Accueil
 Maladies • 
Eczéma : symptomes causes et traitement
Eczéma : symptomes causes et traitement
Mis à jour le 
25
.
11
.
2022
Article relu par la Direction Médicale de MédecinDirect

L’eczéma est une maladie dermatologique inflammatoire chronique pouvant toucher tout le monde, et ce, à n’importe quel âge. En effet, ce trouble dermatologique peut être causé par divers facteurs dont le plus connu est le stress. Cette éruption cutanée qu'est l'eczéma peut apparaître à plusieurs endroits du corps, tout au long de la vie.

Le problème de l’eczéma est qu’il s’agit d’un problème de peau qui engendre énormément de démangeaisons. Néanmoins, cette maladie n’est pas contagieuse, il n’y a donc aucun moyen de l’attraper par contact corporel.

Quels sont les symptômes de l’eczéma ? Quelles sont les causes ? Des traitements existent-ils ?

Besoin d'un avis médical ?

Un dermatologue est disponible pour vous 24/7 en téléconsultation

Je consulte
trigger

Qu’est-ce que l’eczéma ?

L’eczéma - également connue sous le nom de dermatite atopique - se manifeste sous la forme de petite plaques rouges, qui sont en fait des zones d’irritation qui grattent. À cause de cela, des croûtes de peau apparaissent. Plus elles démangent, plus on vient à se gratter. C’est donc un véritable cercle vicieux qui se met en place.

L’eczéma est l’une des maladies de peau les plus fréquentes après l’acné. Il existe plusieurs types d’eczéma.

Quels sont les types d’eczéma ?

Les types les plus communs d’eczéma sont :

  • L’eczéma atopique : il s’agit d’une affection avec des prédispositions génétiques
  • L’eczéma de contact : il s’agit d’une réaction allergique après contact avec un allergène. C'est donc là une pure réaction allergique
  • L’eczéma chronique : il s’agit d’un eczéma long où les plaques inflammées pèlent et croûtent
  • L’eczéma xérotique : la peau devient sèche et craquelée
  • L’eczéma photosensible : il s’agit d’une affection causée par une réaction allergique aux UV
  • L’eczéma dyshidrosique : la peau devient rouge et squameuse
  • L’eczéma secondaire..

Bien que non contagieuse, la dermatite atopique (ou eczéma) peut récidiver, qu’importe son type. Elle peut évoluer sous la forme d’épisodes aigus et chroniques.

Durant les poussées, les symptômes sont tellement présents qu’ils peuvent en être handicapants. A contrario, durant les périodes de rémission, la peau est calme et ne gratte pas.

L’eczéma est-il fréquent ?

L’eczéma est la maladie de peau la plus fréquente après l’acné. Elle peut toucher aussi bien les nourrissons que les personnes âgées. D’ailleurs, 10 à 20 % des nourrissons font de l’eczéma. L'eczéma toucherait plus particulièrement les femmes.

Depuis plus de trente ans, on a pu remarquer une hausse des cas d’eczéma. Les scientifiques expliquent cette augmentation par une modification des habitudes de vie, et plus particulièrement des habitudes alimentaires.

Quelles sont les zones où se déclare l’eczéma ?

L’eczéma est une pathologie qui touche toutes les parties du corps. En revanche, la localisation des plaques atopiques dépendent du type d’eczéma dont souffre le patient, mais aussi de son âge.

L’eczéma allergique et de contact va se localiser au niveau où il y a eu le contact avec l’allergène. L’eczéma héréditaire peut se placer partout (cuir chevelu, visage, cou, buste, bras, cuisses, parties génitales, pieds, mains...).

Les zones de l’eczéma en fonction de l’âge

Bébé

Avant l’âge de 2 ans, l’eczéma se loge davantage sur les zones rebondies du visage, sur les bras, les jambes et le ventre.

Entre 2 et 15 ans

Durant l’enfance, l’eczéma a tendance à se loger dans les plis tels que le coude, les poignets, les chevilles, mais aussi les mains ou encore le visage.

A l’âge adulte

A l’âge adulte, l’eczéma se loge davantage sur le visage (en particulier sur les paupières), le cou ou encore les plis du corps (coude, genoux...).

Comment évolue l’eczéma ?

En fonction du type d’inflammation et de son origine, l’eczéma peut évoluer différemment. Il peut suinter en cas de crise aigüe, peler, ou encore former des croûtes épaisses.

Quels sont les symptômes de l’eczéma ?

Puisque l’eczéma se présente sous plusieurs formes, il existe de nombreux symptômes de la dermatite atopique. Voyons les plus communs.

