Verrues : causes symptômes et traitements

Vous souhaitez l'avis d'un médecin ?
Un dermatologue est disponible maintenant
Consulter un médecinJe consulte

Avec MédecinDirect, obtenez :

Diagnostic médical 24/7

Consultation remboursable par l'Assurance Maladie

Ordonnance numérique valable en pharmacie

4.6/5
★★★★★  

Verrues : causes symptômes et traitements

Les verrues cutanées revêtent de multiples aspects et diverses formes en fonction de leur nature et de leur localisation. Elles affectent aussi bien les adultes que les enfants, mais ces derniers sont particulièrement sensibles aux verrues. Ces dernières sont des infections cutanées bénignes causées par le papillomavirus humain (VPH), un virus présent à la surface de la peau. Bien qu’elles soient bénignes, les verrues peuvent être gênantes, voire douloureuses. Bien qu’elles disparaissent spontanément, il est possible de les traiter localement.

Dans cet article, nous verrons les différents types de verrues, leurs causes et leurs symptômes, mais aussi comment les traiter efficacement.

Besoin d'un avis médical ?

Un dermatologue est disponible pour vous 24/7 en téléconsultation

Je consulte
trigger

Qu'est-ce qu'une Verrue ?

Définition et Types

Les verrues, ou papillomes viraux, correspondent à des lésions cutanées bénignes. Elles se manifestent sous la forme d’excroissances de peau, plus ou moins en relief.

Les verrues sont toutes causées par le virus du papillomavirus humain (VPH) dont il existe plusieurs types.

On distingue les différents types de verrues en fonction de leur localisation, de leur aspect, mais aussi en fonction du type de VPH responsable.

Les verrues vulgaires

Les verrues vulgaires sont des lésions en relief, dites hémisphériques. La taille peut varier de plusieurs millimètres jusqu’à 1 cm. Ces papillomes sont principalement localisés sur la main et les doigts. Lorsqu’elles sont près des ongles, ces verrues peuvent provoquer des anomalies, et surtout, des douleurs.

Les verrues plantaires

Il existe plusieurs types de verrues plantaires, à savoir les myrmécies et les verrues mosaïques.

  • La myrmécie se présente sous la forme de lésion unique, circonscrite, avec la présence de petits points noirs à l’intérieur. Elle peut être douloureuse lorsqu’on appuie dessus.
  • Les verrues mosaïques, quant à elles, se présentent sous la forme de plaques avec de multiples lésions plantaires. Elles se localisent surtout au niveau de la plante des pieds, mais on peut les retrouver sur les mains. Ces verrues sont superficielles et non douloureuses.

Les verrues génitales

Les verrues génitales n’affectent pas la peau, mais les muqueuses. Elles touchent principalement les muqueuses ano-génitales. Elles se transmettent surtout par voie sexuelle. D’ailleurs, les verrues génitales ou condylomes font partie des infections sexuellement transmissibles (IST).

Les verrues unguéales

Les verrues unguéales pour péri-unguéales sont, comme leur nom l’indique, des verrues situées autour des ongles. Leur localisation fait qu’elles sont particulièrement douloureuses. Il est conseillé de consulter un dermatologue pour s’assurer qu’il ne s’agit pas d’un cancer.

Les verrues filiformes

Les verrues filiformes sont principalement localisées sur le visage, notamment près de la bouche, du nez et de la zone de rasage. Elles touchent davantage les hommes que les femmes.

Causes des Verrues

Origine Virale

Les verrues sont des infections virales causées par divers types de virus du papillomavirus humain.

La contamination est favorisée par la présence de microfissures dans la peau. En effet, le VPH pénètre plus facilement via des petites coupures et des microfissures sous la peau.

Facteurs de Risque

Plusieurs facteurs de risque favorisent la contamination du virus :

  • Un système immunitaire faible rend plus susceptible de développer des verrues.
  • Le contact direct avec une verrue facilite la transmission du VPH. Les enfants sont particulièrement à risque puisqu’ils ont tendance à se toucher plus facilement, sans précaution.
  • Le fait de fréquenter des lieux humides publics comme les douches publiques, les piscines, ou encore les vestiaires, favorise la transmission du VPH.

Épidémiologie et Transmission

Contagiosité des verrues

Les verrues sont particulièrement contagieuses puisqu’elles sont causées par le VPH. La contagiosité peut varier en fonction du type de verrue, mais aussi en fonction de la résistance immunitaire de l’individu.

