Accueil
 Maladies • 
Perte marron ou pertes brunes : Qu’est-ce que c’est ? Causes conséquences et traitement.
Perte marron ou pertes brunes : Qu’est-ce que c’est ? Causes conséquences et traitement.
Mis à jour le 
28
.
02
.
2023
Article relu par la Direction Médicale de MédecinDirect
Vous souhaitez l'avis d'un médecin ?
Vous souhaitez l'avis d'un médecin ?
Des gynécologues sont disponibles maintenant
Consulter un médecinJe consulte
Consultations remboursées
Ordonnances valables en pharmacie
Médecins généralistes et spécialistes

A la fin des règles, ou en dehors des menstruations, on peut remarquer des pertes brunes ou marrons. Jamais abondantes et plutôt pâteuses, les pertes marrons peuvent inquiéter. Et pour cause, elles peuvent apparaître en dehors de la période des menstruations. Pourtant, il faut rarement s'inquiéter de leur présence. En effet, seul un cas précis doit vous alerter. Mais alors, qu'est-ce que les pertes brunes et surtout, peut-on y remédier ?

Besoin d'un avis médical ?

Des gynécologues sont disponibles pour vous 24/7 en téléconsultation

Je consulte
trigger

Qu’est ce que sont les pertes marrons ?

A quoi correspondent les pertes brunes ?

Les pertes marrons sont souvent découvertes sur la vulve ou dans la culotte. Ces dernières sont légères, mais peuvent être pâteuses puisqu'elles sont souvent mélangées à de la glaire cervicale. Ces pertes brunes correspondent a du sang de l'endomètre, c'est-à-dire la paroi qui recouvre l'utérus, qui a stagné dans le vagin ou dans l'utérus.

Ce sang n'est plus rouge parce qu'il s'est oxydé, durant le temps où il a stagné. S'il n'est pas liquide c'est également parce que ce sang a séché.

Les pertes marron font partie des saignements utérins anormaux (SUA). Mais la plupart du temps, elles ne sont pas graves. Seuls quelques cas rares peuvent être vraiment graves. Ces pertes sont rarement douloureuses et les causes peuvent être multiples.

Quels peuvent être les symptômes associés à des pertes marrons ?

Les symptômes associés aux pertes brunes sont généralement :

  • La présence de sang marron en petite quantité sur le bas de la vulve ou dans la culotte.
  • Une odeur de sang séché.
  • Une texture de sang glaireuse.
  • De légères douleurs dans le bas ventre. Si les douleurs sont aiguës, il faut consulter. Cela pourrait être causé par une anomalie, un fibrome ou un polype. Il faut donc une prise en charge.

Avec quoi je pourrais confondre des pertes marrons ?

On pourrait confondre les pertes marrons avec un kyste, surtout lorsque les saignements sont solidifiés et glaireux. En effet, le kyste peut déclencher des saignements rouges, mais pas spécialement bruns. Il peut provoquer des douleurs intenses. De manière générale, le kyste peut se résorber tout seul.

De manière générale, on peut penser que des pertes brunes pâteuses sont des symptômes de kyste, mais ce n'est pas le cas. Aussi, il ne faut pas vous inquiéter si vous voyez des morceaux bruns foncés glaireux dans votre slip.

Vous présentez l'un de ces symptômes ?

Des gynécologues sont disponibles maintenant en téléconsultation

Je consulte

Quelles sont les causes ?

Les différentes causes des pertes brunes

Voici les causes des pertes brunes :

  • L'ovulation : Les pertes brunes peuvent avoir lieu durant la période d'ovulation. C'est d'ailleurs un symptômes d'ovulation. En effet, en début de cycle, le niveau d’œstrogène augmente et provoque un développement de l'endomètre. Cela peut provoquer des pertes de sang marron.
  • L'oubli de la pilule contraceptive ou la prise d'une contraception pas suffisamment dosée peut provoquer des pertes brunes. Dans ce cas, il faut prendre rendez-vous avec son gynécologue.
  • La grossesse : les pertes marrons sont fréquentes durant la grossesse mais les écoulements doivent parfois être surveillés.
  • Après un rapport sexuel.
  • La ménopause.
  • Un polype ou un fibrome?
  • Une anomalie au niveau du col.
  • Un problème au niveau du col de l'utérus.

Dans quelles situations peut-on avoir des Pertes Marrons?

Voyons maintenant dans quelles situations précisés les pertes brunes peuvent arriver, mais aussi, dans quels cas elles sont un signe qu'il faut consulter.

Les saignements durant les règles

Durant le cycle menstruel, il est fréquent chez certaines femmes de découvrir des pertes brunes dans leur culotte ou sur la vulve, que ce soit en début ou en fin de règles. Ce n'est pas anormal puisqu'il s'agit simplement de sang oxydé provenant de l'endomètre.

Les pertes brunes peuvent également être un signe d'ovulation. Dans ce cas les pertes sont plutôt rosées, tirant sur le marron. Lorsque ces pertes ne durent pas, cela est tout à fait normal et inoffensif. Il ne faut pas s'inquiéter si elles sont anecdotiques.

Les saignements sous pilule

Lorsqu'on prend la pilule et surtout, une pilule progestative, on peut affiner l'endomètre. Cela signifie que ce dernier devient plus sensible. Il saigne alors plus facilement. Le sang s'oxyde avant de se retrouver dans la culotte, c'est pourquoi il est marron. Ces pertes brunes sont donc fréquentes en cas de pilule progestative.