Premiers symptômes : les plaques

Les plaques sont les premiers symptômes de l’eczéma. En effet, la dermatite atopique est une maladie inflammatoire qui se manifeste sous la forme de plaques rouges dont les bords ne sont pas nets.

Ces plaques sont associées à des douleurs et à une sensation de chaleur ou encore de picotements.

Est-ce que l’eczéma gratte ?

L’eczéma est une maladie particulièrement inconfortable du fait que les plaques rouges entrainent des sensations de brûlure, mais aussi de démangeaison.

Pourquoi l’eczéma gratte ?

Les démangeaisons provoquées par l’eczéma sont incontournables puisque, lorsqu’on est en crise, l’inflammation provoque des démangeaisons quasi-incontrôlables.

En effet, sous la peau, il y a des terminaisons nerveuses. Ces dernières sont des capteurs. Ainsi, lorsque les plaques rouges apparaissent, les nerfs indiquent au cerveau qu’il y a une inflammation. C’est ce qui provoque l’envie de se gratter.

Eczéma qui suinte

En cas de crise ou d’eczéma aigu, la peau devient très inflammatoire. Elle peut même suinter. Cela est dû à la rupture des vésicules qui constituent la plaque rouge d’eczéma. Dans ce cas, on peut parler d’eczéma suintant. En se rompant, les petites vésicules répandent leur liquide sur les plaques.

Une peau plus épaisse

Contrairement à l’eczéma suintant, la dermatite atopique peut provoquer une peau épaisse et rugueuse. C’est notamment le cas pour les patients qui souffrent d’eczéma chronique.

Vous présentez l'un de ces symptômes ?

Des médecins dermatologues sont disponibles maintenant en téléconsultation

Je consulte

Ne pas confondre l’eczéma avec d’autres pathologies

Les symptômes de l’eczéma peuvent être confondus avec d’autres maladies dermatologiques. Il peut donc être intéressant de comparer plusieurs pathologies afin de comprendre ce qui n’est pas de l’eczéma.

Eczéma ou psoriasis ?

Tout comme l’eczéma, le psoriasis est une maladie inflammatoire de la peau. Elle fonctionne également par crises, avec des phases de rémission. Si les deux pathologies se ressemblent sur de nombreux points, il ne s’agit absolument pas des mêmes maladies. Alors, comment les distinguer ?

Les plaques d’eczéma sont moins épaisses et moins bien délimitées que les plaques de psoriasis. Par ailleurs, les localisations des plaques ne sont pas les mêmes. On peut même souffrir des deux pathologies en même temps.

Eczéma ou gale ?

Contrairement à l’eczéma, la gale est une pathologie contagieuse, dont la cause est les acariens. Elle est donc due à des parasites.

Les lésions causées par la gale se situent particulièrement dans les zones chaudes comme les pubis, le sexe ou encore les seins.

Eczéma ou urticaire ?

L’eczéma et l’urticaire sont deux maladies de la peau. Cependant, les boutons de l’urticaire n’ont pas du tout la même apparence que les plaques de la dermatite atopique. En effet, les boutons d’urticaire ressemblent à des piqûres d’orties. Elles apparaissent d’un seul coup et s’accompagnent d’un gonflement des paupières ou de la bouche.

Quelles sont les causes de l’eczéma ?

Les causes de l’eczéma sont très variées. Néanmoins, on peut citer les principales :

  • Le facteur héréditaire. Ce type s’accompagne généralement d’asthme ou de rhume des foins. Plutôt grave pour les nourrissons, ce type d’eczéma diminue en intensité avec l’âge.
  • L’âge. C’est notamment le cas pour l’eczéma xérotique qui est provoqué par la baisse de productivité des glandes sudoripares. La peau devient plus sèche et cela peut provoquer des lésions.
  • Le contact avec un allergène.
  • Dans de rares cas, une bactérie. En effet, une infection bactérienne peut provoquer des crises aigües d’eczéma.
  • Dans le cas de l’eczéma photosensible, ce sont les UV du soleil qui sont à la source de la poussée des plaques. C’est généralement la combinaison du soleil et la prise de médicaments qui favorise ce type d’eczéma.

Eczéma et stress ?

Le stress peut être à la source d’une poussée / crise d’eczéma mais en est rarement la cause originelle – contre beaucoup de fausses croyances. En effet, un type de dermatite atopique est directement liée au à la forte tension nerveuse. Cela peut être dû à un problème au travail, à un deuil, une séparation etc.

