Orgasme : qu'est-ce qui se passe dans nos corps ? đŸ’«

Vous souhaitez l'avis d'un médecin ?
Besoin de l'avis d'un médecin ?
Consulter un médecinJe consulte un médecin

Avec MĂ©decinDirect, obtenez :

Diagnostic médical 24/7

Consultation remboursable par l'Assurance Maladie

Ordonnance numérique valable en pharmacie

4.6/5
★★★★★  

Orgasme : qu'est-ce qui se passe dans nos corps ? đŸ’«

Samedi soir. 23h45. Orgasme. Vous posez la tĂȘte prĂšs de la fenĂȘtre aprĂšs ce coĂŻt mĂ©morable avec votre partenaire. L’air frais caresse votre visage encore empourprĂ© de ces frĂ©nĂ©tiques acrobaties. Les notes jazzy de saxophone que vous aviez mis en fond sonore poursuivent leur rythme apaisant. Les effets rĂ©miniscents de l’alcool dessinent sur vos lĂšvres un rictus un peu niais. Bref, vous vous sentez bien
 Puis, vous commencez Ă  philosopher : “Non, mais qu’est ce qu’il a bien pu se passer ? Comment expliquer une telle impression de plĂ©nitude en un moment si court ?”Allez, on vous embarque le temps de quelques paragraphes autour du mystĂšre synesthĂ©sique de l’orgasme (oui, oui..!)

trigger

Reprenons depuis le début

Selon le modÚle de Masters et Jonhson (deux célÚbres sexologues), on peut discriminer la sexualité en 5 phases :

  1. Le dĂ©sir : phase particuliĂšrement imagĂ©e et sous contrĂŽle principal du cerveau, qu’on pourrait rĂ©sumer par cette formule : “je ne te fais pas de dessin”
  2. L’excitation : phase incarnĂ©e par l’érection du pĂ©nis chez l’homme et du clitoris chez la femme, suite Ă  un afflux sanguin commandĂ© par une stimulation centrale (cerveau) et pĂ©riphĂ©rique (zones sensibles au toucher comme les cuisses par exemple)
  3. La phase de plateau : c’est le coït en tant que tel, ou bien la poursuite de la stimulation (masturbation)
  4. L’orgasme : phase de plaisir intense qui s’accompagne d’une contraction rythmique des muscles du pĂ©rinĂ©e (ou bassin)
  5. La phase de rĂ©solution : survient aprĂšs le dernier orgasme et peut s’accompagner d’une phase rĂ©fractaire pendant laquelle la stimulation sexuelle restera inefficace - #Flagada

Besoin d'un avis médical ?

Un sexologue est disponible pour vous 24/7 en téléconsultation

Je consulte

Chacune de ces phases pouvant ĂȘtre soumise Ă  un trouble et justifier un traitement mĂ©dical.

‍

Effets de l'orgasme sur le corps humain

Ces bases Ă©tant posĂ©es, penchons-nous donc sur les effets de l’orgasme sur le corps humain. Chez l’homme comme chez la femme, cette phase se traduit par de multiples signes gĂ©nĂ©raux interprĂ©tables par le partenaire :

  • accĂ©lĂ©ration de la frĂ©quence cardiaque et de la frĂ©quence respiratoire,
  • tension musculaire,
  • contraction rythmĂ©e incontrĂŽlable des muscles de la ceinture pĂ©rinĂ©ale (c’est-Ă -dire le sphincter anal, la prostate et les muscles du pĂ©nis chez l’homme ; les muscles du vagin, de l’utĂ©rus, de l’anus et du pelvis chez la femme).

A noter que chez ces messieurs, l’orgasme peut ĂȘtre accompagnĂ© d’une Ă©jaculation. Ainsi, l’éjaculation n’est pas un prĂ©-requis pour la survenue de l’orgasme !

‍

‍

Bon, et maintenant sur le plan cérébral ? Comment ça marche ?

Pour simplifier trĂšs grossiĂšrement, on peut assimiler le systĂšme neuronal Ă  un circuit Ă©lectrique oĂč se croisent deux voies principales.

  • La premiĂšre correspond Ă  la voie “parasympathique”. C’est celle-ci qui entre en jeu au dĂ©but de la stimulation et qui contrĂŽle en retour l’afflux de sang vers les organes sexuels. Cela permet l’érection et la lubrification vaginale, entre autres. C’est par cette mĂȘme voie que “se repose” l’organisme. Pour Ă©viter les blocages, pensez donc Ă  vous dĂ©tendre
 🧘
  • La seconde voie correspond au systĂšme “sympathique”. Celle-ci prend le relai tout au long de la phase de plateau et est responsable des modifications dĂ©crites prĂ©cĂ©demment (accĂ©lĂ©ration du rythme cardiaque notamment). Au delĂ  d’un certain seuil, elle dĂ©clenche l’éjaculation chez l’homme.

En parallĂšle, dans le cerveau, tout clignote Ă  la maniĂšre d’une guirlande de NoĂ«l 🎄. Tandis que le noyau accumbens (au centre du circuit de rĂ©compense) et l’amygdale (en charge des Ă©motions) sont hyperstimulĂ©s, une zone du cortex orbitofrontal (en avant du cerveau et en charge du contrĂŽle et de l’inhibition) reste quant Ă  lui, bien Ă©teint


Plus d’informations sur l’orgasme ?

Un sexologue est disponible maintenant en téléconsultation

Je consulte

‍

Et l’orgasme fĂ©minin dans tout ça ?

‍

La principale diffĂ©rence semble survenir au niveau de la pĂ©riode rĂ©fractaire. Contrairement Ă  l’homme, tant que la stimulation continue, une sĂ©rie d’orgasmes multiples peut s’enchaĂźner ! Pourtant, Ă  part certaines zones spĂ©cifiques, il semble que l’activitĂ© cĂ©rĂ©brale soit la mĂȘme. La recherche sur le sujet bat toutefois son plein. Vous ou votre partenaire a du mal Ă  atteindre cette plĂ©nitude ? Consultez notre article Docteur, j'ai du mal Ă  atteindre l'orgasme.

‍

Auteur : Benjamin BARKAT (Externe hospitalier à l’APHP), relu par le Dr Juan Sebastián SUAREZ VALENCIA

EN BREF