La gazette

Perte de libido, douleurs, troubles de l’érection… À qui en parler ? Que faire ?

Avec le stress, la routine, les problèmes de santé ou les aléas de la vie, c’est la sexualité qui peut dysfonctionner. Entre perte de libido, trouble de l’érection, sécheresse vaginale ou éjaculation précoce, quand faut-il s’inquiéter de ces troubles sexuels ? Qui faut-il consulter ?

Des problèmes différents entre les hommes et les femmes

Du fait d’une anatomie différente, les troubles de la sexualité ne sont pas les mêmes chez la femme et chez l’homme.

Chez l’homme, on constate plutôt :

  • Des troubles de l’érection pouvant aller jusqu’à la « panne » dans certains cas
  • Une éjaculation précoce ou retardée
  • Un priapisme (une érection persistante et douloureuse)
  • Une impuissance avec une incapacité totale à obtenir une érection
  • Une absence d’éjaculation

Chez la femme, on constate plutôt :

  • Une sécheresse vaginale
  • Une douleur à la pénétration (dyspareunie)
  • Un vaginisme, c’est-à-dire une contraction incontrôlée des muscles autour du vagin rendant la pénétration impossible
  • Une frigidité avec une absence totale de plaisir vaginal et clitoridien

Certains troubles peuvent cependant être communs aux deux sexes comme la perte de libido ou l’anorgasmie, c’est-à-dire l’absence d’orgasme.

 

Quand faut-il consulter ?

Que ce soit chez l’homme ou la femme, lorsque le trouble sexuel commence à avoir des conséquences importantes sur la vie intime du couple et l’estime de soi, c’est qu’il est temps de consulter. Dans un premier temps, le médecin traitant pourra procéder à un examen physique ainsi qu’à des examens complémentaires si nécessaire. Il pourra vous adresser par la suite vers un urologue, un gynécologue, ou un sexologue en fonction du trouble.

 

Quels sont les troubles sexuels traités par un urologue ?

L’urologue est un médecin spécialiste des maladies liées aux organes et voies génito-urinaires : les reins, l’urètre, la vessie, les testicules, la prostate, etc. Il peut diagnostiquer et traiter :

  • Troubles de l’érection
  • Problèmes d’éjaculation précoce ou tardive
  • Infections urinaires comme l’urétrite (infection de l’urètre chez l’homme), la cystite (infection de la vessie) ou la pyélonéphrite (infection des reins)
  • Problèmes de testicules (douleurs, gonflement…)
  • Problèmes de prostate comme l’adénome (augmentation de volume de la prostate avec l’âge) ou le cancer

 

Les troubles de l’érection

Pour diagnostiquer un trouble de l’érection, l’urologue a besoin de poser des questions intimes sur la vie sexuelle et l’état de santé. Dans certains cas, il complétera avec un examen physique et des examens complémentaires à la recherche d’une maladie cardio-vasculaire ou d’une anomalie urologique (prostate trop grosse, troubles pour uriner…).

Si le diagnostic est posé, l’urologue propose le cas échéant de :

  • Perdre du poids et observer un régime alimentaire équilibré
  • Arrêter le tabac et certains médicaments pouvant donner des troubles
  • Prendre un traitement à base d’inhibiteurs de la phosphodiestérase 5 (IPDE5) comme le Viagra, le Cialis, le Lévitra ou le Spedra
  • Injecter de la prostaglandine directement dans les corps caverneux du pénis en cas d’échec du premier traitement
  • Opérer pour poser des implants péniens en 3e intention

 

L’éjaculation précoce

Parmi des troubles sexuels, l’éjaculation précoce est l’un des plus fréquent puisqu’il concerne environ 30 % des hommes (source : urofrance.org). Dans la majorité des cas, l’éjaculation survient en moins de 60 secondes. Plusieurs causes peuvent être recherchées par l’urologue : émotionnelle, physique, état de stress…

Une fois le diagnostic posé, plusieurs solutions sont possibles :

  • Une thérapie cognitivo-comportementale, de la relaxation, de l’hypnose et/ou de la psychothérapie
  • Un traitement médicamenteux (Priligy ou antidepresseur)
  • Une technique permettant de remplacer le réflexe conditionné de l’éjaculation comme le Squeeze ou le Stop-start par exemple qui retardent l’éjaculation progressivement

Des recommandations pour la pratique sexuelle avec des mouvements intra vaginaux plus lents, une position permettant à la partenaire d’être au-dessus, l’utilisation de préservatifs plus épais ou encore d’une crème anesthésique. Comme ils sont tabous, les troubles de l’érection ou de l’éjaculation sont encore trop souvent sous-diagnostiqués. Pourtant, un urologue peut vous aider à trouver les solutions adaptées à votre cas pour améliorer votre sexualité et votre vie de couple.

