Accueil
 Maladies • 
Acné : Causes, symptômes et traitement
Acné : Causes, symptômes et traitement
Mis à jour le 
13
.
04
.
2023
Article relu par la Direction Médicale de MédecinDirect
Vous souhaitez l'avis d'un médecin ?
Vous souhaitez l'avis d'un médecin ?
Un dermatologue est disponible
Consulter un médecinJe consulte
Consultations remboursées
Ordonnances valables en pharmacie
Médecins généralistes et spécialistes

L’acné est une maladie de la peau qui touche principalement les adolescents lors de la puberté. Cependant, elle touche également les adultes, mais aussi les enfants dans certains cas particuliers. Les lésions d’acné se présentent sous la forme de comédons, de papules, de pustules, mais aussi de kystes qui peuvent avoir des répercussions négatives sur la vie des personnes touchées par cette maladie. Entre la douleur et les complexes physiques, cette éruption cutanée qu'est l’acné peut faire souffrir au quotidien. Heureusement, il est possible de traiter l’acné et de s’en débarrasser.

Besoin d'un avis médical ?

Un dermatologue est disponible pour vous 24/7 en téléconsultation

Je téléconsulte
trigger

Qu’est-ce que c’est que l’acné ?

L’acné, une maladie inflammatoire de la peau

L’acné est une maladie inflammatoire de la peau. Les glandes sébacées, qui produisent le sébum, est en cause. La bactérie naturellement présente dans ces glandes se multiplie en trop grand nombre. Elle va alors transformer le sébum en acides gras qui viennent irriter la peau, au lieu de simplement la nourrir et la protéger. En effet, le sébum est normalement sécrété pour s’écouler par les pores de la peau afin de la recouvrir et de la protéger.

Lorsque les acides gras viennent se poser sur l’épiderme, les substances irritantes engendrent des inflammations. De même, le sébum devient plus épais. Il obstrue donc les pores de la peau. Les bactéries viennent alors se multiplier sur la peau dans cet environnement gras. C’est ce qui provoque l’apparition des boutons rouges ou qui contiennent du pus.

Où l’acné apparaît ?

L’acné apparaît sur le visage chez 95 % des personnes touchées par cette maladie de peau. Cependant, les boutons peuvent apparaître à 43 % sur le dos et à 20 % sur le cou et sur le thorax.

Une maladie fréquente

L’acné est une maladie qui touche environ 80 % de la population mondiale. Souvent, les individus sont touchés par une forme légère d’acné qui se manifeste par l’apparition de comédons. Les inflammations visibles se manifestent plus rarement, de manière plus ou moins sévère.

Qui est touché par l’acné ?

À quel âge est-on touché par l’acné ?

La plupart du temps, l’acné se développe pendant la puberté. Elle concerne d’ailleurs 80 % des adolescents entre 12 à 20 ans. Dans seulement 15 % des cas, l’acné est considérée comme sévère.

L’acné adulte

L’acné peut également concerner les adultes dans deux cas :

  • L’acné adolescente n’a pas pu guérir à temps.
  • L’acné hormonale peut avoir lieu en cas d’excès d’hormones mâles.

L’acné chez le nourrisson

Dans de très rares cas, les nouveau-nés peuvent avoir de l’acné. Il s’agit de l’acné néonatale et infantile. Cela touche seulement 20 % des nourrissons. Cette acné serait provoquée par la stimulation hormonales des glandes sébacées, mais aussi par une bactérie.

L’acné du nourrisson touche surtout le visage du bébé. Elle peut être aggravée si l’on utilise trop de produits huileux sur bébé. Souvent, cette acné dure entre 2 à 3 mois.

Quelles sont les causes et les symptômes de l’acné ?

Quelles sont les causes ?

Bien que l’acné se manifeste par une inflammation des glandes sébacées, ses causes peuvent être multiples. La cause majeure est un dérèglement hormonal, qu’il soit causé par la puberté ou d’autres troubles hormonaux (ménopause, cycle menstruel ...). Cependant, ce n’est pas la seule cause possible. En effet, l’acné peut être causée par :

  • Une intolérance alimentaire ou des problèmes digestifs.
  • Une mauvaise hygiène de vie et une alimentation riche en sucres, en graisses de mauvaise qualité, pauvre en fibres.
  • Un déséquilibre du microbiote intestinal.
  • Le syndrome des ovaires polykystiques qui est causé par un déséquilibre hormonal.
  • Le début et l’arrêt de la pilule contraceptive qui peut causer des déséquilibres hormonaux.
  • Le stress et l’anxiété peuvent augmenter le taux de cortisol, l’hormone du stress, ce qui peut déséquilibrer l’organisme et provoquer de l’acné.
  • L’usage de cosmétiques qui ne sont pas adaptés à votre peau.

