Kératose pilaire un trouble cutané : causes, symptômes et traitements

Vous souhaitez l'avis d'un médecin ?
Un dermatologue est disponible maintenant
Consulter un médecinJe consulte

Avec MédecinDirect, obtenez :

Diagnostic médical 24/7

Consultation remboursable par l'Assurance Maladie

Ordonnance numérique valable en pharmacie

4.6/5
★★★★★  

Kératose pilaire un trouble cutané : causes, symptômes et traitements

La kératose pilaire est une affection cutanée courante qui se caractérise par l’apparition de petites bosses rugueuses sur la peau. Ces petits boutons, principalement placés sur les cuisses, les bras et les fesses donnent un aspect « peau de poulet ». La kératose pilaire n’est pas dangereuse pour la santé, mais elle peut provoquer de la gêne au niveau esthétique. C’est pourquoi on peut avoir envie de s’en débarrasser !

Besoin d'un avis médical ?

Un dermatologue est disponible pour vous 24/7 en téléconsultation

Je consulte
trigger

Qu'est-ce que la Kératose Pilaire ?

Définition et Caractéristiques

La kératose pilaire, plus connue sous le nom de « peau de poulet », est une affection cutanée provoquée par une accumulation de kératine dans les follicules pileux. La kératine est une protéine naturellement présente dans la peau, mais elle peut s’accumuler de manière excessive, créant ainsi ces petites bosses ou ces petits boutons rouges propres à la kératose pilaire.

Est-ce que les petits « boutons » sont douloureux ?

Contrairement à l’acné, les petits boutons rugueux propres à la kératose pilaire ne sont pas douloureux. Cependant, ils peuvent provoquer une irritation et des démangeaisons, mais cela est plus rare.

Il ne faut pas confondre avec l’acné qui est une affection de la peau hormonale.

Causes de la Kératose Pilaire

Origines de la Kératose pilaire.

L’origine de cette condition dermatologique n’est pas totalement comprise. Cependant, les chercheurs supposent que la kératose pilaire est liée à une anomalie génétique affectant la desquamation, c’est-à-dire l’élimination naturelle des cellules mortes de la peau.

Causes

Les causes et les facteurs de risque de la kératose pilaire sont :

  • Les antécédents familiaux puisque cette affection est héréditaire.
  • La présence d’autres maladies qui favorisent l’apparition de la kératose. En effet, en cas d’eczéma, d’allergie ou d’asthme, on est plus à même de développer cette affection.
  • Les carences en vitamine D et vitamine A peuvent favoriser l’apparition des petites bosses rugueuse.
  • Une peau sèche, sensible et peu hydratée a plus de probabilités de développer une kératose.

Symptômes de la Kératose Pilaire

Manifestations Cliniques

Les symptômes de la kératose pilaire sont :

  • L’apparition de petites bosses rugueuses qui ressemblent à des minuscules boutons regroupés sur le bras, les fesses, les cuisses, ou le visage.
  • La peau est rugueuse au niveau des petits boutons.
  • La peau est sèche et rèche. Elle peut démanger au niveau des petits bosses.
  • Des zones rouges, signes de friction, peuvent apparaître.
  • En hiver, les symptômes sont exacerbés.

Quand consulter un dermatologue ?

Il n’est pas nécessaire de consulter un médecin pour cette affection courante de la peau. Cependant, vous pouvez prendre rendez-vous en téléconsultation pour savoir comment s’en débarrasser. En effet, cette affection est bénigne, mais peut provoquer une gêne esthétique.

Diagnostic de la kératose pilaire

Le diagnostic de la kératose pilaire se fonde exclusivement sur un examen clinique.

Procédure de Diagnostic

Le médecin va réaliser un examen clinique de son patient. Il va notamment observer l’apparence des lésions et interroger son patient sur les symptômes ressentis. En effet, le médecin pourra prescrire des crèmes apaisantes en cas de démangeaisons.

Sauf en cas de doute, il n’y a pas besoin d’effectuer des analyses supplémentaires.

Traitements de la Kératose Pilaire

Il n’existe aucun traitement permettant de faire disparaître la kératose pilaire, mais il est tout à fait possible d’améliorer son apparence et de réduire l’inconfort.

Options Thérapeutiques

Les traitements topiques, c’est-à-dire des crèmes à appliquer sur la peau, peuvent être utilisés pour atténuer les boutons. Les médecins prescrivent généralement :

  • Des crèmes hydratants spécifiques
  • Des crèmes rétinoïdes.
  • Des exfoliants chimiques à base d’acide alpha-hydroxylé (AHA).

Traitements dermatologiques

Il est possible de consulter un dermatologue pour avoir recours à des traitements plus puissants à réaliser en cabinet :

  • Les peelings chimiques à base d’acide pour exfolier la peau.
  • La microdermabrasion pour enlever les couches superficielles et mortes de la peau.
  • Le laser pour réduire les rougeurs.

Traitements médicamenteux

Dans les cas plus sévères, il est possible d’avoir recours aux traitements médicamenteux comme les corticostéroïdes en cas d’inflammation et de rougeurs.

Gestion Quotidienne et Soins de la Peau

Conseils pour la Prévention

Il est possible de prévenir la kératose pilaire en adoptant des gestes simples. Il est important d’éviter les produits et les tissus irritants. Il faut également veiller à assurer une bonne hydratation. En effet, le fait d’avoir la peau sèche favorise l’apparition des lésions.

Besoin d'un avis médical ?

