Saignement pendant ou après un rapport sexuel

Vous souhaitez l'avis d'un médecin ?
Vous souhaitez le diagnostic d'un médecin généraliste ou d'un gynécologue ?
Consulter un médecinJe consulte

Avec MédecinDirect, obtenez :

Diagnostic médical 24/7

Consultation remboursable par l'Assurance Maladie

Ordonnance numérique valable en pharmacie

4.6/5
★★★★★  

Saignement pendant ou après un rapport sexuel

Pendant ou après un rapport sexuel, il est possible dans certains cas de percevoir un saignement au niveau du vagin. Bien qu’impressionnants lorsque l’on sent rend compte, ces saignements post-coïtaux ne doivent pas toujours faire l’objet d’une inquiétude. En effet, le coït est par essence un acte où il y a des frottements. La perte d’une petite quantité de sang n’a rien d’anormal, tant qu’elle n’est pas automatique. Cependant, si cela devient fréquent voire automatique à chaque rapport, ou si la quantité de sang est inquiétante, il est primordial de prendre rendez-vous chez un médecin ou un gynécologue.

trigger

Les différents saignements pendant et après les rapports sexuels

1 femme sur 10 souffre de saignements pendant ou après un rapport sexuel (source ?). C’est un problème que l’on peut donc qualifier d’assez fréquent. Néanmoins, rassurez-vous : ces derniers sont rarement dangereux, sauf dans certains cas que nous allons décrypter ensemble.

Besoin de l'avis d'un gynécologue ?

Notre équipe médicale est disponible pour vous 24/7 en téléconsultation

Je consulte

Qu’est-ce qu’un saignement post-coïtal ?

Un saignement post-coïtal se produit chez certaines femmes après avoir eu des relations sexuelles impliquant un coït (avec pénétration). Le saignement peut être occasionné pendant le rapport. Il peut également se manifester une fois le rapport sexuel terminé. Beaucoup de femmes qui saignent pendant ou après un rapport sexuel s’inquiètent. Pourtant, la moitié des cas n’ont pas de cause pathologique. Aussi, une téléconsultation peut suffire pour identifier le problème et donner de précieux conseils pour éviter de rencontrer encore cette déconvenue.

En revanche, il est indispensable de faire attention de bien savoir si le saignement provient du vagin et non de l’anus. Le cas échéant, un saignement anal peut être la cause de pathologies gastriques.

Léger saignement pendant les rapports

La plupart du temps, les saignements post-coïtaux sont légers. Dans ce cas, ils sont probablement causés par une lésion ou un frottement excessif dans la zone du vagin causé par un manque de lubrification.

Les saignements peuvent également provenir de plusieurs zones proches du vagin. La localisation dépend en général de l’âge de la femme. Chez les jeunes femmes, on localise principalement les saignements au niveau du col de l’utérus. Cependant, ils peuvent également provenir de l’urètre, des lèvres ou encore de l’utérus.

Saignement pendant un rapport et pertes marrons

Après un rapport sexuel, il peut y avoir des pertes de sang marron. Cela n’est pas grave, dès lors où encore une fois ce phénomène reste occasionnel. S’il arrive de manière fréquente, il faudra consulter votre médecin. La couleur du sang est une indication clé permettant de savoir depuis quand date le sang.

Lorsque le sang est marron, les pertes correspondent à l’éviction d’un sang en provenance de l’endomètre, du vagin ou du col de l’utérus. C’est un sang qui s’est oxydé en contact avec l’oxygène, d’où sa couleur marron.

Saignement abondant pendant un rapport

La première cause d’un saignement abondant pendant un rapport est l’apparition des menstruations. Parfois, le coït occasionne plus rapidement les règles. Il ne faut donc pas s’inquiéter si le saignement ne s’accompagne pas de douleurs inhabituelles ou de perte de connaissance.

En revanche, un saignement abondant hors cycle menstruel peut être lié à une pathologie ou à une hémorragie. Si c’est le cas, il faut consulter un médecin en urgence. La pathologie la plus grave en cas de saignement abondant est le cancer du col de l’utérus.

Saignement après un accouchement

Si les rapports sexuels après un accouchement sont compliqués, ils peuvent également engendrer des saignements.