En cas d'oubli de la pilule, on peut également avoir des pertes brunes plus fréquentes. Cela signifie que le cycle hormonal est perturbé.

Les saignements sous stérilet

Les pertes marrons peuvent également avoir lieu sous stérilet. En effet, les spottings, c'est-à-dire des règles très légères peuvent avoir lieu durant quelques mois après la pose du stérilet. Ces pertes brunes peuvent également avoir lieu durant l'ovulation. Si elles deviennent trop gênantes, cela est peut-être un signe qu'il faut changer de contraception, afin d'en trouver une plus adaptée.

Les saignements durant la grossesse

Les écoulements doivent être surveillés durant la grossesse. Bien qu'un saignement marron ne signifie pas quelque chose de grave, il faut consulter pour ne pas passer à côté d'un problème nécessitant une prise en charge immédiate, même si cela est très rare.

En effet, une grossesse extra-utérine peut avoir lieu. L'ovule peut aller se nicher dans la cavité utérine. Ce qui peut être très grave pour la femme qui d'ailleurs, ne sait pas toujours qu'elle est enceinte. Dans ce cas, il peut y avoir hémorragie, mais cela peut également limiter les futures chances de concevoir.

Des écoulements bruns peuvent également, dans certains cas, annoncer une potentielle fausse couche. En cas de doute, mieux vaut donc consulter.

Les saignements durant la pré ménopause

Avant d'être ménopausées, les femmes peuvent remarquer des règles marrons. Cependant, ces pertes sont souvent accompagnées d'autres symptômes comme des bouffées de chaleur, un cycle irrégulier ou des changements d'humeur. En effet, la ménopause est une période où les hormones sont en changement. Les pertes brunes font partie des symptômes associés.

Les saignements provoqués par des infections

Les saignements colorés peuvent être les signes d'une infection et plus précisément, d'une vaginose. Dans ce cas précis, les saignements sont bruns ou de couleur jaune foncée. Bien souvent, ces pertes sont accompagnées d'une forte odeur et d'une gêne vaginale. Dans ce cas, il faut consulter un médecin. Ce dernier proposera un traitement antibiotique sous la forme d'ovules.

Les pertes brunes associées à des démangeaisons, un changement de texture et d'odeur peuvent également être les symptômes d'une infection sexuellement transmissible (ist). Dans ce cas, il faut réaliser un dépistage.

Les saignements en cas de fibrome ou de polype

En cas de polype ou de fibrome, des lésions peuvent apparaître dans le vagin ou dans la zone basse du bassin. Dans ce cas, les saignements peuvent être de couleur marron. On nomme ces pertes des métrorragies, c'est-à-dire des saignements en dehors des règles.

Bien que les polypes ou les fibromes sont généralement sans danger, ils sont parfois le signe de pathologies plus graves. Il faut donc consulter un médecin afin de s'assurer que les saignements ne sont pas des symptômes qui nécessitent une opération ou un traitement spécifique.

Les saignements en cas d'anomalie ou de problème au niveau du col de l'utérus

Enfin, les pertes brunes peuvent être le signe d'un problème au col de l'utérus. Dans ce cas, il faut réaliser un prélèvement des sécrétions vaginales ou un frottis.

Les pertes brunes peuvent aussi être le signe d'une anomalie et notamment, celui de l'ectropion. Il s'agit d'un retournement d'une partie du col de l'utérus. Dans ce cas, il peut y avoir des saignements bruns après les rapports sexuels.

Traitement et Prévention

Comment diagnostiquer ? Quels Examens physiques et tests ?

La première chose à faire en cas de pertes marrons suspectes est d'en parler à son médecin ou à son gynécologue. Après quelques questions, votre médecin pourra identifier quelle est la cause de ces pertes. Il pourra vous rassurer, ou vous proposer de réaliser des examens physiques tels que :

  • Un frottis.
  • Un prélèvement des sécrétions vaginales.
  • Un dépistage d'IST.
  • Une auscultation gynécologique.

Quels sont les traitements ?

En cas de saignement normal, c'est-à-dire s'il n'y a pas de problème sous-jacent, il n'y a pas de traitement. En effet, les saignements sont normaux et les pertes brunes peuvent être normales si elles sont occasionnelles.

En revanche, il existe plusieurs traitements dans certains cas :

  • Des antibiotiques en cas d'infection.
  • Un changement de contraception.
  • Une opération chirurgicale en cas d'anomalie ou de polype.

Quelles préventions sont possibles ?

La seule prévention possible est de consulter son gynécologue afin de se faire ausculter. C'est le seul moyen de détecter une anomalie ou une maladie. En effet, en parlant avec ce spécialiste, vous pourrez également demander des examens plus approfondis en cas de suspicion d'IST ou autre.

Qui consulter ?

Quand consulter un médecin ?

En cas de doute, vous pouvez prendre rendez-vous avec un médecin en téléconsultation. Mais si vous avez des douleurs inhabituelles ou aiguës, il faut aller aux urgences gynécologiques ou consulter un spécialiste en urgence.

Vous présentez des symptômes ?
Avec ou sans RDV, soyez pris en charge par notre équipe médicale.