Les symptômes de l’acné

L’acné peut se présenter sous plusieurs formes, sur le visage, le dos, les épaules et le haut du torse :

  • Un excès de sébum.
  • Des comédons ouverts : les points noirs. Ce sont des bouchons de 1 à 3 mm qui obstruent les pores. Il s’agit d’un dépôt de mélanine.
  • Des comédons fermés : des boutons blancs plus ou moins purulents. Ce sont des papules blanches qui sont provoquées par une accumulation de kératine et de sébum au sein du follicule pilo-sébacé.
  • Des lésions inflammatoires superficielles telles que des boutons rouges inflammatoires sans pus, ou des boutons rouges à tête blanche qui contiennent du pus.
  • Des lésions inflammatoires profondes : les nodules et les kystes en cas d’acné inflammatoire.
  • Des poussées de boutons qui durent pendant seulement une période.
  • Des douleurs durant la poussée des boutons.

Avec quoi ne pas confondre l’acné ?

Certaines autres pathologies inflammatoires peuvent être prises à tort pour de l’acné. En effet, il ne faut pas confondre les symptômes de l’acné avec la rosacée ou l'erythro-couperose qui provoque des rougeurs et des lésions cutanées.

Il ne faut pas confondre l’acné avec la présence de petits kystes inflammatoires qui, lorsqu’ils sont rares et peu nombreux, ne sont pas nécessairement causés par l’acné.

Pour être sûr que vous avez de l’acné ou au contraire, que vous avez une autre affection dermatologique, vous pouvez prendre rendez-vous en téléconsultation.

Vous présentez l'un de ces symptômes ?

Des médecins dermatologues sont disponibles maintenant en téléconsultation

Je téléconsulte

Les différents types d’acnés

L’acné hormonale

La forme d’acné la plus connue est l’acné hormonale. De manière globale, on peut considérer que tous les types d’acnés sont hormonaux puisque la glande sébacée produit trop de sébum et que le follicule pilo-sébacé est inflammé. En effet, l’augmentation de l’activité des glandes sébacées est corrélée à une augmentation des hormones, en particulier les hormones androgènes.

L’acné rétentionnelle

Il s’agit de la forme de l’acné la plus simple, lorsqu’il n’y a pas de complications. Elle se caractérise par une surproduction de sébum et l’apparition de lésions rétentionnelles telles que des comédons ouverts et des microkystes.

L’acné inflammatoire

L’acné inflammatoire est une forme inflammée de l’acné, provoquée par l’inflammation des follicules pilo-sébacés. L’espèce bactérienne propionibactérium est la cause des lésions inflammatoires comme les pustules ou les papules.

L’acné kystique

L’acné kystique est difficile à traiter. Il s’agit de la forme la plus douloureuse de l’acné. Elle se manifeste par des lésions profondes telles que des kystes ou des nodules qui peuvent devenir des abcès.

Très douloureux, les kystes sont difficiles à supporter. De plus, ils peuvent laisser des cicatrices colorées et creuses après avoir été traités.

L’acné conglobata

Ce type d’acné est un mélange d’acné rétentionnelle et kystique. Des comédons ouverts et fermés, ainsi que des lésions inflammatoires, superficielles et profondes, font leur apparition. Cette acné laisse des cicatrices visibles sur la peau. On la retrouve principalement chez les jeunes hommes.

L’acné fulminante

La forme la plus grave d’acné est l’acné fulminante. Très rare, elle apparaît chez les adolescents et les adultes entre 15 et 30 ans, en particulier chez les jeunes hommes.

Elle se caractérise par des nodules inflammatoires qui peuvent évoluer dans les cas les plus graves vers des ulcérations nécrotiques. En cas d’acné fulminante, les sujets peuvent avoir de la fièvre et une augmentation des globules blancs.

Très rare, cette forme d’acné nécessite une hospitalisation.

Quelle est l’évolution de l’acné ?

