La gazette

Blanchiment dentaire : est-ce efficace et durable ? 😁

Avoir de belles dents blanches, c’est à la mode ! Un sourire éclatant est aujourd’hui un véritable atout social, signe de bonne santé et de soin de soi. Blanchiment chez le dentiste, kit à la maison, stylo correcteur… Ce ne sont pas les propositions qui manquent. Mais en quoi le blanchiment dentaire consiste-t-il vraiment ? Comment faire le tri parmi toutes ces offres ? Ça marche ?

 

Selon notre alimentation et notre capital génétique, nos dents ont tendance à jaunir avec le temps. Pour pallier à ce phénomène, les techniques de blanchiment dentaire sont en pleine explosion.

 

Le blanchiment dentaire chez le dentiste

Au cabinet, le dentiste dispose de plusieurs techniques afin de blanchir vos dents. Comme vous le verrez, elles sont assez similaires (sur le principe) à celles utilisées à la maison.

Avant toute chose, votre dentiste va procéder à un examen bucco-dentaire complet permettant de préciser plusieurs points : intérêt d’un blanchiment, risques encourus, chances de réussite, causes de la coloration dentaire… Cet examen sera aussi l’occasion de détecter et traiter les éventuelles maladies dont pourrait être victime votre dentition comme :

  • caries
  • parodontites (inflammation des gencives)
  • usure de l’émail…

En effet, vos dents doivent être en parfaite santé avant d’être blanchies : le produit utilisé peut les agresser si celles-ci sont abîmées. Enfin, un détartrage et un polissage des dents sera effectué. Parfois, cela suffit même à rendre un certain éclat aux dents.

Après cette première phase, le dentiste va commencer le traitement en lui-même, qui peut se faire soit au cabinet, soit à la maison. Dans les deux cas, la technique sera semblable : l’application d’un gel composé de peroxyde d’hydrogène ou de peroxyde de carbamide, qui est l’agent blanchissant. C’est d’ailleurs ce dernier qui peut endommager les dents abîmées et entraîner des hypersensibilités au froid, au chaud…

➡️ Au cabinet, vous aurez une ou plusieurs séances au cours desquelles le dentiste protège vos gencives et vos lèvres. Ensuite, il applique le gel blanchissant sur vos dents et active celui-ci à l’aide d’une lumière bleue ou d’un laser.

➡️ À la maison, vous disposez d’une gouttière faite sur mesure dans laquelle vous mettez le gel. La gouttière est alors à porter durant plusieurs heures par jour pendant une à plusieurs semaines, sous contrôle du dentiste.

 

Le blanchiment à la maison : une réelle alternative ? 

On trouve aujourd’hui de nombreux kits prêts à l’emploi, permettant de réaliser soi-même son blanchiment dentaire. Bien utilisés, ils permettent de blanchir ses dents à moindre coût. Même s’ils ne sont pas aussi efficaces que les blanchiments chez le dentiste. Ces kits sont disponibles sous de nombreuses formes :

 

👛 Les kits prêts à l’emploi 

Ces solutions les plus proches de celles proposées par le dentiste. Elles comprennent généralement une gouttière, du gel à base de peroxyde et une lampe bleue pour activer le gel. Elles offrent un éclaircissement relativement efficace et durable, pour un coût moyen entre 40 et 60 euros.

 

🌈 Les bandelettes transparentes autocollantes 

Très faciles d’utilisation, elles sont recouvertes de gel et s’appliquent directement sur les dents pour un coût moyen de 15 euros.

 

✍️ Le stylo

Il s’applique de façon localisée sur les petites tâches jaunes des dents. Il est donc efficace si on a quelques tâches par endroit, mais pas si l’on souhaite un éclaircissement global.

 

Comment fonctionnent ces kits ? 

Ces kits contiennent du peroxyde d’hydrogène (ou de carbamide) : c’est le même agent blanchissant que celui utilisé par les dentistes. Néanmoins, dans les kits destinés au grand public, cet agent est présent à une concentration beaucoup plus faible.

Les produits européens sont contrôlés par des normes. La concentration maximale réglementaire est de 0,1 % en vente libre contre 6 % voire plus chez le dentiste. Ce n’est pas le cas partout ! Attention, notamment, aux produits venus des Etats-Unis, qui risquent d’être trop concentrés et donc potentiellement dangereux. De plus, la concentration en peroxyde n’est pas toujours indiquée sur ces produits : prenez garde à bien lire les étiquettes.

⚠️ Fortement concentré, il peut provoquer des lésions sur les parties molles de la bouche (lèvres, langue…). Il peut aussi causer des dommages irréversibles d’hypersensibilité dentaire. Lorsque fortement concentré, il ne doit être manié que par des professionnels.

 

Et en terme d’efficacité ? 

Pour résumer, les kits prêts à utiliser sont – s’ils respectent les normes de sécurité – moins concentrés en agent blanchissant. Ils possèdent donc un pouvoir de blanchiment moins important que les préparations professionnelles. Les résultats obtenus seront plus discrets.

Enfin, notez que le blanchiment dentaire ne doit pas être réalisé sur une dent cariée. Si vous choisissez le blanchissement maison, pensez tout de même à consulter votre dentiste régulièrement pour vous assurer de la bonne santé de votre dentition !

 

Quels sont les dangers et impacts sur la santé ?

Si vous optez pour un blanchiment chez le dentiste, les risques encourus sont minimes. Le praticien met tout en œuvre pour que l’intervention n’ait pas d’effets néfastes. Les principaux risques sont une hypersensibilité ou une douleur au niveau des dents / gencives. Cela conduirait à arrêter immédiatement le traitement.

En ce qui concerne les traitements chez soi, les risques peuvent être plus importants si vous utilisez des produits importés de l’étranger et échappant aux réglementation européennes. Les concentrations étant plus élevées, une utilisation hors contrôle d’un chirurgien-dentiste pourrait entraîner :

  • douleurs
  • hypersensibilités dentaires
  • altération de l’émail (pouvant conduire à une usure prématurée des dents)
  • irritation des gencives liée à l’agressivité du produit.

De plus, les gouttières ne sont pas totalement adaptées à la dentition de chacun (contrairement à celles du dentiste). Le produit pourrait alors se retrouver sur vos gencives.

 

Le blanchiment dentaire chez le dentiste reste donc la solution la plus sûre et garantit les meilleurs résultats. En contrepartie : un prix conséquent qui se situe entre 500 € et 1200 € en moyenne. Les résultats ne sont pas définitifs et perdurent 1 ou 2 ans. Bien plus économiques, les kits de blanchiment maison connaissent un grand succès ces dernières années. Il faut cependant avoir conscience des potentiels risques encourus ainsi que de leur moindre efficacité.

 

Vous souhaitez l’avis d’un professionnel de santé avant d’opter pour une solution « maison » ? Pensez à la téléconsultation ! Avec MédecinDirect, vous pouvez consulter un médecin généraliste ou spécialiste 24h/24 et 7j/7 sans même sortir de chez vous. Ce service est peu-être pris en charge à 100 % par votre assureur, mutuelle ou entreprise. Vous n’avez aucun frais à avancer. Testez votre éligibilité !

 


Auteur : Pierre MALHERBE – relu par le Dr Juan Sebastián SUAREZ VALENCIA

Blanchiment dentaire : est-ce efficace et durable ? 😁