En effet, le fait d’accoucher (en d’autres termes de pousser un être humain en dehors du vagin) peut sensibiliser ou provoquer des lésions au niveau des tissus vaginaux. Il est donc fréquent voire normal de constater des saignements post-coïtaux après un accouchement.

Que faire en cas de saignement ?

Si le saignement est léger et ne provoque pas de douleurs ou de gêne, il n’y a rien à faire. Cela signifie que le saignement est bénin et qu’il n’est provoqué que par une irritation.

En revanche, si le saignement est important, qu’il occasionne des douleurs et qu’il semble anormal, il faudra aller aux urgences.

Si le saignement est fréquent, il faudra en parler à votre gynécologue ou votre sage-femme. Il faudra probablement réaliser des analyses supplémentaires auprès de spécialistes pour connaître la cause du saignement si ce dernier n’est pas bénin.

Besoin de l'avis d'un gynécologue ?

Un gynécologue estdisponible maintenant en téléconsultation

Je consulte

Quelles sont les causes de saignement pendant les rapports ?

Un problème de contraception

La contraception, qu’elle soit hormonale ou non, n’est pas adaptée à tout le monde : si certaines personnes supportent la pilule, d’autres préféreront le stérilet. Dans certains cas, les saignements sont le signe que l’organisme ne supporte pas la contraception actuelle.

Saignement pendant rapport avec préservatif

S’il y a saignement après un rapport sexuel avec préservatif, cela peut être dû à un frottement trop fort dans le vagin, ou à une réaction des muqueuses qui ne supportent pas la composition du préservatif.

En cas de réaction allergique, consultez un allergologue.

Saignement pendant rapport (avec implant contraceptif)

Les saignements sont l’un des effets secondaires de l’implant. Ce moyen de contraception consiste à placer un implant sous-cutané (sous la peau) qui envoie des hormones pour réguler le cycle menstruel et éviter la fécondation.

L’implant - tout comme la pilule - sont des moyens de contraception qui fonctionnent aux hormones. Ces deux types de contraceptions peuvent provoquer des saignements dits “hormonaux”.

Si ce moyen de contraception ne vous convient pas, parlez-en à votre gynécologue.

Saignement pendant rapport (avec stérilet)

La pose d’un stérilet peut engendrer des douleurs ainsi que des saignements et ce, durant les premiers mois. Cependant, après un rapport sexuel, le stérilet ne favorise pas nécessairement les saignements.

Il n’y a donc pas de lien direct entre stérilet et saignement. Il faudra déterminer quelles sont les causes de ce dernier.

Une lésion au niveau des muqueuses

Un saignement également peut être la manifestation d’une déchirure vaginale. Ce terme désigne les coupures et les éraflures. Il existe de nombreuses causes à ce type de déchirures :

  • Un rapport sexuel brutal ou un jeu sexuel trop violent. Les claques frénétiques peuvent blesser les tissus mais aussi les organes reproducteurs. A effectuer avec modération.
  • Le frottement vaginal lié à un coït ou à un objet rentré dans le vagin peut provoquer des saignements.
  • Les douches vaginales irritent les muqueuses qui peuvent réagir et saigner.
  • L’hymen (Membrane qui recouvre l’entrée du vagin) peut saigner lors du premier rapport sexuel.
  • L’accouchement peut sensibiliser les tissus vaginaux.

Saignement pendant un rapport après abstinence

Lors du premier rapport sexuel ou après une période d’abstinence, la muqueuse vaginale peut être plus sensible au coït. En effet, elle n’est pas (ou plus) habituée à être pénétrée. Un rapport sexuel peut donc engendrer des saignements.

Une lésion après un rapport sexuel trop brutal

Dans la plupart des cas de saignements post-coïtaux, les désagréments sont causés par un rapport sexuel trop brutal. Dans ce cas, une lésion peut se former au niveau des muqueuses vaginales.

En cas de sécheresse vaginale ou de muqueuses sensibles, un rapport sexuel même non brutal peut provoquer de légères lésions et des saignements vaginaux.

