Tout savoir sur la vitamine D pour booster son systùme immunitaire 🚀

Vous souhaitez l'avis d'un médecin ?
Consulter un médecin

Avec MĂ©decinDirect, obtenez :

Diagnostic médical 24/7

Consultation remboursable par l'Assurance Maladie

Ordonnance numérique valable en pharmacie

4.6/5
★★★★★  

Tout savoir sur la vitamine D pour booster son systùme immunitaire 🚀

Sommaire

Tout savoir sur la vitamine D pour booster son systùme immunitaire 🚀

trigger

En ces temps de pandĂ©mie, la vitamine D a Ă©tĂ© mise au devant de la scĂšne, en partie pour sa capacitĂ© Ă  renforcer le systĂšme immunitaire. Si son lien avec l’exposition solaire est globalement bien connu, ses actions exactes sur l’organisme sont souvent moins claires. Qu’est-ce que la Vitamine D ? Comment agit-elle sur notre corps ? Comment peut-on s’en assurer un apport suffisant ?

‍

Qu’est-ce que la vitamine D ?

Le mot « vitamine » dĂ©signe en fait une substance organique (c'est-Ă -dire faite Ă  base de carbone), nĂ©cessaire en faible quantitĂ© pour assurer le bon fonctionnement d’un ĂȘtre vivant. En effet, celui-ci ne peut pas la synthĂ©tiser par lui-mĂȘme (ou alors pas en quantitĂ© suffisante) ! Une vitamine est donc un Ă©lĂ©ment dont l’apport est indispensable pour le bon fonctionnement de l’organisme. La vitamine D fait partie des vitamines liposolubles (elle est soluble dans les lipides), au mĂȘme titre que les vitamines A, E et K.

Chez l’ĂȘtre humain, la vitamine D a, comme nous le verrons ultĂ©rieurement, deux origines :

  • Une partie de la vitamine D est endogĂšne, c’est Ă  dire qu'elle est produite directement par notre peau lorsque nous nous exposons au soleil
  • L’autre partie est exogĂšne, ce qui signifie qu’elle est apportĂ©e par l’alimentation - notamment les poissons et certains champignons

‍

La vitamine D dans l’organisme : son cycle de vie

La vitamine D va passer par plusieurs phases avant de devenir « active » (c’est-Ă -dire ĂȘtre capable d’agir sur l’organisme).

Étape 1 : la vitamine D dans l'assiette

Le cycle de la vitamine D peut commencer par son apport par l’alimentation, sous forme :

  • de vitamine « D2 » (ergocalcifĂ©rol) dans les vĂ©gĂ©taux
  • de vitamine « D3 » (cholĂ©calcifĂ©rol) dans les produits d’origine animale.

La peau peut Ă©galement produire directement de la vitamine D3 sous l’effet de l’exposition solaire !

Étape 2 : sa transformation en calcidiol

Quelle que soit son origine, la vitamine D (alors inactive) est d’abord transportĂ©e au foie, oĂč elle subit une premiĂšre transformation en « calcidiol ». À ce stade, la vitamine D est encore inactive mais peut ĂȘtre facilement dosĂ©e (mesurĂ©e) dans le sang (c’est cette forme qu’on mesure en cas de suspicion de carence en vitamine D).

Étape 3 : sa transformation en calcitriol

La vitamine D subit enfin une derniĂšre transformation dans le rein, oĂč elle devient « calcitriol ». Le calcitriol est une vĂ©ritable hormone active sur le corps. Elle rĂ©gule finement l’équilibre du calcium !

MĂȘme si l’on a des apports suffisants en vitamine D, il faut que la vitamine initialement inactive devienne active pour agir sur l’organisme. Un foie et des reins fonctionnels sont donc indispensables pour profiter des effets de la vitamine D !

‍

Les bĂ©nĂ©fices de la vitamine D sur l’organisme

La vitamine D semble jouer un rĂŽle dans de nombreux domaines de l’organisme. Certains de ses effets sont certains et documentĂ©s, d’autres sont encore Ă  l’étude pour obtenir de vĂ©ritables preuves scientifiques. Parmi les domaines influencĂ©s par la Vitamine D, on retrouve surtout :

La formation osseuse et le maintien du capital osseux

Le calcitriol (vitamine D activĂ©e par le foie puis les reins) permet d’augmenter les taux de calcium et de phosphore dans le sang. Ces Ă©lĂ©ments sont indispensables pour la formation osseuse (la carence en vitamine D est d’ailleurs Ă  l’origine de rachitisme encore aujourd’hui dans certaines rĂ©gions du monde). La vitamine D permet aussi de maintenir son capital osseux tout au long de la vie, et ainsi de lutter contre l’ostĂ©oporose (fragilisation des os liĂ©e Ă  l’ñge) !

