Accueil
 Maladies • 
Coup de soleil : prévention, traitement et soins de la peau
Coup de soleil : prévention, traitement et soins de la peau
Mis à jour le 
26
.
06
.
2024
Article relu par la Direction Médicale de MédecinDirect
Coup de soleil
Vous souhaitez l'avis d'un médecin ?
Consulter un médecin
Consultations remboursées
Ordonnances valables en pharmacie
Médecins généralistes et spécialistes

Le coup de soleil est un problème courant, surtout en été. Cependant, son impact va bien au-delà d’une simple gêne temporaire. En effet, il s'agit d'une réaction inflammatoire de la peau aux dommages causés par les rayons UV, qui peut varier de léger à sévère. Cet article explore en profondeur ce qu’est un coup de soleil, ses causes, ses effets sur la santé, les méthodes de prévention, ainsi que les différents traitements disponibles.

Besoin d'un avis médical ?
Un médecin est disponible pour vous 24/7 en téléconsultation
trigger

Qu'est-ce qu'un coup de soleil ?

Le coup de soleil ou érythème solaire est une brûlure plus ou moins grave de la peau survenant après une exposition excessive aux rayons UVB du soleil. Les rayons UV peuvent endommager les cellules de la peau, provoquant des rougeurs, des douleurs, des gonflements et des cloques. Dans les cas graves, un coup de soleil peut entraîner des nausées, des vomissements, des frissons et de la fièvre.

Les capacités de protection contre les rayons UV dépendent de la pigmentation naturelle de la peau. De ce fait, les cancers de la peau, même s’ils peuvent survenir chez toute personne, prédominent chez les sujets à la peau claire vivant au soleil.

Lors de l’exposition au soleil, une personne est exposée à deux types de rayons ultraviolets (UV) :

  • les rayons UVB : ils sont responsables du coup de soleil. Ils agressent les cellules de la peau, provoquent des lésions de l’ADN des cellules exposées et favorisent la survenue des cancers de la peau. Ils représentent 5 % des rayons UV et ne pénètrent que la couche superficielle de la peau ;
  • les rayons UVA : même s’ils brûlent 1 000 fois moins que les rayons UVB et que leur effet n’est pas immédiatement visible, ils sont plus difficiles à stopper et pénètrent en profondeur dans la peau. Ils sont à l’origine non seulement des cancers de la peau, mais favorisent aussi le vieillissement de la peau.

Il existe un troisième type de rayons UV : les UVC. Ceux-ci sont très nocifs, mais sont en grande partie filtrés par la couche d’ozone ; ils n’arrivent donc pas jusqu’à la terre.  

Bon à savoir : contrairement aux UVB, les UVA ne sont arrêtés ni par les nuages, ni par les verres ou les vitres.

Causes et facteurs de risque

Causes

Les coups de soleil sont causés par une exposition excessive aux rayons UV du soleil. Les rayons UV sont présents dans la lumière du soleil et peuvent également provenir de sources artificielles telles que les lampes à bronzer et les lits à bronzer.

Facteurs de risque

Les humains ne sont pas tous égaux face au coup de soleil. En effet, certaines personnes sont plus à risque que d'autres, notamment :

  • les peaux malades : les personnes ayant une peau malade ou atteintes d’une anomalie génétique qui les empêche de produire de la mélanine sont plus vulnérables (les « enfants de la nuit », les personnes atteintes de vitiligo, etc.) ;
  • les peaux claires : les personnes à la peau claire ont moins de mélanine, un pigment qui protège la peau des rayons UV ;
  • les enfants : la peau des enfants est plus fine et plus sensible aux rayons UV que celle des adultes ;
  • les personnes qui prennent certains médicaments : certains médicaments tels que les antibiotiques et les contraceptifs oraux peuvent rendre la peau plus sensible aux rayons UV ;
  • les personnes ayant des antécédents de coups de soleil : les personnes qui ont déjà eu des coups de soleil sont plus susceptibles d'en avoir d'autres.

Certaines conditions peuvent aussi favoriser l’apparition d’un coup de soleil :

  • heures de la journée : les rayons UV sont plus intenses entre 10h et 16h ;
  • altitude : plus on est en altitude, plus l'exposition aux UV est intense ;
  • l’intensité de l’exposition : plus longtemps l’on reste exposé aux rayons, plus il y a des risques de voir apparaître un coup de soleil ;
  • réflexion : les surfaces comme l'eau, le sable, la neige et le béton peuvent réfléchir les rayons UV, augmentant ainsi l'exposition.
Bon à savoir : le coup de soleil n’est pas plus grave chez la femme enceinte. Il peut néanmoins devenir dangereux pour le fœtus s’il s’accompagne d’une déshydratation.

Un médecin est disponible maintenant

Symptômes du coup de soleil

Les symptômes du coup de soleil dépendent du degré de brûlure de la peau.

La brûlure du premier degré

La brûlure du premier degré apparaît généralement entre 6 et 24 heures après l’exposition au soleil. Ici, le coup de soleil ne provoque pas de cloques et guérit donc en une semaine, sans laisser de pigmentation ou de cicatrice. Au premier degré, la brûlure se caractérise par :

  • une rougeur de la peau qui disparaît lorsque l’on appuie dessus ;
  • des démangeaisons d’origine nerveuse qui peuvent être ressenties pendant quelques jours.