Transmission

Les verrues se transmettent de différentes manières :

  • Par contact direct avec la peau infectée.
  • Par contact indirect via des objets contaminés (jouets, serviettes, surfaces).
  • Par auto-inoculation, c’est-à-dire qu’on peut s’auto-contaminer en touchant une verrue déjà présente sur notre corps.

Prévalence

La prévalence des verrues varie selon l'âge, le sexe et d'autres facteurs. Les verrues sont plus fréquentes chez les enfants et les adolescents, en raison d'une immunité moins développée par rapport aux adultes. La prévalence diminue avec l'âge.

Symptômes des Verrues

Identification des Verrues

Les verrues sont généralement faciles à identifier, cependant, en fonction de leur type et de leur localisation, il peut être important de connaître tous les symptômes.

Apparition de petites excroissances

Les verrues se manifestent généralement sous la forme de petites excroissances cutanées. Elles peuvent avoir une texture rugueuse et être légèrement surélevées par rapport à la peau environnante.

Les excroissances peuvent varier en taille, de très petites à plus grandes, en fonction du type de verrue et de la durée de l'infection.

Surface dure

Les verrues se caractérisent généralement par une surface dure et rugueuse. Elles peuvent ressembler à une petite masse ou à une bosse sur la peau.

Démangeaisons

Certaines personnes peuvent ressentir des démangeaisons autour de la zone où se trouve la verrue.

Rougeurs

Autour de la verrue, on peut observer des rougeurs ou une inflammation légère de la peau. Cela peut être dû à la réponse immunitaire de l'organisme à l'infection virale.

Douleurs

Dans certains cas, les verrues peuvent être douloureuses, en particulier lorsqu'elles sont situées sur des zones de pression, comme les pieds (verrues plantaires) ou les mains (verrues vulgaires).

Besoin d'un avis médical ?

Des dermatologues sont disponibles maintenant en téléconsultation

Je consulte

Traitements des Verrues

Approches Thérapeutiques

Il existe plusieurs moyens thérapeutiques pour traiter les verrues.

Traitements topiques

Les traitements topiques sont les premières solutions pour éradiquer facilement et rapidement les verrues.

Acide salicylique

Les produits contenant de l'acide salicylique sont couramment utilisés pour traiter les verrues. Ils sont disponibles en vente libre sous forme de liquides, de gels, de patchs ou de lotions.

L'acide salicylique agit en ramollissant la verrue, permettant son élimination progressive couche par couche.

Acide lactique

Certains traitements topiques peuvent contenir de l'acide lactique, qui peut aider à éliminer les cellules de la verrue.

Cryothérapie

La cryothérapie consiste à appliquer du froid, généralement sous forme de nitrogène liquide, sur la verrue pour la congeler. Cela entraîne la mort des cellules de la verrue, permettant son élimination.

Laser

Les traitements au laser peuvent être utilisés pour éliminer les verrues. Le laser agit en détruisant les vaisseaux sanguins alimentant la verrue et en laissant la zone traitée saine.

Traitements Spécifiques selon le Type de Verrue

Traitement des verrues vulgaires

Pour traiter les verrues vulgaires, l’idéal est d’utiliser des traitements topiques comme l’acide salicylique. Si les traitements topiques ne fonctionnent pas, la cryothérapie peut être utilisée.

Traitement des verrues plantaires

La cryothérapie est la méthode la plus efficace pour traiter les verrues plantaires. Cependant, on peut utiliser des traitements topiques, moins radicaux et moins efficaces.

Traitement des verrues génitales

Les verrues génitales demandent un traitement spécifique, du fait de leur situation. En effet, on ne peut pas appliquer n’importe quoi sur les muqueuses.

L’application de médicaments antiviraux permet donc de traiter efficacement les verrues génitales, sans danger pour les muqueuses.

Détails des Traitements

Traitements Avancés

Il existe d’autres traitements plus avancés pour traiter les verrues. Cependant, ces derniers sont beaucoup plus rares.