Les effets sur le systĂšme immunitaire

La vitamine D tend Ă  renforcer le systĂšme immunitaire. Elle pourrait ainsi constituer un facteur protecteur contre certaines maladies auto-immunes mais aussi contre certaines maladies infectieuses. Certaines Ă©tudes rĂ©centes - offrant pour l’instant un faible niveau de preuve - suggĂšrent un rĂŽle protecteur de la vitamine D pour les personnes atteintes de la COVID-19 (diminution de la rĂ©action inflammatoire pulmonaire). 

La vitamine D présente également de possibles effets protecteurs contre le cancer et offre une protection cardiovasculaire.

‍

OĂč trouve-t-on de la Vitamine D ?

En premier lieu, une bonne partie de la vitamine D dont on a besoin est produite par le corps lui-mĂȘme ! En effet, la peau en est une grande productrice. C’est sous l’action des rayons solaires (ultraviolets de type B) que celle-ci va, Ă  partir du cholestĂ©rol, produire la fameuse vitamine D. Ainsi, une exposition solaire d’au moins 15 Ă  30 minutes deux fois par semaine aide, dans la majoritĂ© des cas, Ă  subvenir aux besoins de l’organisme. Cela n'empĂȘche surtout pas de se protĂ©ger avec des crĂšmes bonnes pour la peau (et pour la planĂšte) :-)

L’étĂ©, le corps va donc faire le plein de vitamine D puis stocker celle-ci dans le foie, les muscles et la graisse du corps, afin de pouvoir l’utiliser en pĂ©riode hivernale, lorsque l’ensoleillement est moins important.

De plus, certains aliments sont plus riches en vitamine D que d’autres. Cependant, leur nombre est restreint et ce ne sont pas des aliments trĂšs « communs ». On retrouve :

  • l’huile de foie de morue, en premiĂšre position
  • les poissons gras tels que le hareng, le maquereau, la sardine, l’anchois, la truite


Il existe beaucoup d’autres aliments contenant de la vitamine D ! Mais sa quantitĂ© y est alors nĂ©gligeable.

‍

Quelques conseils pour renforcer son systĂšme immunitaire đŸ’Ș

À la tĂ©lĂ©vision, en pharmacie, au supermarché  Nombreux sont les endroits oĂč il est possible de trouver des produits censĂ©s renforcer notre immunitĂ© en prĂ©vision des maladies de l’hiver. Malheureusement, la plupart des produits proposĂ©s n’ont probablement pas d’effet significatif sur l’efficacitĂ© de notre systĂšme immunitaire, et peuvent mĂȘme entraĂźner des effets nĂ©fastes s’ils sont utilisĂ©s Ă  tort ou en trop grande quantitĂ©.

En effet, il n’est pas recommandĂ© de prendre des complĂ©ments alimentaires s’il n’y a pas de carence retrouvĂ©e. Quelques rĂšgles simples suffisent Ă  ĂȘtre en meilleure santĂ©, et donc Ă  avoir un systĂšme immunitaire potentiellement plus efficace :

  • Manger sain et Ă©quilibrĂ©, pour Ă©viter carences et apports trop importants
  • Avoir une bonne hygiĂšne du sommeil (faire des nuits assez longues, non fragmentĂ©es)
  • Pratiquer une activitĂ© physique rĂ©guliĂšre
  • Ne pas fumer, consommer de l’alcool avec modĂ©ration
  • Se faire vacciner (ce qui a une action directe sur le systĂšme immunitaire)
  • Se laver les mains rĂ©guliĂšrement, en rentrant chez soi et avant de cuisiner (pour Ă©viter la transmission de maladies)

Si vous souhaitez booster votre systĂšme immunitaire de maniĂšre 100 % naturelle, on vous invite Ă  lire cet article sur les huiles essentielles et les vitamines !

La vitamine D est un Ă©lĂ©ment essentiel Ă  notre santĂ©. Sa carence entraĂźne notamment des pathologies osseuses, nĂ©cessitant une supplĂ©mentation. En dehors de ces situations de carence, l’ensoleillement aide fortement - dans la majoritĂ© des cas - Ă  subvenir Ă  nos besoins, et donc Ă  nous maintenir en forme. Dans le cas de la pandĂ©mie de la COVID-19, il a Ă©tĂ© suggĂ©rĂ© (mais sans preuves formelles), que cette vitamine pourrait avoir un effet positif sur les consĂ©quences de la maladie. Quoi qu’il en advienne, il n’y a pas de solution miracle : le meilleur moyen d’avoir une bonne immunitĂ© reste d'avoir une bonne hygiĂšne de vie pour se maintenir en bonne santĂ© !

‍

Auteur : Mathilde SPORTOUCH | Relu par le Dr Thierry MANTEAU

EN BREF