Tendinite : causes, examens, traitements 🏃

Vous souhaitez l'avis d'un médecin ?
Un médecin généraliste est disponible
Consulter un médecinJe consulte

Avec MĂ©decinDirect, obtenez :

Diagnostic médical 24/7

Consultation remboursable par l'Assurance Maladie

Ordonnance numérique valable en pharmacie

4.6/5
★★★★★  

Tendinite : causes, examens, traitements 🏃

Une tendinite, c'est l’inflammation d’un tendon, souvent au niveau de sa jonction avec un muscle ou proche de son insertion sur l’os. Parfois, l’inflammation peut gagner la gaine du tendon : on parle alors de tĂ©nosynovite. Les hommes sont plus frĂ©quemment atteints que les femmes, et tous les Ăąges sont concernĂ©s par le risque de tendinite. Il n’y a aucun facteur hĂ©rĂ©ditaire ou gĂ©nĂ©tique retrouvĂ© dans cette pathologie.

trigger

Comment se fait-on une tendinite ?

Il existe plusieurs causes à la tendinite : les causes d'ordre mécanique, les causes inflammatoires, infectieuses, médicamenteuses, alimentaires ou encore "microcristalines".

Besoin d'un avis médical ?

Un médecin généraliste est disponible pour vous 24/7 en téléconsultation

Je consulte

Les causes mécaniques

  • micro-traumatismes rĂ©pĂ©tĂ©s
  • efforts physique violents Ă  froid ou efforts trop longs et trop intenses sans prĂ©paration
  • consĂ©quence d’une activitĂ© sportive avec une mauvaise position Ă  l’effort

C'est la tendinite de l’épaule, surtout localisĂ©e au niveau d’un tendon appelĂ© le "tendon sus-Ă©pineux", qui reprĂ©sente la lĂ©sion la plus frĂ©quente.

‍

Les causes inflammatoires

  • la tendinite accompagne souvent les maladies inflammatoires rhumatismales, comme dans la polyarthrite rhumatoĂŻde, avec une atteinte sur les tendons flĂ©chisseurs des doigts
  • les spondylarthropaties, souvent au stade de tenosynovite avec atteinte de la gaine du tendon

‍

Les causes infectieuses

  • la tuberculose s’accompagne souvent de tenosynovites
  • certaines MST peuvent s'accompagner de tendinites (gonococcies)
  • possibles tendinites dans des affections dentaires comme une carrie

‍

Les causes microcristallines

Elles sont dues à la présence de calcifications tendineuses.

‍

Une cause médicamenteuse

Une classe d’antibiotique est susceptible de provoquer des tendinites : ce sont les fluoroquinolones. Les atteintes sont surtout localisĂ©es au niveau du tendon d’Achille, de la rotule ou de l’épaule. Il faut trĂšs rapidement consulter un mĂ©decin en cas de douleurs tendineuses suite Ă  la prise de ces antibiotiques, souvent utilisĂ©es dans les infections urinaires, pulmonaires ou digestives. En effet, il existe un rĂ©el risque de rupture du tendon. L’arrĂȘt du traitement s’impose alors et parfois des examens radiologiques.

‍

Les causes alimentaires

  • ce que nous buvons et mangeons insuffisamment ou en excĂšs
  • hydratation insuffisante (nĂ©cessitĂ© d'une bonne hydratation avant et aprĂšs l'effort)
  • taux sanguin Ă©levĂ© d'acide urique. Il faut savoir que l'acide urique est Ă©liminĂ© Ă  75 % par les urines, d'oĂč l'intĂ©rĂȘt d'une bonne hydratation !

Certains aliments contiennent de l'histamine (ou une substance voisine, la tyramine), qui favorise les tendinites. Elles se retrouvent dans les aliments suivants :

  • tomate
  • avocat
  • Ă©pinards
  • figues
  • pommes de terre
  • choux et choux-fleur
  • concombre
  • raisin
  • choucroute
  • saucisses et saucisson
  • anchois, hareng fumĂ©, sardine et thon
  • conserve stĂ©rilisĂ©es
  • gruyĂšre et fromages fermentĂ©s
  • levure
  • vin

Ces aliments ne sont pas à supprimer définitivement, mais tout simplement à réduire ou à éviter quand il le faut ! Ceci est aussi valable chez les sportifs et particuliÚrement les coureurs, lors des préparations de courses.

-----

‍

‍

‍

Existe t-il des facteurs de risques ?

L’activitĂ© professionnelle ou sportive peut ĂȘtre Ă  l’origine d’une tendinite par les micro-traumatismes rĂ©pĂ©tĂ©s. Nous pouvons aussi citer certains troubles de la forme des pieds, Ă  l’origine de troubles de la marche ou de l’équilibre, qui entrainent des atteintes des tendons des muscles de la jambe. Les tendinites peuvent aussi ĂȘtre associĂ©es Ă  des carences alimentaires et Ă  des troubles de l’hydratation.

‍

Comment diagnostiquer une tendinite ?