Chirurgie mineure

La chirurgie mineure comprend le curetage et l’excision :

  • Le curetage consiste à gratter la verrue grâce à un instrument spécifique, la curette.
  • L’excision consiste à couper chirurgicalement la verrue grâce à un scalpel ou grâce à des ciseaux.
Traitements au laser

Plusieurs types de laser permettent de traiter les verrues. C’est le cas du :

  • Laser CO2 qui permet de vaporiser la verrue.
  • Laser à colorant pulsé qui permet de cibler les vaisseaux sanguins qui alimentent les verrues.
  • Laser Nd:YAG qui vient chauffer, puis détruire la verrue.
Thérapies immunomodulatrices

Dans certains cas spécifiques, il est possible de faire appel aux thérapies immunomodulatrices. Ces dernières permettent de corriger les troubles immunitaires qui peuvent être à l’origine du développement de certaines verrues. Elles consistent à restaurer les fonctions du système immunitaire. On peut les utiliser en crème topique ou par injection.

Prévention des Verrues

Mesures Préventives

La prévention des verrues peut être effectuée en prenant diverses mesures pour réduire le risque de contamination.

Porter des sandales dans les lieux publics humides

Les verrues peuvent se propager dans des environnements humides, tels que les piscines, les vestiaires, les douches publiques. En portant des sandales ou des chaussures appropriées dans ces endroits, vous pouvez réduire le risque de contact direct avec des surfaces contaminées.

Éviter le contact direct avec les verrues

Évitez de toucher directement les verrues, que ce soit sur vous-même ou sur d'autres personnes. Le VPH qui provoque les verrues peut se propager par contact direct.

Laver régulièrement les mains

Le lavage régulier des mains avec du savon et de l'eau peut aider à réduire le risque de transmission des verrues. Assurez-vous de bien laver vos mains après avoir touché des verrues ou des surfaces potentiellement contaminées.

Éviter de partager des objets personnels

Évitez de partager des objets personnels tels que des serviettes, des rasoirs, des limes à ongles, etc., car cela peut favoriser la propagation du virus.

Maintenir une bonne hygiène des pieds

Assurez-vous de sécher soigneusement vos pieds, en particulier entre les orteils, après avoir été dans des environnements humides. Cela peut aider à prévenir les verrues plantaires.

Renforcer le système immunitaire

Un système immunitaire renforcé peut contribuer à prévenir l'apparition et la propagation des verrues. Adoptez un mode de vie sain, comprenant une alimentation équilibrée, un sommeil adéquat et de l'exercice physique.

Éviter de marcher pieds nus dans des lieux potentiellement contaminés

Évitez de marcher pieds nus dans des zones où il peut y avoir un risque de contamination par le virus responsable des verrues, tels que les vestiaires publics.

Complications et Risques Associés

Certaines verrues peuvent provoquer des complications. C’est particulièrement le cas des verrues génitales.

Possibles Complications

Le principal risque de complications concernant les verrues, c’est le risque de récidive. En effet, les verrues ont tendance à réapparaître régulièrement.

Le cas des verrues génitales

Les verrues génitales sont principalement causées par certains types de virus du papillome humain. Bien qu'elles ne soient généralement pas associées à un risque plus élevé de cancer, il existe certaines complications et risques potentiels liés aux verrues génitales, notamment pendant la grossesse.

Croissance des verrues génitales pendant la grossesse

La grossesse peut entraîner des changements hormonaux qui favorisent la croissance des verrues génitales. De plus, les verrues existantes peuvent augmenter de taille pendant cette période. Cependant, ces changements sont généralement temporaires.

Transmission mère-enfant

Il est possible de transmettre le VPH de la mère à l'enfant pendant l'accouchement. Cependant, dans la plupart des cas, les verrues génitales ne posent pas de risque important pour le bébé. Des précautions peuvent être prises pour minimiser le risque de transmission.

Risque de complications pendant l'accouchement

Dans de rares cas, si des verrues génitales sont présentes dans la région du col de l'utérus, cela pourrait augmenter le risque de complications pendant l'accouchement. Cependant, la plupart des femmes enceintes atteintes de verrues génitales accouchent sans problème particulier.

Rarement cancéreuses

Les verrues génitales sont généralement considérées comme bénignes, mais certains types de VPH qui causent les verrues génitales sont également associés à un risque accru de cancer du col de l'utérus.

Il est donc essentiel que les femmes ayant des verrues génitales soient régulièrement suivies par un professionnel de la santé. En cas de doute, vous pouvez consulter un médecin en téléconsultation, pour obtenir un rendez-vous rapidement.

Quand Consulter un Médecin ?