Des médecins généralistes et des dermatologues sont disponibles maintenant en téléconsultation

Je consulte

Facteurs Aggravants et Réducteurs

Facteurs Aggravants

Certains facteurs aggravants peuvent favoriser l’apparition de la kératose pilaire :

  • Climat sec : Les conditions de faible humidité peuvent aggraver la sécheresse de la peau, ce qui peut accentuer les symptômes de la kératose pilaire.
  • Irritants cutanés : Certains produits chimiques présents dans les savons, les détergents, les lotions ou les produits de soins de la peau peuvent irriter la peau et aggraver la kératose pilaire.
  • Changements hormonaux : Les fluctuations hormonales, telles que celles qui se produisent pendant la puberté, la grossesse ou la ménopause, peuvent influencer la gravité des symptômes de la kératose pilaire.

Moyens de Réduction des Symptômes

Il existe des moyens de réduire naturellement les symptômes, malgré les facteurs aggravants :

  • Utilisation de vêtements non irritants : Optez pour des vêtements en tissus doux et respirants, comme le coton, afin de minimiser l'irritation de la peau.
  • Maintien d'une humidité adéquate de l'air : Utilisez un humidificateur à la maison, surtout pendant les mois d'hiver ou dans les climats secs, pour maintenir un niveau d'humidité confortable dans l'air, ce qui peut aider à prévenir la sécheresse de la peau.
  • Éviter les irritants cutanés : Utilisez des produits de soins de la peau doux et hypoallergéniques, exempts de parfums et de colorants, pour réduire l'irritation de la peau.
  • Hydratation régulière : Appliquez régulièrement des crèmes hydratantes ou des lotions émollientes pour maintenir la peau douce et hydratée.
  • Exfoliation douce : L'exfoliation douce peut aider à éliminer les cellules de peau morte et à lisser la texture de la peau. Utilisez des gommages doux ou des éponges douces pour exfolier délicatement les zones touchées.

Différenciation avec d'Autres Affections Cutanées

Il est essentiel de différencier la kératose pilaire d'autres affections cutanées similaires pour recevoir un traitement approprié.

Kératose Pilaire vs eczéma

L'eczéma, également connu sous le nom de dermatite atopique, est une affection cutanée inflammatoire, contrairement à la kératose, qui se caractérise par une peau sèche, rouge, irritée et qui démange.

Les éruptions d'eczéma peuvent apparaître sur n'importe quelle partie du corps et sont souvent associées à des facteurs déclenchants tels que les allergènes, les irritants et le stress.

Kératose Pilaire vs acné folliculaire

L'acné folliculaire, également appelée acné chéloïdienne de la nuque, est une affection cutanée dans laquelle les follicules pileux sont obstrués par des bouchons de kératine, de sébum et de cellules cutanées mortes. Cela entraîne la formation de nodules ou de kystes douloureux, souvent sur la nuque ou le cuir chevelu.

Au contraire, la kératose ne provoque pas de kystes douloureux. Elle est plus superficielle.

Consultation Dermatologique

Il est tout à fait possible de confondre une kératose pilaire avec une autre affection cutanée. C’est pourquoi il est fortement conseillé de consulter un dermatologue, c’est-à-dire le médecin spécialiste de la peau, afin d’obtenir un diagnostic précis.

Prenez rendez-vous avec un dermatologue en téléconsultation pour plus de renseignements.

Conseils Alimentaires et de Style de Vie

Alimentation et Kératose Pilaire

Bien qu'il n'existe pas de preuves scientifiques solides établissant un lien direct entre l'alimentation et l'amélioration des symptômes de la kératose pilaire, certains changements alimentaires et de style de vie peuvent contribuer à une peau plus saine :

  • Hydratation : Boire suffisamment d'eau est essentiel pour maintenir une peau hydratée et favoriser une bonne circulation sanguine, ce qui peut contribuer à réduire la sécheresse et la rugosité associées à la kératose pilaire.
  • Alimentation équilibrée : Une alimentation riche en fruits, légumes, grains entiers, protéines maigres et graisses saines peut favoriser la santé de la peau en fournissant des vitamines, des minéraux et des antioxydants essentiels.
  • Oméga-3 : Les acides gras oméga-3, présents dans des aliments tels que les poissons gras, les noix et les graines de lin, ont des propriétés anti-inflammatoires qui pourraient potentiellement aider à réduire l'inflammation associée à la kératose pilaire.
  • Éviter les déclencheurs potentiels : Certaines personnes peuvent remarquer une aggravation de leurs symptômes de kératose pilaire après la consommation de certains aliments. Garder un journal alimentaire peut aider à identifier les déclencheurs potentiels et à les éviter si nécessaire.

Activités Physiques et Soins de la Peau

L’activité physique et les routines de soin de la peau peuvent également influencer la condition et apaiser les symptômes.

Exercice régulier

L'exercice physique régulier peut favoriser une circulation sanguine saine, ce qui peut être bénéfique pour la santé de la peau. Cependant, il est important de choisir des activités qui n'irritent pas la peau, comme la natation ou le yoga.

Douche après l'exercice

Après avoir transpiré pendant l'exercice, il est important de se doucher rapidement pour éliminer la sueur et les impuretés de la peau. Utiliser un savon doux et hydratant peut aider à éviter la sécheresse excessive.

Hydratation après la douche

Appliquer une crème hydratante ou une lotion sur la peau encore humide après la douche peut aider à sceller l'humidité et à prévenir la sécheresse.