Eczéma et alimentation ?

La consommation de certains aliments va favoriser l’inflammation. Or, en cas d’eczéma, il est indispensable de réduire cette inflammation. Il est donc conseillé d’adopter une alimentation équilibrée afin de limiter les aliments acidifiants, trop gras ou trop sucrés.

Quelle est la prise en charge de l’eczéma ?

Eczéma : quand consulter ?

Il est important de consulter son médecin traitant, son pédiatre ou son dermatologue dès les premiers symptômes de la dermatite atopique. En effet, ce dernier pourra poser le diagnostic à partir d’un simple examen visuel.

Comment soigner l’eczéma ?

Une fois que le médecin a réalisé son examen clinique, il peut prescrire le traitement efficace pour lutter contre l’eczéma.

Le traitement de l’eczéma est malheureusement symptomatique. Cela signifie que la maladie ne peut jamais disparaître grâce au traitement, seuls les symptômes sont atténués voire effacés, notamment durant les phrases de crises (ou de poussées).

Si le patient est un enfant ou un nourrisson, le médecin dira aux parents comment appliquer les crèmes ou les pommades. S’il s’agit d’un adulte, le médecin prescrira des pommades à appliquer seul, localement.

Besoin d'un avis médical ?

Notre équipe médicale est disponible pour vous 24/7 en téléconsultation

Je consulte

Quels traitements pour l’eczéma ?

Les dermocorticoïdes

En cas de crises, le traitement le plus efficace qui est généralement prescrit est le dermocorticoïde à appliquer localement sur les lésions. Ce traitement est à prendre sous la forme de crèmes ou de pommades. Les crèmes seront plus efficaces sur les lésions suintantes et les plis, tandis que la pommade est davantage réservée aux peaux sèches et épaisses.

Ce traitement est efficace en cas de poussée et de crises d’eczéma. Il permet de calmer les inflammations et surtout, les démangeaisons. En revanche, il ne peut en aucun cas prévenir les récidives.

La crème à base de dermocorticoïde doit être appliquée une fois par jour sur les zones présentant des lésions. Sauf si cela est préconisé par le médecin, il ne faut pas rajouter de la crème avant la nuit ou masser les lésions avec la pommade.

Pour que les lésions disparaissent totalement jusqu’à la prochaine crise, il est indispensable que le traitement soit poursuivi durant 1 à 3 semaines. La crème doit être utilisée jusqu’à ce que les plaques disparaissent. Une décroissance progressive des applications est souvent préconisée.

Il peut être utile de compter les tubes de pommade utilisés entre les consultations médicales. Cela peut aider le médecin traitant ou le dermatologue à comprendre l’évolution de l’eczéma.

Les antihistaminiques contre les démangeaisons gênantes

Si les lésions démangent de manière trop importante et si elles génèrent des troubles du sommeil, le médecin pourra prescrire un antihistaminique.

Les antibiotiques

En cas de surinfection bactérienne et seulement dans ce cas, le médecin pourra prescrire des antibiotiques et des antiseptiques.

Comment prévenir les crises d’eczéma ?

Pour prévenir les crises d’eczéma et surtout, les inflammations, il est indispensable de prendre soin de sa peau au quotidien. Pour cela, il est indispensable de :

  • Appliquer les règles en matière d’hygiène.
  • Hydrater sa peau au quotidien. En effet, lorsqu’elle est trop sèche, la peau ne fonctionne plus suffisamment bien. La barrière de l’épiderme étant fragilisée, il faut utiliser des émollients et notamment des crèmes hydratantes pour restaurer les fonctions de la peau. Lorsque l’on applique suffisamment d’émollients hydratants, on évite au maximum les crises d’eczéma.
  • Avoir un suivi psychologique (ou une parade au stress). Puisque l’eczéma peut être causé par le stress, il est indispensable de mettre en place des actions pour l’éviter voire le traiter (pratique sportive, sophrologie, yoga...). Il peut même être utile d’avoir un soutien psychologique lorsque cela est nécessaire (lorsque le stress et l’anxiété sont trop grands).

Peut-on téléconsulter pour de l’eczéma ?

Vous observez des poussées de plaques et souhaitez un diagnostic ? Vous aimeriez agir durablement sur votre stress ? Il est tout à fait possible d’être pris en charge à distance par un professionnel de santé (dermatologue, psychologue, allergologue...) en téléconsultation. Par ailleurs, un diagnostic physique est indispensable.

Vous présentez des symptômes ?
Avec ou sans RDV, soyez pris en charge par notre équipe médicale.