La brûlure du deuxième degré superficiel

Ici, l’on note l’apparition de cloques (phlyctènes) immédiatement ou dans les heures qui suivent l’exposition solaire. Les cloques sont remplies d’un liquide clair, avec un pourtour rouge. La rougeur peut être très douloureuse et elle blanchit une fois que l’on appuie dessus. Il faut entre 10 et 15 jours pour que cela cicatrise, sans laisser de séquelles.

La brûlure du deuxième degré profond

Ici, la brûlure est plus intense. Les cloques sont de couleur pâle. La douleur est cependant moins intense, du fait de la destruction des terminaisons nerveuses. La guérison est plus longue et des cicatrices peuvent s’installer.

Outre le coup de soleil, l’exposition excessive aux rayons UV peut engendrer des problèmes tels que :

  • la lucite estivale bénigne : cette « allergie au soleil » est provoquée par les UVA et se manifeste par de petits boutons et des plaques rouges qui démangent ;
  • la réaction phototoxique ou photo-allergique après la prise d’un médicament : une faible exposition suffit à faire apparaître des réactions de type coup de soleil ;
  • le vieillissement de la peau : le soleil est la cause principale du vieillissement prématuré de la peau avec rides. Il entraine aussi un affaissement de la peau, l’apparition de taches qui bronzent mal, etc. ;
  • le cancer de la peau : plus de 80 % des cancers de la peau sont dus à l’exposition au soleil et aux UV (carcinomes, mélanomes cutanés, etc.) ;
  • l’insolation : elle est liée à une exposition directe de la tête au soleil et se manifeste par de violents maux de tête, des nausées, un état de somnolence, des nausées, une fièvre élevée, etc. ;
  • la déshydratation : les enfants et les personnes âgées exposées au soleil peuvent en souffrir ;
  • certaines maladies des yeux : kératite, photoconjonctivite, ophtalmie, cataracte, vieillissement accéléré du cristallin, lésions de la rétine ;
  • l’herpès : le virus de l’herpès peut être réactivé à cause d’une exposition au soleil, faisant apparaître un herpès labial ou « bouton de fièvre ».

Bon à savoir : le soleil a beau avoir des conséquences sur la peau et la santé, il joue tout de même un rôle très important sur l’organisme. En effet, exposer la peau pendant quelques minutes aux rayons UVB permet de produire la vitamine D essentielle à la fixation du calcium sur les os.

Prévention du coup de soleil

La meilleure façon de prévenir les coups de soleil est de limiter l’exposition au soleil. Dans le cas où l’exposition ne peut pas être évitée, certaines mesures doivent être prises :

  • se mettre à l’ombre le plus tôt possible ;
  • porter des vêtements en coton larges ;
  • porter un chapeau à larges bords et des lunettes anti-UV ;
  • appliquer de l’écran solaire à large spectre (SPF 50+) ;
  • boire beaucoup d'eau pour rester hydraté.

Un médecin est disponible maintenant

Traitement du coup de soleil

La plupart des coups de soleil peuvent être traités à domicile avec des soins simples. L’application immédiate de compresses froides ou la prise de bains froids permet de réduire la chaleur et la douleur.

Pour un coup de soleil peu étendu et sans cloques, il est conseillé d’appliquer une pommade sédative permettant de calmer la brûlure. Il est recommandé de demander conseil au pharmacien pour le choix de la pommade. En outre, il ne faut surtout pas arracher la peau qui pèle ou se ré-exposer au soleil dans les jours qui suivent le coup de soleil.

Si le coup de soleil implique des démangeaisons, des crèmes à base d’hydrocortisone peuvent les soulager. Néanmoins, ces crèmes ne doivent pas être utilisées en présence de cloques et pas sans l’avis d’un médecin.

Pour les coups de soleil avec cloques, il est conseillé :

  • de ne pas percer les cloques ;
  • de désinfecter les cloques avec un antiseptique dermique ;
  • d'appliquer un pansement hydrocolloïde sur la peau propre ;
  • de changer le pansement tous les jours, jusqu’à la cicatrisation ;
  • de se couvrir pour éviter tout contact entre la peau et l’extérieur.

La prise d’anti-inflammatoires comme l’ibuprofène peut soulager la douleur. Dans tous les cas, il est conseillé de consulter un médecin si les symptômes sont persistants.

Coup de soleil : quand consulter ?

En cas de coup de soleil, il est important de connaître les bons gestes pour l'apaiser et à quel moment il faut consulter. Une consultation médicale est donc nécessaire en cas :

  • de symptômes d’insolation : fièvre, maux de tête, nausées ou vomissements ;
  • de coup de soleil avec cloques recouvrant une surface supérieure à la moitié de la paume de la main de la personne concernée ;
  • de coup de soleil étendu sur un petit enfant ou nourrisson ;
  • de signes d’infection de la peau ;
  • d’yeux rouges, de douleurs oculaires et de photosensibilité ;
  • de coup de soleil touchant les zones fragiles (visage, décolleté, mains, organes génitaux, etc.) ;
  • de déshydratation.

L’avis des experts de MédecinDirect sur le coup de soleil : les coups de soleil sont plus qu'une simple gêne estivale. Ils représentent un danger réel et évitable pour la santé de la peau et le bien-être général. Comprendre les causes et les conséquences des coups de soleil, ainsi que les méthodes de prévention et de traitement, est essentiel pour minimiser les risques.

 

SOURCES :

  • Assurance maladie : le lien
  • Le Manuel MSD : le lien
  • Santé sur le net : le lien

Un médecin est disponible maintenant

Un médecin est disponible maintenant

Un médecin est disponible maintenant