La gazette

La crise de la trentaine existe-t-elle vraiment ? Pourquoi ? 🎂

Ah, la trentaine… Le tiers de notre vie est arrivé, nos études ainsi que nos choix professionnels sont derrières nous. L’image de l’être trentenaire, stable, épanoui et ouvert sur l’avenir nous fait nous questionner et remettre en cause notre réussite, qu’elle soit personnelle ou professionnelle. Mais alors, qu’est ce que la crise de la trentaine ? Comment se manifeste-t-elle et comment l’affronter sereinement ?

 

Trentaine = pression de l’environnement

La crise de la trentaine reflète l’aboutissement de l’être construit depuis la naissance. En effet, la maturation du corps et du cerveau à peine terminée, le corps commence à se modifier et (n’y allons pas par quatre chemins) à devenir moins réactif aux excès en tout genres. Finis les réveils acrobatiques après les soirées finissants au crépuscule ! A contrario, bonjour la pression de l’environnement 🙂 Enfants, accès à la propriété, statut professionnel, maison avec jardin, chien… Avec ce poids, la crise de la trentaine se dessine parfaitement.

Spleen du matin, bilan de la vie passée, questionnements sur le futur, comparaison avec le couple parfait du bout de la rue… Tout y passe. Mais alors, comment vivre et réussir sa crise de la trentaine ?

Tout d’abord, trente ans, c’est l’âge où tout est possible, où tout peut changer. Les reconversions et/ou passerelles s’offrent à nous, le récapitulatif des années passées est donc une grande richesse à cultiver.

 

Trente ans sur le plan médical

Sans pathologie chronique sous-jacente pré-existante, la trentaine ne représente pas une période particulière dans l’incidence d’une pathologie grave. Par exemple, le programme Surveillance, Epidemiology, and End Results (SEER) du National Cancer Institute (NCI) aux Etats-Unis a publié une courbe qui montre bien que la fin de la vingtaine et début de la trentaine reste une période relativement stable.

MédecinDirect - Crise de la trentaine (courbe)

 

Trente ans sur le plan psychologique

Sur le plan psychologique et psychiatrique, c’est une autre paire de manches. Une étude de 2007 montre que la trentaine est une période où l’incidence de troubles anxieux (stress, burnout, anxiété, attaques de paniques, etc…) reste une thématique très fréquente.

👩‍⚕️ Vous souffrez de troubles anxieux ? Consultez un médecin généraliste ou spécialiste 24h/24 et 7j/7 par écrit, téléphone ou vidéo sans avancer le moindre frais. MédecinDirect est un service 100 % pris en charge par votre complémentaire santé ou votre entreprise. Découvrez si vous bénéficiez de nos services !

 

La trentaine en 2020

Il faut distinguer avoir la trentaine aujourd’hui et la trentaine il y a 30 ans. Aujourd’hui, les réseaux sociaux sont suspectés d’avoir une influence non négligeable sur le comportement des gens. À ce titre, dans une méta-analyse faite en 2019, la plupart des auteurs ont noté que la relation observée entre consommation des réseaux sociaux et tendance dépressive est trop complexe pour établir des corrélations simples. Il y a par ailleurs des différences liées au contexte culturel, au lieu de vie et à l’entourage de l’individu.

Au delà de toutes ces considérations, la réflexion qui reste est plus positive. Et si c’était le début de la vie, le début de la sagesse, le début de l’épanouissement et de l’écoute du soi ? Le questionnement doit avoir lieu, ne doit pas être refoulé et est une source de solution pour l’avenir qui reste à tracer. La métamorphose du papillon prend tout son sens : on ne sait pas quel papillon sort de la chrysalide avant que celle-ci soit ouverte sur le monde.

Nous voilà donc prêts à affronter la crise de la trentaine ! Comme le disait l’écrivain André Bay : “La trentaine est un âge difficile. La vie est finie, l’existence commence”

 


Auteur : Geoffrey Carat, interne en médecine d’urgence, CHU de NICE – relu par Dr Juan Sebastián SUAREZ VALENCIA

La crise de la trentaine existe-t-elle vraiment ? Pourquoi ? 🎂