Il s’agit surtout d’un diagnostic clinique. Il faudra donc consulter un mĂ©decin devant des douleurs rĂ©pĂ©tĂ©es et gĂȘnantes lors de certains mouvements. Certains signes doivent vous alerter :

  • la douleur, souvent localisĂ©e sur le trajet d’un tendon
  • qui apparaĂźt lorsque l’on provoque une rĂ©sistance Ă  la rĂ©alisation du mouvement qui fait mal
  • qui est localisĂ©e au niveau de la jonction avec le muscle dans lequel elle irradie ou sur la zone d’insertion sur l’os (elle apparaĂźt au palper de la zone)
  • pour les tĂ©nosynovites, le mĂ©decin recherche une sensation de crĂ©pitation sur le trajet du tendon
  • parfois, un nodule peut-ĂȘtre retrouvĂ© sur le tendon
  • l’absence de lĂ©sions articulaires de voisinage, orientant sur une cause tendineuse

Des prises de sang ou des prélÚvements bactériens sont réalisés en cas de suspicion de cause infectieuse à la tendinite.

‍

Faut-il rĂ©aliser des examens radiologique ?‍

Le diagnostic est avant tout clinique, avec un examen prĂ©cis du patient. De lĂ , le mĂ©decin pourra faire appel Ă  ces complĂ©ments radiologiques dans le doute d’une atteinte plus grave. Les examens ne sont pas systĂ©matiques dans le diagnostic d’une tendinite. Toutefois, il est possible d'en effectuer certains :

  • la radiographie standard, qui permet de retrouver d’éventuelles calcifications sur le trajet tendineux, orientant vers une tendinite microcristalline
  • l’échographie, qui peut ĂȘtre utilisĂ©e en cas de doute sur une rupture ou pour visionner un Ă©paississement de la gaine des tendons
  • le scanner et l’IRM, qui permettent des Ă©tudes trĂšs spĂ©cialisĂ©es du tendon avec des images trĂšs prĂ©cises sur les anomalies pouvant ĂȘtre retrouvĂ©es.

Besoin de l'avis d'un médecin ?

Des médecins généralistes sont disponibles maintenant en téléconsultation

Je consulte

Comment soigner la tendinite ?

En dehors des ténosynovites infectieuses qui peuvent nécessiter parfois des soins spécialisés, le traitement est fait à domicile. Les mesures générales sont nombreuses :

  • mise au repos du membre ou de la zone atteinte. Parfois repos complet du patient si des signes gĂ©nĂ©raux ou infectieux apparaissent
  • glaçage de la zone douloureuse alternĂ©e. Veiller Ă  disposer une surface de protection type chiffon pour Ă©viter les brĂ»lures
  • utilisation d'une attelle de repos
  • stopper l’activitĂ© sportive qui met en mouvement le tendon atteint
  • mesures de physiothĂ©rapie (massages, ionisation) souvent rĂ©alisĂ©es par les kinĂ©sithĂ©rapeutes
  • mĂ©sothĂ©rapie qui a une efficacitĂ© variable mais peut ĂȘtre intĂ©ressante dans le traitement

‍

D’autres mĂ©thodes mĂ©dicales peuvent apporter une aide thĂ©rapeutique dans certains cas, mais leur validation scientifique doit ĂȘtre faite. C'est le cas de :

  • l’ostĂ©opathie-thĂ©rapie manuelle
  • l’oligothĂ©rapie (le silicium est un Ă©lĂ©ment naturel qui peut ĂȘtre conseillĂ©)
  • l’acupuncture qui semble ĂȘtre efficace (rĂ©alisĂ©e par des praticiens formĂ©s)
  • l’homĂ©opathie, oĂč il existe de nombreux produits
  • la phytothĂ©rapie
  • l’aromathĂ©rapie

‍

Les médicaments

Les produits de rĂ©fĂ©rence restent les anti-inflammatoires non stĂ©roĂŻdiens. Ces produits prĂ©sentent certaines contre-indications que votre mĂ©decin connaĂźt et ne doivent ĂȘtre pris que sur avis mĂ©dical. Attention Ă  l’utilisation de ces mĂ©dicaments chez le sujet de plus de 70 ans : cela nĂ©cessite alors un contrĂŽle de la fonction rĂ©nale rapprochĂ©. Certaines interactions mĂ©dicamenteuses existent avec les anti-inflammatoires. Il faut les prendre en compte avant toute prescription, comme par exemple :

  • les anticoagulants
  • le lithium
  • certains mĂ©dicaments contre le diabĂšte (sulfamides hypoglycĂ©miants)
  • la prĂ©sence d’un stĂ©rilet chez la femme, dont l’efficacitĂ© contraceptive est diminuĂ©e

Les infiltrations de produit Ă  base de cortisone, si on est sĂ»r de l’absence de cause infectieuse, peuvent ĂȘtre utilisĂ©es. Il est souvent signalĂ© de ne pas dĂ©passer trois infiltrations Ă  7 jours d’intervalle. Il est souvent prĂ©cisĂ© d’éviter la triamcinolone comme produit, car elle risque de majorer le risque de calcifications et d’atrophie de la peau aprĂšs infiltrations.

Vous avez des doutes sur des douleurs au niveau des tendons et souhaitez avoir l’avis d’un mĂ©decin ? Sollicitez une tĂ©lĂ©consultation avez un mĂ©decin gĂ©nĂ©raliste ou spĂ©cialiste sur la plateforme MĂ©decinDirect ! Pris en charge en intĂ©gralitĂ© par votre mutuelle ou votre entreprise, vous n’avez aucun frais Ă  avancer. MĂ©decinDirect est accessible 24h/24 et 7j/7 partout dans monde. Comme des millions de français, testez votre Ă©ligibilitĂ© !

‍

Auteur : Dr BIRMAN. Mis Ă  jour en mars 2020 par le Dr Juan Sebastian SUAREZ VALENCIA.

‍

EN BREF