Accueil
 Maladies • 
Allergies : Causes, Symptômes et Traitement
Allergies : Causes, Symptômes et Traitement
Mis à jour le 
21
.
07
.
2023
Article relu par la Direction Médicale de MédecinDirect
Vous souhaitez l'avis d'un médecin ?
Vous souhaitez l'avis d'un médecin ?
Notre équipe médicale est disponible
Consulter un médecinJe consulte
Consultations remboursées
Ordonnances valables en pharmacie
Médecins généralistes et spécialistes

Les allergies se définissent comme une hypersensibilité qu’éprouve l’organisme face à l’exposition à certaines substances. Ces dernières sont généralement inoffensives et naturellement présentes dans l’environnement. Ces substances sont des allergènes. Elles peuvent se trouver dans l’alimentation, dans l’air, ou encore dans certains médicaments.

Bien que ces substances soient à la base inoffensives, elles peuvent être dangereuses, voire mortelles si l’on n’est pas bien informés ou que l’on n’a pas diagnostiqué son allergie. Heureusement, il est possible de téléconsulter pour s’informer sur les symptômes, les causes et les traitements pour agir en cas de suspicion d’allergie.

Besoin d'un avis médical ?

Notre équipe médicale est disponible pour vous 24/7 en téléconsultation

Je téléconsulte
Besoin d'un avis médical ?
Un médecin est disponible pour vous 24/7 en téléconsultation
trigger

Qu'est-ce qu'une allergie ?

L’allergie se manifeste par un ensemble de symptômes qui surviennent en cas d’exposition à un allergène auquel on est sensibilisé. De manière générale, on ressent des démangeaisons, on éternue, on a les yeux qui piquent et le nez qui coule une fois qu’on entre en contact avec l’allergène, qu’il soit alimentaire, médicamenteux, ou dans l’air. Cette réaction est causée par le système immunitaire lui-même. Selon l’Inserm, 25 à 30 % de la population est allergique à quelque chose.

Une réponse immunitaire

L’allergie est causée par un dérèglement du système immunitaire qui devient de moins en moins tolérant à des substances qui sont à la base inoffensives et que l’on rencontre dans notre quotidien, à savoir, les allergènes. En effet, notre système immunitaire est spécialisé dans le fait de reconnaître des corps étrangers indésirables comme les bactéries ou les virus. De fait, il reconnaît certaines substances comme tel, à tort, à savoir les allergènes.

Une fois qu’une personne est sensibilisée à un allergène, elle va présenter une réaction inadaptée de l’organisme à chaque nouveau contact. D’ailleurs, plus on rencontre un allergène on est sensibilisé, plus les réactions seront intenses au fur et à mesure du temps.

Lorsqu'une personne est sensibilisée à un allergène, chaque nouvelle exposition entraîne une réaction inappropriée de l'organisme. De plus, plus on est exposé à un allergène, plus les réactions deviennent intenses au fil du temps. Il est également important de noter que la prédisposition génétique joue un rôle dans le développement des allergies.

Comment une allergie se développe ?

On ne devient par allergique d’un seul coup, du jour au lendemain. En effet, l’allergie se développe en deux temps :

  • Dans un premier temps, la sensibilisation à l’allergène a lieu sans signe clinique. Cette phase passe totalement inaperçue, mais c’est à ce moment que le système immunitaire apprend à réagir face à cette substance.
  • Dans un second temps, l’allergie va se révéler et déclencher des symptômes. Cette phase va se répéter après chaque exposition à l’allergène et devenir plus intense après chaque exposition. C’est la raison pour laquelle on peut développer des allergies à l’âge adulte alors qu’on n’avait aucun problème avant.

En plus de ces deux temps, il faut avoir une prédisposition génétique.

Substances allergènes courantes

Les substances allergènes les plus courantes sont le pollen, les arachides et les noix, le lactose, ou encore les acariens. Cependant, on peut devenir allergique à toute substance.

Les différents types d'allergies

Il existe 4 différents types de réactions allergiques, à savoir les allergies alimentaires, respiratoires, cutanées et médicamenteuses.

Les allergies alimentaires

L’allergie alimentaire se caractérise par un ensemble de réactions immunitaires anormales qui ont lieu après l’ingestion d’un aliment. On parle d’allergènes ingérés ou de trophallergène. Le système immunitaire va alors réagir par des symptômes inflammatoires qui apparaissent brutalement.

