques

Traitement de la douleur par des médicaments homéopathiques

Tablets and flowers. Herbal medicine

Tablets and flowers. Herbal medicine

Malheureusement, il n’est pas facile de retrouver une substance étrangère à l’origine d’une symptomatologie clinique. Aussi recourt-on à l’analogie des symptômes présentés par un patient avec un tableau clinique d’intoxication connue. Les tableaux cliniques répertoriés constitue la Matière Médicale homéopathique ; c’est l’ouvrage de référence dont la connaissance permet de choisir le médicament homéopathique s’approchant le plus possible des symptômes présentés par le patient. Lorsque le tableau clinique présenté correspond assez parfaitement à la description de l’intoxication par une substance décrite dans la matière médicale homéopathique, il est d’usage de prescrire le médicament (la substance toxique à dose diluée) sous forme d’une dose unique à haute dilution (par exemple 30CH ou dilution Korsakovienne MK) et l’on attendra l’effet thérapeutique avant d’éventuellement la renouveler. Lorsque le tableau clinique ne correspond pas exactement à la description de la matière médicale mais s’en approche, il est d’usage de prescrire le remède choisi à dilution basse (par exemple 4 à 5 CH) sous forme de granules prises de façon rapprochée en espaçant les prises en fonction de l’amélioration.

Traitement de la douleur par des médicaments homéopathiques
Continuer la lecture

L’utilisation des remèdes homéopathiques

L’utilisation des remèdes homéopathiques 94734673

Mon expérience de terrain.

Si votre médecin vous prescrit un ou des remèdes homéopathiques pour la première fois, peut-être n’a t-il pas eu le temps de vous expliquer un certain nombre de conditions à respecter pour bien suivre la prescription :

  • les remèdes homéopathiques se présentent sous plusieurs formes, mais le plus souvent, sous forme de granules, de doses ou de soluté buvable,
  • les granules sont généralement à prendre par trois ; les globules des doses sont habituellement à prendre une fois par semaine ou une fois par mois,
  • les solutés buvables sont à prendre par 10 ou 15 gouttes avec un peu d’eau,
  • l’absorption des médicaments homéopathiques pris par la bouche se fait au niveau de la muqueuse buccale ; c’est pourquoi, il est conseillé soit de laisser fondre granules ou globules soit de garder le soluté buvable quelques instants dans la bouche avant d’avaler,
L’utilisation des remèdes homéopathiques
Continuer la lecture