L’acné évolue généralement par poussées, pendant plusieurs années. Dans la plupart des cas, l’acné peut guérir d’elle-même, le temps que les hormones se stabilisent. Mais ce n’est pas toujours le cas.

Quand l’acné disparaît ?

L’acné peut durer durant quelques mois, voire plusieurs années. Une fois que l’acné disparaît, elle peut laisser des cicatrices sur la peau :

  • Des cicatrices rouges ou colorées qui sont temporaires et qui vont disparaître avec le temps.
  • Des cicatrices définitives en cas d’inflammation importante, persistante et surtout profonde. Il ne faut d’ailleurs pas manipuler les inflammations et les boutons si l’on souhaite éviter les cicatrices au maximum.
  • Des creux ou des reliefs.

Pour éviter d’avoir des cicatrices et de souffrir, il peut donc être nécessaire de mettre en place un traitement, surtout si l’acné ne s’arrête pas d’elle-même.

Cependant, dans la plupart des cas, l’acné disparaît spontanément vers l’âge de vingt ans. En effet, l’acné est considérée comme une maladie transitoire qui dure généralement entre 3 à 4 ans. Elle peut durer jusqu’à 30 ans dans les cas les plus longs.

Qu’est-ce qui aggrave l’acné ?

De nombreux éléments peuvent aggraver l’acné. En effet, le stress, une mauvaise hygiène alimentaire, de mauvaises habitudes de consommation (tabac, alcool, sucre…) et l’utilisation de produits cosmétiques non adaptés peuvent favoriser l’apparition de l’acné et l’aggraver.

Pourquoi l’acné peut ne pas disparaître ?

Lorsque l’acné ne part pas, on appelle cela l’acné tardive. Elle est souvent d’origine génétique, lorsque les parents en ont souffert. Cependant, les facteurs aggravants cités au-dessus peuvent également favoriser le maintien de l’acné.

En cas d’acné tardive ou d’acné sévère, il sera nécessaire de consulter un professionnel de la santé pour obtenir un traitement médical adapté.

Comment diagnostiquer et traiter l’acné ?

Bien que l’acné puisse partir spontanément après la puberté, il est possible de s’en débarrasser grâce à un traitement médical.

Qui consulter ?

Pour diagnostiquer l’acné, il est indispensable de se rendre chez son médecin généraliste, ou chez un dermatologue, spécialiste des affections de la peau. Il est indispensable de consulter dans certains cas :

  • L’acné est persistante, malgré le soin et l’hygiène accordés (utilisation de produits cosmétiques non irritants avec un pH doux).
  • Des kystes et des cicatrices apparaissent.
  • Des rougeurs font surface autour des lésions, ce qui signifie qu’il y a une infection de la peau. Il faut donc traiter le furoncle.
  • L’acné est un frein dans votre vie sociale et provoque de véritables complexes physiques.
  • La prise de certains médicaments ont provoqué des poussées d’acné.
  • Vous présentez d’autres symptômes avec les poussées d’acné (perturbations du cycle menstruel, forte pilosité …).
  • Vous êtes adulte et vous avez toujours de l’acné.

Besoin d'un avis médical ?

Un dermatologue est disponible pour vous 24/7 en téléconsultation

Je téléconsulte

Quels sont les traitements pour l’acné ?

Le traitement d’acné mineure à modérée

En cas d’acné mineure à modérée, un traitement local est préconisé. Le dermatologue peut vous proposer une crème à base de rétinoïde, de peroxyde de benzoyle, ou d’acide azélaïque. Il pourra également proposer une crème contenant des antibiotiques.

Le traitement d’acné sévère

En cas d’acné sévère, le médecin va prescrire un antibiotique par voie orale afin de combattre les bactéries inflammatoires qui résistent aux traitements locaux. Il s’agit généralement d’antibiotiques de la famille des érythromycines ou de cyclines.

Pour les jeunes filles et les femmes, un traitement hormonal peut être une solution pour éradiquer les poussées d’acné. Ce traitement est généralement une pilule contraceptive.

Dans les cas les plus sévères, un traitement à base d’Isotrétinoïde peut être initié par un dermatologue mais cela nécessite un suivi rapproché en consultation physique du fait d'éventuels effets secondaires importants et sous couvert d’une contraception stricte pour les jeunes femmes.  

Vous présentez des symptômes ?
Avec ou sans RDV, soyez pris en charge par notre équipe médicale.