 

Quels sont les troubles sexuels traités par un gynécologue ?

Le gynécologue est un spécialiste qui traite des maladies du système génital féminin. Il peut s’agir par exemple d’infections sexuellement transmissibles mais aussi de maladies gynécologiques, de problèmes de fertilités, de la contraception ou des troubles associés à la ménopause par exemple. Dans le cas des troubles sexuels, le gynécologue peut traiter :

  • Les infections génitales
  • Le vaginisme qui empêche la pénétration
  • L’absence de désir sexuel
  • L’anorgasmie
  • Les dyspareunies, c’est-à-dire les douleurs déclenchées par les relations sexuelles

 

Le vaginisme

Parmi les troubles sexuels féminins, le vaginisme peut être un véritable handicap dans la relation de couple. Causé par un spasme des muscles autour du vagin, il rend impossible l’acte de pénétration. Bien souvent, l’examen gynécologique est impossible. Après avoir recherché une cause physique ou psychologique, le gynécologue peut proposer des séances de traitement psychosomatique qui consistent à :

  • Expliquer précisément l’anatomie de l’appareil génital
  • Proposer à la patiente de découvrir elle-même son corps
  • Compléter la prise en charge avec une psychothérapie si nécessaire

 

Les dyspareunies

Même si les facteurs psychologiques sont une cause fréquente, les douleurs déclenchées par la pénétration peuvent être provoquées par une infection, une étroitesse, ou des cicatrices après un accouchement par exemple. Le gynécologue cherchera toujours une cause physique avant d’évoquer un problème psychologique. Le traitement sera ensuite adapté à l’origine des douleurs, que ce soit avec un antibiotique, ou une thérapie cognitivo-comportementale ou de couple si nécessaire.

Même s’il est spécialiste de l’appareil génital féminin, le gynécologue peut être une aide à l’épanouissement et à la sexualité du couple.

 

Quels sont les troubles sexuels traités par un sexologue ?

Le sexologue est un médecin spécialiste de la sexologie. Il traite ainsi des troubles de la sexualité, mais aussi du comportement amoureux, des rapports sexuels en général, et aussi des déviances. En cas de troubles sexuels, il est un thérapeute privilégié pour traiter :

  • Les troubles du désir sexuel, les baisses de la libido
  • Les troubles de l’érection
  • L’éjaculation précoce
  • Le vaginisme
  • Les problèmes de communication au sein du couple
  • Les psychotraumatismes sexuels
  • Les suites de fausses couches ou d’avortements, etc

En fonction du trouble et de chaque patient, le sexologue peut proposer des thérapies individuelles ou de couple et prescrire des médicaments si nécessaires.

 

La perte de désir sexuel

Que ce soit chez l’homme ou la femme, une perte du désir sexuel peut survenir à n’importe quel moment. Qu’il s’agisse d’une lassitude, d’une absence de fantasme ou d’une difficulté à obtenir du plaisir, le sexologue est à l’écoute des difficultés pour trouver des solutions adaptées à chacun. Il peut proposer :

  • Une thérapie cognitivo-comportementale
  • Une thérapie de couple
  • Des conseils sur la communication, la sexualité…
  • Un traitement médicamenteux si nécessaire (trouble de l’érection, éjaculation précoce, sècheresse vaginale…)

 

Les troubles de la sexualité du couple

Qu’il s’agisse d’une crise, d’une infidélité ou d’un problème physique, le sexologue peut être une aide pour l’un ou les deux partenaires. Dans ce cas, le sexologue aura une approche en fonction de chacun :

  • Parler des comportements et des expériences passés
  • Travailler sur les comportements de chaque partenaire et le fonctionnement du couple dans la vie quotidienne
  • Evoquer la sexualité et le désir de chacun en donnant des conseils et en favorisant le dialogue

Tout le monde peut consulter un sexologue, que l’on soit célibataire ou en couple, peu importe l’orientation sexuelle ou l’âge. N’hésitez pas à solliciter son avis lorsque des questions liées à votre vie sexuelle ou des difficultés au sein du couple apparaissent.

 


Auteur : Dr Claire Lewandowski, psychiatre – 14 janvier 2019

Perte de libido, douleurs, troubles de l’érection… À qui en parler ? Que faire ?