Second avis médical : un indispensable pour les assureurs 👩‍⚕️

Sommaire

Second avis médical : un indispensable pour les assureurs 👩‍⚕️

Lorsque l’on est patient, naviguer entre les différents acteurs du système de soins peut parfois être déroutant. Surtout quand on est atteint d’une pathologie complexe, qui affecte la qualité de vie et dont le plan de traitement peut laisser des interrogations. L’incompréhension risque d’entraîner une errance diagnostique avec ses conséquences en cas de retard de prise en charge ou au contraire une multiplication non coordonnée des avis qui au final n’aide pas le patient et augmente le coût de la maladie. Dans ces conditions, obtenir un second avis médical guidé semble essentiel.

MédecinDirect est l’un des seuls acteurs à offrir un service de second avis géré de A à Z par des médecins.

‍

Un service premium sans Ă©gal

Le patient au coeur de nos priorités  

Le second avis ne concerne pas seulement les diagnostics les plus graves. Qu’on soit diagnostiqué d’une maladie rare, à court d’options thérapeuthiques, ou plus simplement qu’on ne soit pas à l’aise avec l’expertise de son équipe médicale locale, bénéficier d’un regard nouveau sur la maladie peut considérablement aider le patient à avancer.

De fait, notre objectif est d’aider nos patients à bénéficier du meilleur plan de traitement possible pour une pathologie donnée. Car poser au plus vite le bon diagnostic et y apporter le bon traitement est d’une importance capitale pour la qualité de vie du patient.

C’est pourquoi, chez MédecinDirect, nous ne laissons aucune question sans réponse et nous considérons un dossier complet qu’une fois que toutes les interrogations ou les doutes ont reçu une réponse satisfaisante pour nos patients.

Ainsi, nous fournissons l’ensemble des ressources nécessaires aux patients pour qu’ils puissent prendre les décisions les plus éclairées possible, dans un objectif unique : maximiser la qualité des soins.

Le rôle clé du médecin coordinateur

Tout au long du parcours de second avis, le patient est accompagné par un médecin coordinateur expérimenté.

Ce dernier réceptionne les dossiers médicaux détaillés des patients avant de choisir le médecin expert le mieux adapté à la problématique du patient. Il supervise ainsi l’ensemble du processus et est amené à échanger directement avec l’expert et le patient.

Le médecin coordinateur en charge du dossier se tient disponible sur demande afin d’aider le patient et ses aidants à comprendre son dossier médical et le déroulement du traitement. Il tient un véritable rôle de partenaire pour le patient en lui fournissant des conseils en temps utile.

Un réseau d’experts à l’international

Filiale française de Teladoc Health depuis 2019, MédecinDirect  bénéficie donc d’un réseaux international d’experts médicaux parmi les plus reconnus au monde.

Le partage des connaissances médicales n'a plus de frontière et les publications des experts sont internationales. L'essor des nouvelles technologies, notamment dans le domaine de l'imagerie médicale, permet d'abolir les distances et efface l'isolement géographique.

‍

Un second avis pour maîtriser les coûts

Limiter les dépenses inutiles

Une récente étude menée par Advance Medical a montré que 39 % des diagnostics initiaux et 60 % des plans de traitement des patients reçoivent une recommandation de changement de leur trajectoire de soins initiale en cas de sollicitation de second avis 1 . Ainsi le second avis permet d'éviter des procédures coûteuses et longues qui entraînent :

- des dépenses inutiles ,

- un risque potentiel pour la santé du patient,

- une baisse de la qualité de vie

En outre, ce service peut prévenir l'invalidité, la perte de productivité et les complications en aval des procédures inutiles.

‍

Par ailleurs, la Fédération Hospitalière de France a récemment révélé un rapport 2 sur l’ampleur des actes médicaux et chirurgicaux inutiles. Le rapport révèle que :

- 9 médecins sur 10 ont déjà prescrits, au moins une fois, des actes injustifiés

- 81 % des Français seraient favorables à un second avis avant une chirurgie lourde ou coûteuse

Le second avis permettrait de réaliser des économies considérables notamment sur les coûts chirurgicaux initiaux mais aussi sur les coûts dérivés : perte de la productivité, absentéisme, demandes d'invalidité dues à la durée prolongée de la convalescence chirurgicale.
‍

Un investissement durable

Si le coût d’une deuxième expertise médicale peut sembler élevé au départ, fournir des soins de qualité permet d’économiser des frais de santé à long terme. Agir sur la qualité permet en effet de contrôler les coûts.

Finalement, la mise en œuvre d’un tel service permet non seulement de réaliser des économies et d'améliorer la santé des patients mais aussi d’assurer leur sécurité en évitant un plan de traitement dangereux et/ou inapproprié et/ou inefficace.

👉 Vous souhaitez en savoir plus sur le second avis ? C'est par ici.

👉 Vous êtes un assureur et vous souhaitez en discuter ? Contactez-nous !

‍

Sources :
1-  Advance Medical, filiale de Teladoc Health, Book of Business Data as of Dec. 31, 2016
2- FFH pour le JJD - Chirurgie : le scandale des opérations inutiles, 2017

EN BREF