Si les verrues sont généralement bénignes, vous pouvez consulter un médecin pour soulager la douleur, ou pour écarter tout doute avec d’autres lésions cutanées.

Indications pour la Consultation

Verrues douloureuses

En premier lieu, si une verrue est douloureuse, et c’est souvent le cas des verrues plantaires ou unguéales, un médecin peut éradiquer la verrue pour soulager la douleur.

Verrues gênantes

Si votre verrue est gênante sur le plan esthétique, social, ou émotionnel, vous pouvez tout à fait consulter un médecin pour connaître les options de traitement.

Verrues persistantes

Si votre verrue persiste malgré les traitements employés à domicile, vous pouvez consulter un dermatologue ou un médecin.

Signes de complications

Si votre verrue présente des signes de complications comme une inflammation, un saignement, ou autre signe inquiétant, vous devez consulter rapidement.

Verrues génitales

Les verrues génitales présentent plus de risques de complications que les autres verrues. C’est pourquoi vous pouvez consulter dès l’apparition de celles-ci.

Par ailleurs, en cas de verrues génitales pendant la grossesse, il est important de les surveiller pour minimiser les risques pendant la grossesse, puis pendant l’accouchement.

Besoin d'un avis médical ?

Un dermatologue est disponible pour vous 24/7 en téléconsultation

Je consulte

Conseils pour la Prise en Charge des Verrues

Gestion Personnelle

Il est tout à fait possible de prendre en charge les verrues soi-même, à domicile :

  • On peut utiliser des médicaments verrucides à base d’acide salicylique, à appliquer directement sur la verrue, sauf sur le visage et les organes génitaux. Le traitement dure environ 4 à 8 semaines.
  • On peut utiliser des pansements occlusifs qui sont imperméables à l’air et à l’eau, qui permettent d’éliminer les verrues en empêchant la peau de respirer.

Il peut être également conseillé de prendre des précautions pour éviter la transmission des verrues :

  • On évite de manipuler ses verrues pour éviter la contamination et l’autocontamination.
  • Il faut éviter de couper, d’arracher ou de brûler ses verrues soi-même.
  • On favorise une bonne hygiène des mains, surtout après avoir touché ses verrues.

Impact Psychosocial des Verrues

Conséquences sur la Qualité de Vie

Les verrues, en particulier lorsqu'elles sont visibles ou génitales, peuvent avoir un impact psychosocial significatif sur la qualité de vie d'une personne.

Inconfort émotionnel

Les verrues qui sont visibles, qui sont présentes sur des parties exposées du corps, peuvent causer un inconfort émotionnel.

Baisse de l’estime de soi

Les verrues apparentes peuvent causer une altération de l’estime de soi et de la confiance en soi, surtout si elles sont placées sur des zones visibles comme le visage.

Impact sur les relations sociales

Les verrues génitales peuvent être particulièrement délicates sur le plan psychosocial, car elles sont associées à la sphère intime. Elles peuvent affecter les relations personnelles et sexuelles et créer des tensions et des préoccupations chez les individus atteints.

Stigmatisation sociale

Les personnes qui ont des verrues peuvent ressentir une stigmatisation sociale qui peut provoquer du stress social. On peut craindre le regard et le jugement des autres, dans les relations sociales et professionnelles notamment.

Anxiété de la transmission pour les verrues génitales

Les femmes enceintes peuvent ressentir de l’anxiété face aux risques de transmission de la verrue génitale à leur enfant.

Les hommes et les femmes porteurs d’une verrue génitale peuvent également ressentir cette anxiété face à leurs potentiels partenaires sexuels.

Impact sur les activités du quotidien

Les verrues situées sur des parties du corps utilisées fréquemment dans les activités quotidiennes, comme les mains ou les pieds, peuvent gêner pendant les tâches quotidiennes. Cela peut avoir un impact sur le bien-être général.

Sources

https://www.ameli.fr/orne/assure/sante/themes/verrues/que-faire-quand-consulter-verrues

https://www.ameli.fr/orne/assure/sante/themes/verrues/definition-apparition-verrues-cutanees

https://www.ameli.fr/orne/assure/sante/themes/verrues/consultation-traitements-verrues

https://dermato-info.fr/fr/les-maladies-de-la-peau/les-verrues

https://www.elsevier.com/fr-fr/connect/verrues-savoirs-et-soins