Exemples courants

Les allergies alimentaires les plus courantes sont :

  • L’allergie aux arachides et aux oléagineux comme les cacahuètes, les noix, les graines de sésame.
  • L’allergie aux produits laitiers et surtout, aux protéines de lait, à ne pas confondre avec l’intolérance au lactose.
  • L’allergie aux œufs.
  • L’allergie au soja.
  • L’allergie au blé.
  • L’allergie aux poissons et aux crustacés.

Comment elles se manifestent ?

L’allergie alimentaire peut causer des symptômes cutanés, respiratoires et digestifs. Ils sont très variés et peuvent se manifester par :

  • Une rhinite, une crise d’asthme.
  • De l’urticaire localisé ou généralisé.
  • Un syndrome oral avec des gonflements au niveau des lèvres, des démangeaisons du palais et de la gorge.
  • Des poussées d’eczéma.
  • Des troubles digestifs comme des douleurs abdominales, des reflux gastro-œsophagiens, des diarrhées et des vomissements.

Les allergies respiratoires

Les réactions allergiques respiratoires sont causées par des substances aéro-allergènes, ou pneumallergènes. Face à ce type d’allergènes a priori inoffensifs, le système immunitaire va réagir de manière excessive.

Exemples courants

Les allergies respiratoires les plus courantes sont :

  • L’allergie au pollen, principalement au printemps et en été. Elle fait partie de la catégorie des allergies saisonnières.
  • L’allergie aux acariens causée par la literie.
  • L’allergie à la moisissure qui peut se développer dans les milieux clos et humides, notamment dans les maisons mal aérées.
  • L’allergie aux poils d'animaux.
  • L’allergie à la poussière domestique.
  • L’allergie aux blattes.
  • L’allergie aux plumes.

Comment elles se manifestent ?

Les allergies aériennes se manifestent par un certain nombre de symptômes quelques minutes ou quelques heures après le contact avec le pneumallergène. Elles peuvent se manifester par :

  • Une rhinite allergique, c’est-à-dire par des crises d’éternuements, le nez qui coule, des démangeaisons dans le nez. On appelle cela le rhume des foins. Il a surtout lieu en été et au printemps.
  • Une conjonctivite : les yeux larmoient, sont rouges et picotent.
  • Une gêne respiratoire.
  • Une crise d’asthme.

 

Les allergies cutanées

Les allergies cutanées correspondent à une réaction à une substance allergène qui s’exprime sur la peau, à différents endroits du corps, en fonction de l’allergène et des différents mécanismes du système immunitaire. Elles sont causées par un contact physique direct ou non avec un produit cosmétique, une matière, une substance ou une injection (venin, médicament), ou par l’ingestion d’un produit.

Exemples courants

Les allergies cutanées les plus courantes sont :

  • La Dermatite de contact allergique : l’urticaire qui correspond à un gonflement de la peau, l’éczéma (dermatite atopique).
  • L’allergie au soleil (photosensibilité).
  • L’allergie au latex.
  • L’allergie aux piqûres et morsures d'insectes.  

Comment elles se manifestent ?

L’allergie cutanée se manifeste généralement par plusieurs symptômes :

  • L’eczéma atopique : la peau se fend, se boursoufle, démange et devient rouge.
  • L’éczéma de contact qui présente les mêmes symptômes et qui a lieu à cause du contact direct avec un allergène.
  • L’urticaire qui correspond à un gonflement de la peau, ou un œdème qui enflamme les tissus et les muqueuses.
  • Des vésicules remplies de liquides sur la peau.

 

Allergies médicamenteuses

Si les allergies courantes les plus connues sont causées par des substances brutes naturelles, on peut également développer des allergies médicamenteuses. Elles correspondent à un mécanisme immunologique spécifique durant lequel le système immunitaire va réagir, ce qui va provoquer des symptômes. L’allergie médicamenteuse peut être immédiate ou retardée. Attention à ne pas confondre les allergies médicamenteuses avec les effets secondaires.

Exemples courants

Les allergies médicamenteuses les plus courantes sont :

  • L’allergie aux médicaments de chimiothérapie comme les sels de platine, le taxotère, le cétuximad, etc.
  • L’allergie aux médicaments anticonvulsivants comme les benzodiazépines, les succinimides, les anti-éplieptiques, etc.
  • L’allergie aux médicaments biologiques : l’allergie aux anesthésiques locaux, à la pénicilline et à d'autres antibiotiques.
  • L’allergie aux anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS).

Comment elles se manifestent ?

L’allergie médicamenteuse se manifeste par de nombreux symptômes tels que :

  • De l’urticaire et éruptions cutanées
  • Une rhinite.
  • De l’asthme.
  • Des troubles digestifs.
  • Une gêne respiratoire.
  • Un œdème de Quincke.
  • Un choc anaphylactique.

