Comment traiter mes verrues ? 🍄

Vous souhaitez l'avis d'un médecin ?
Besoin d'un avis médical ?
Consulter un médecinJe consulte

Avec MĂ©decinDirect, obtenez :

Diagnostic médical 24/7

Consultation remboursable par l'Assurance Maladie

Ordonnance numérique valable en pharmacie

4.6/5
★★★★★  

Comment traiter mes verrues ? 🍄

Les verrues sont des lĂ©sions cutanĂ©es bĂ©nignes dues Ă  une infection par un virus nommĂ© papillomavirus (HPV). Ce virus est responsable des verrues classique (vulgaires), plantaires, des planes, mais aussi de certaines lĂ©sions appelĂ©es condylomes, transmises pendant les rapports sexuels. Elles peuvent apparaĂźtre sur presque toutes les rĂ©gions du corps. Il semble communĂ©ment admis que les verrues des mains, des coudes et des genoux peuvent provenir de microtraumatismes, alors que celles des pieds seraient favorisĂ©es par le sol des piscines, des salles de sports et de leurs douches (le HPV s'introduit plus aisĂ©ment dans une peau gorgĂ©e d'eau).Ces lĂ©sions sont donc transmissibles soit par contact direct, soit dans des zones humides et chaudes. Il n’existe pas de facteur gĂ©nĂ©tique ni hĂ©rĂ©ditaire connu. L’ñge de prĂ©dilection est l’enfant et le jeune adulte. Les femmes en dĂ©veloppent plus souvent que les hommes (environ 60 % pour 40 %). Notons que le papillomavirus humain comporte plus de 50 formes diffĂ©rentes !

trigger

Quelles situations favorisent l'apparition de verrues ?

  • les ambiances chaudes et humides
  • les traumatismes de la peau
  • le contact avec des sujets infectĂ©s (surtout chez l’enfant)
  • certaines maladies ou certains mĂ©dicaments qui diminuent les dĂ©fenses immunitaires

Besoin d'un avis médical ?

Un médecin généraliste est disponible pour vous 24/7 en téléconsultation

Je consulte

‍

Quels sont les différents symptÎmes des verrues ?

‍

Nous listerons les principaux symptÎmes en fonction des formes les plus fréquentes de verrues.

‍

SymptĂŽmes de la verrue classique ou vulgaire

La verrue prend l'aspect d'un dÎme dur de couleur chair. En général, elle apparaßt seule. Elle peut se former notamment sur les genoux, les coudes et les pieds, mais le plus souvent sur les mains. Sa surface est variable : elle peut confluer sur plusieurs centimÚtres et former des mosaïques.

‍

SymptĂŽmes de la verrue plantaire

Elle se situe sur la plante du pied et ressemble beaucoup Ă  la verrue vulgaire. Elle est souvent plus grande (2 Ă  3 cm de diamĂštre) et on peut noter parfois un nodule rugueux Ă  sa surface. La verrue plantaire peut ĂȘtre douloureuse en raison de la pression exercĂ©e par le poids du corps. On peut avoir l’impression qu’elle est profonde, mais demeure toujours dans l’épiderme.

‍

SymptĂŽmes de la verrue plane

La verrue plane est souvent localisĂ©e sur le visage, le dos des mains et les poignets. Celle-ci est gĂ©nĂ©ralement de la mĂȘme couleur que la peau. C'est une petite lĂ©sion Ă  sommet plat et peu Ă©levĂ©e.

‍

SymptĂŽmes des condylomes

Petites papules flexibles touchant les muqueuses qui ont tendance à confluer pour donner un aspect "en chou fleur". Elles sont souvent localisées au niveau des zones génitales et peuvent engendrer des problÚmes plus graves.

Enfin, nous citerons simplement d’autres formes pouvant ĂȘtre retrouvĂ©es comme les verrues filiformes (situĂ©es sur les paupiĂšres et autour de la bouche, chez les enfants), les verrues en mosaĂŻque (sous les pieds) et les verrues digitĂ©es (souvent sur le cuir chevelu)

Avez-vous l’un de ces symptîmes ?

Des médecins généralistes sont disponibles maintenant en téléconsultation

Je consulte

‍

‍

Avec quoi ne pas confondre une verrue?

‍

  • de simples callositĂ©s dues Ă  une hypertrophie de la couche superficielle de la peau
  • des cicatrices de la peau hypertrophiques
  • les molluscum contagiosum, trĂšs frĂ©quents, donnant l’aspect d’une petite tige suspendue au niveau de la peau.

‍

‍

‍

Quand faut-il consulter pour ses verrues ?‍

‍

Il faut consulter un mĂ©decin Ă  chaque fois qu’une lĂ©sion de la peau apparaĂźt ou devient suspecte, surtout si la lĂ©sion Ă©tait dĂ©jĂ  prĂ©sente et qu’elle a tendance Ă  se modifier :

  • verrue qui persiste, se multiplie ou rĂ©apparaĂźt malgrĂ© les traitements
  • verrue douloureuse
  • un ongle qui se dĂ©forme
  • des saignements
  • une apparence suspecte
  • des signes d'infection (comme une rougeur autour de la verrue)
  • la propagation Ă  d'autres parties du corps
  • des maux de dos ou de jambes causĂ©s par une verrue plantaire douloureuse
  • une gĂȘne liĂ©e Ă  l'emplacement de la verrue

Parfois, le diagnostic nĂ©cessite d’enlever la lĂ©sion et de l’analyser pour Ă©liminer des lĂ©sions plus graves de la peau. Le mĂ©decin pourra rĂ©aliser cette exĂ©rĂšse s’il en a les compĂ©tences, soit vous adresser vers un dermatologue.