Une sécheresse vaginale

La sécheresse vaginale est l’une des causes les plus fréquentes de saignements pendant et après le rapport sexuel.

Ce terme désigne l’incapacité du vagin à produire des sécrétions suffisantes pour le lubrifier (la cyprine). Sans ce lubrifiant naturel, le vagin peut s’irriter plus facilement.

Au fur et à mesure de la pénétration, des lésions peuvent ainsi se former au sein des muqueuses vaginales. Cela peut d’ailleurs être assez douloureux et demande parfois l’arrêt du coït.

Une infection sexuellement transmissible

Les IST peuvent être un déclencheur du saignement vaginal post-coïtal. En effet, les inflammations viennent enflammer les tissus du vagins. Ces derniers deviennent plus sensibles, plus délicats et plus sujets aux dommages liés au coït.

Le saignement pendant un rapport accroit-il le risque d'IST ?

Les infections sexuellement transmissibles (anciennement appelées “maladies sexuellement transmissibles” - MST) se transmettent lors d’un rapport sexuel non protégé. Tant qu’un préservatif est utilisé dans un rapport coïtal, il n’y a pas davantage de risque, même en cas de saignements.

Besoin d'un avis médical ?

Des médecins généralistes sont disponibles maintenant en téléconsultation

Je consulte

Une vaginite ou une infection à levures

La vaginite, ou infection vaginale à levures, est une affection assez courante. Elle est provoquée par une mycose, le candida albicans. Cet organisme est naturellement présent dans le vagin, mais il peut se multiplier et occasionner des saignements.

Si vous souffrez de vaginite, vous ne souffrirez pas seulement de saignements post-coïtaux. Vous aurez des gonflements autour du vagin, une irritation de la vulve, des brûlures lors des mictions, des sécrétions vaginales épaisses et des muqueuses rouges.

Si la vaginite n’est pas dangereuse, elle est très gênante au quotidien. Vous pouvez donc demander un traitement pour soulager les douleurs et la gêne à votre gynécologue.

La pilule du lendemain

Les saignements sont un symptôme de la prise de la pilule du lendemain. Cependant, ces saignements n’apparaissent pas nécessairement après un rapport sexuel.

Contre certaines croyances populaires, les saignements engendrés par la prise d’une pilule du lendemain ne correspondent pas à l’expulsion de l’ovule. En effet, la pilule du lendemain ne provoque pas un avortement.

Les saignements, parfois symptômes de pathologies

Dans des cas de figure beaucoup plus rares, les saignements post-coïtaux sont le signe d’une pathologie.

Un polype ou fibrome au col de l'utérus

Les polypes et les fibromes sont des excroissances non cancéreuses, mais qui peuvent être gênantes et dangereuses. Elles doivent être retirées au risque de devenir cancéreuses.

Les polypes situés sur la paroi utérine ou la paroi cervicale peuvent ainsi provoquer des saignements après et pendant les rapports sexuels.

Un cancer du col de l'utérus

La raison la plus grave qui explique les saignements ou les hémorragies vaginales post-coïtales est le cancer du col de l’utérus. En cas de saignements importants, il est important de consulter un médecin et de faire un examen, surtout si vos frottis ne sont pas à jour.

Saignements pendant les rapports à la ménopause

Si les saignements sont souvent bénins, ils sont davantage des symptômes du cancer du col de l’utérus à la ménopause. Il est donc indispensable de se faire ausculter et de faire des analyses pour savoir s’il y a une tumeur.

Des saignements et papillomavirus

Le papillomavirus ne présente généralement pas de symptômes. Cependant, les saignements après un rapport sexuel ainsi que des pertes vaginales peuvent être des signes que vous êtes infectés par le virus.

En cas de doute, il est indispensable de consulter un médecin. S’il y a des saignements, cela signifie que le papillomavirus est à un stade avancé.

EN BREF

À retenir 💡

En cas de doute, il faut toujours consulter un gynécologue ou un médecin généraliste.

À faire

Faire régulièrement un frottis, ils sont essentiels pour prévenir le cancer du col de l'utérus et permettre un traitement précoce.

À suivre 👁️

Au moment de la ménopause, si vous constatez des saignements, il faut consulter.