Reconnaître les symptômes des allergies

Puisqu’il existe différents types d’allergies, il existe une multitude de symptômes allergiques. Cependant, on peut les classifier de manière générale puis de manière plus spécifique.

Symptômes généraux des allergies

Bien que les réactions allergiques soient extrêmement variées, on peut citer quelques symptômes généraux :

  • Les symptômes qui constituent la rhinite allergique : le nez qui coule, des éternuements, des démangeaisons, le nez bouchés.
  • Les symptômes qui constituent la conjonctivite allergique : les yeux rouges, qui grattent et qui sont larmoyants.
  • Les symptômes de l’œdème de Quincke : inflammation et gonflement de la peau et du visage avec risque d’obstruction des voies respiratoires.
  • La crise d’asthme avec des symptômes respiratoires (gêne, manque de souffle, etc).
  • Les éruptions cutanées comme l’eczéma atopique et l’urticaire.
  • Les symptômes digestifs comme la diarrhée, la constipation, les vomissements, etc.
  • Le choc anaphylactique, c’est-à-dire la chute de la tension artérielle.

 

Symptômes spécifiques liés à chaque type d'allergie

Les symptômes de l’allergie respiratoire

Les symptômes de l’allergie respiratoire peuvent inclure :

  • Une rhinite allergique avec le nez qui coule, le nez qui se bouche, des démangeaisons nasales, etc.
  • Une conjonctivite allergique : yeux gonflés, qui piquent, qui larmoient.
  • Un œdème du visage avec les lèvres et les paupières qui gonflent.
  • Un prurit buccopharyngé.
  • Une gêne respiratoire, des sifflements, une crise d’asthme.
  • Des douleurs abdominales, de la constipation, des diarrhées.
  • De l’urticaire.

Les symptômes de l’allergie cutanée

Les symptômes de l’allergie cutanée peuvent inclure :

  • Des démangeaisons cutanées.
  • Des rougeurs et des sensations de chaleur sur la peau.
  • De l’urticaire, de l’eczéma atopique ou allergique.
  • Une peau gonflée, rouge et recouverte de vésicules qui suintent au niveau de la zone de contact avec l’allergène.
  • Des enflures sur la zone de contact.  

Les symptômes de l’allergie alimentaire

Les symptômes de l’allergie alimentaire peuvent inclure :

  • Des douleurs abdominales.
  • Des nausées et des vomissements.
  • Des diarrhées et des ballonnements.
  • Un goût métallique dans la bouche.
  • Des démangeaisons et des gonflements dans la bouche.
  • Un œdème du visage.
  • Une difficulté à respirer.
  • Le gonflement de la langue.
  • Une difficulté à déglutir et avaler.  

Les symptômes de l’allergie médicamenteuse

Les symptômes de l’allergie médicamenteuse peuvent regrouper différents symptômes tels que :

  • De l’urticaire.
  • Une rhinite allergique.
  • Une conjonctivite allergique.
  • Une crise d’asthme.
  • Des troubles digestifs.
  • Un œdème de Quincke.
  • Une gêne respiratoire.
  • Un choc anaphylactique.

Vous présentez l'un de ces symptômes ?

Des médecins généralistes sont disponibles maintenant en téléconsultation

Je téléconsulte

Comment les allergies sont-elles diagnostiquées ?

Importance du diagnostic

Il est nécessaire, voire vital, de diagnostiquer une allergie. En effet, dans les cas les plus grave, une allergie peut avoir de lourdes conséquences et engager le pronostic vital. Aussi, le fait de connaître l’allergène en cause dans une allergie permet de prévenir et de se soigner en cas de réaction allergique.

Processus de diagnostic des allergies

En premier lieu, le processus du diagnostic commence par un interrogatoire minutieux du médecin allergologue. Le patient décrit à la fois ses symptômes, les circonstances durant lesquelles les symptômes sont déclenchés, ses antécédents, ou encore l’environnement dans lequel il évolue et ses habitudes de vie.

Le diagnostic se poursuit par un examen clinique. Le médecin va écouter les potentiels sifflements des poumons du patient, il va examiner les yeux, le nez, ou encore la peau pour voir s’il y a des symptômes en particulier.

Une fois que la suspicion d’allergie est confirmée, le médecin peut parfois demander des tests cutanés, à savoir les prick-test. Ils consistent à piquer l’épiderme avec un agent allergène pour voir si la peau réagit. S’il n’y a pas de réaction, il n’y a pas d’allergie à la substance. Au contraire, si la peau réagit, cela permet de confirmer quel est l’agent allergène en cause chez le patient.