‍

‍

Comment prévenir les verrues ?

‍

Pour la prévention des verrues plantaires, le meilleur moyen est d'éviter de marcher pieds nus dans les lieux publics, en particulier les gymnases et les douches, ou les abords des piscines. Si malgré la prévention vous attrapez des verrues, évitez les contagions. Pour cela, il existe des gestes simples :

  • couvrir les verrues durant le traitement
  • se laver les mains aprĂšs contact
  • Ă©viter d’utiliser les serviettes et gants de toilette d'une personne ayant une verrue
  • ne pas rĂ©utiliser une lime ou une pierre ponce qui a servi Ă  frotter une verrue.

‍

‍

‍

Peut-on définitivement soigner les verrues ?

‍

Les verrues vulgaires, surtout chez les enfants, disparaissent parfois spontanément en quelques jours. Chez les adultes, la guérison est souvent beaucoup plus longue. Différentes raisons peuvent justifier la décision d'entreprendre un traitement pour faire disparaßtre une verrue (vulgaire ou plantaire) :

  • l'aspect esthĂ©tique de la peau
  • la douleur
  • la multiplication
  • les risques de contagion ou de complication
  • l'inconfort

MalgrĂ© le traitement employĂ©, celui-ci n’élimine pas complĂštement le virus. D’aprĂšs la littĂ©rature mĂ©dicale, aucun traitement classique n’apporte plus de 70 % de rĂ©ussite. Une fois la verrue guĂ©rie, le virus peut demeurer dans la peau et se rĂ©activer. C’est ce qui fait toute la difficultĂ© des traitements des verrues !

‍

Comment se soignent les verrues ?

Les traitements peuvent ĂȘtre de deux types diffĂ©rents : destruction de la verrue ou traitement mĂ©dicamenteux.

‍

Destruction de la verrue

La premiÚre option est par cryothérapie en appliquant de l'azote liquide. Réalisée chez un dermatologue, elle évite le plus possible le contour des ongles pour ne pas abimer la matrice. La seconde option est l'électrocoagulation au laser. Le risque de cicatrice est plus important et la vaporisation laser peut libérer des particules virales. Cette technique est souvent utilisée pour les condylomes !

‍

Les traitements médicamenteux

On trouve :

  • des produits Ă  base d’acide salicylique
  • des produits Ă  base d'acide lactique

Ces mĂ©dicaments sont sous la forme de gel, liquide ou de pansement Ă  poser sur la verrue. On retrouve de nombreux produits - parfois sans ordonnance - vendus en pharmacie et dont les rĂ©sultats sont corrects. On rappellera ici la prudence de la consultation mĂ©dicale et de l’avis du mĂ©decin avant d’appliquer tout produit, surtout chez la femme enceinte et chez les jeunes enfants, mais aussi dans certaines pathologies comme le diabĂšte.

L’effet de l’acide salicylique est comparable Ă  celui d’une brĂ»lure et permet de retirer jour aprĂšs jour de fines couches de peau infectĂ©e. Il est souvent dĂ©conseillĂ© d’appliquer ces produits sur le visage ou sur d’autre zones sensibles. Par ailleurs, l'application doit ĂȘtre trĂšs prĂ©cise, en Ă©vitant la peau saine qui n'aimerait pas ĂȘtre ainsi dĂ©capĂ©e.

Enfin, dans les cas rebelles ou chez les personnes dont l’immunitĂ© est fragile, il est possible d’injecter des interfĂ©rons dans la verrue. Les interfĂ©rons sont des substances qui luttent contre les infections virales. On lels utilise surtout pour les condylomes vĂ©nĂ©riens liĂ©s aux maladies sexuellement transmissibles. Dans les cas les plus graves, on procĂšde parfois Ă  l'injection de blĂ©omycine, une substance qui empĂȘche les cellules de se multiplier. Ce procĂ©dĂ© convient Ă  tous les types de verrues, mais il reste peu populaire en raison de la douleur intense qu'il provoque. Il existe Ă©galement d'autres techniques dans le traitement des verrues, sous rĂ©serve de validation mĂ©dicale :

Vous avez des doutes sur vos verrues et souhaitez avoir l'avis d'un mĂ©decin ? Pensez Ă  la tĂ©lĂ©consultation ! MĂ©decinDirect vous permet de consulter un mĂ©decin gĂ©nĂ©raliste ou spĂ©cialiste (dont des dermatologues) 24/7 par Ă©crit, tĂ©lĂ©phone ou vidĂ©o. Comme des millions de français, ce service est peut-ĂȘtre pris en charge Ă  100 % par votre entreprise ou complĂ©mentaire santĂ© : testez votre Ă©ligibilitĂ© !

‍

Auteur : Dr BIRMAN Mis Ă  jour en mars 2020 par le Dr Juan Sebastian SUAREZ VALENCIA.

‍

EN BREF