Comment la téléconsultation peut aider dans le diagnostic des allergies

Lorsqu’on a une allergie, la simple description des symptômes, des circonstances et de l’environnement dans lequel on vit permet de diagnostiquer un type d’allergie. Aussi, si on n’a pas le temps de prendre rendez-vous en présentiel chez un médecin, il peut être bénéfique de prendre rendez-vous en téléconsultation.

Traitement des allergies

Approches générales pour gérer les allergies

Pour traiter les allergies, on utilise généralement des antihistaminiques de deuxième génération. Ils agissent directement sur les symptômes de rhinite, sur les démangeaisons et la conjonctivite. Ils n’ont pas d’effet sur l’asthme.

On peut également utiliser des corticoïdes qui sont des anti-inflammatoires efficaces en cas de symptômes allergiques.

Enfin, en cas d’urgence comme le choc anaphylactique, on utilise généralement de l’adrénaline par voie injectable.

Traitements spécifiques pour chaque type d'allergie

  • Pour traiter la rhinite allergique, on utilise des antihistaminiques ou des solutions nasales comme des lavages de nez à base de corticoïdes ou d’antihistaminiques.
  • L’asthme est traité par inhalation de bronchodilatateurs et/ou de corticoïdes.
  • L’urticaire peut être traitée par les antihistaminiques et les corticoïdes.
  • L’eczéma peut être seulement traité par des substances émollientes et hydratantes et, si nécessaires, par des crèmes à base de corticoïdes.
  • Le choc anaphylactique doit être traité avec une injection intramusculaire d’adrénaline.

Rôle de la téléconsultation dans le traitement des allergies

Lors d’une téléconsultation avec un médecin, ce dernier peut vous prescrire des médicaments antihistaminiques ou corticoïdes pour prévenir ou traiter les symptômes gênants de l’allergie. L’avantage est que vous pouvez obtenir un rendez-vous quasi-immédiatement, pour avoir un traitement en pharmacie dans la journée.

Prévention des allergies

Stratégies pour éviter les allergènes courants

Pour éviter les allergènes courants, il suffit de ne pas s’y exposer ou de ne pas les consommer. Par exemple, lorsqu’on sait qu’on est allergique aux cacahuètes, on ne va pas en manger. Le problème est que certains allergènes, en particulier les pneumallergènes, sont naturellement dans l’air, on ne peut donc pas les éviter. Cependant, on peut mettre en place quelques habitudes :

  • Fermer ses fenêtres.
  • Se laver les cheveux après être allé dehors car les allergènes se coincent dans les cheveux.
  • Ne pas sécher son linge dehors.
  • Regarder les compositions des produits transformés.
  • Demander la composition des plats au restaurant.
  • Éviter le contact avec les tissus allergènes comme le latex.
  • Désensibiliser l’organisme.

Importance de la prévention dans la gestion des allergies

La prévention est très importante au niveau des allergies. En effet, le fait de ne pas s’y exposer permet d’éviter les symptômes légers comme graves. De même, certains traitements permettent de ne plus être allergiques et donc, de pouvoir s’exposer aux anciens allergènes. La prévention est donc le meilleur des traitements.

Comment la téléconsultation peut aider dans la prévention des allergies

En téléconsultation, le médecin peut vous aider à trouver des solutions pour éviter les allergènes et prévenir les allergies. Il peut également prescrire un traitement pour être désensibilisé.

En résumé

Il est indispensable de reconnaître les symptômes de l’allergie pour devenir vigilant face aux potentiels allergènes. Par ailleurs, lorsqu’on sait qu’on est allergique et qu’on comprend le fonctionnement de son corps, on peut mieux prévenir les réactions et surtout, utiliser des médicaments pour soulager les symptômes.

La téléconsultation s’avère être une solution rapide, pratique et efficace pour avoir un diagnostic rapide et recevoir des conseils pour prévenir les crises allergiques. De même, le médecin peut prescrire des médicaments comme les antihistaminiques pour que vous puissiez vous les procurer immédiatement.

Vous pouvez d’ailleurs prendre rendez-vous en téléconsultation sur Médecindirect en cas de suspicion d’allergie.

Sources :

https://www.ameli.fr/yvelines/assure/sante/themes/allergies/symptomes-diagnostic

https://www.ameli.fr/yvelines/assure/sante/themes/allergies/comprendre-allergies

https://www.inserm.fr/dossier/allergies/ https://www.chusj.org/fr/soins-services

https://www.chuliege.be/jcms/c2_18150202/fr/dermatologie/la-dermato-allergologie

https://www.ameli.fr/yvelines/assure/sante/themes/allergies/traitement-allergie