Accueil
 Maladies • 
Mélanome : symptômes, diagnostic et évolution
Mélanome : symptômes, diagnostic et évolution
Mis à jour le 
03
.
02
.
2022
Article relu par la Direction Médicale de MédecinDirect
Vous souhaitez l'avis d'un médecin ?
Vous souhaitez l'avis d'un médecin ?
Consulter un médecin
Consultations remboursées
Ordonnances valables en pharmacie
Médecins généralistes et spécialistes
trigger

Mélanome ou cancer de la peau ? Les différents signaux d'alerte

Les principaux symptômes du mélanome

Un certain nombre de signes doivent absolument vous alerter. A partir du moment où un mélanome répond à plusieurs critères de la règle "ABCDE", il est grand temps de demander un avis médical. Plus vous validez de critères de cette règle, plus le risque que la lésion soit un mélanome est élevé. Cependant, il est aussi fort possible que ces signes soient une fausse alerte. Quoi qu’il en soit : rappelez-vous qu'un mélanome précocement diagnostiqué se soigne très bien.

Les chiffres clé :  

  • dans 20 à 30 % des cas, les mélanomes apparaissent à partir d’un grain de beauté.  
  • dans 70 à 80 % des cas, les mélanomes se présentent sous la forme de tâches qui ressemblent étrangement à un grain de beauté, mais de couleur noirâtre avec apparition récente...  

Dans la plupart des cas, le mélanome ne gratte pas, ne saigne pas et ne provoque pas de douleur. Si un grain de beauté saigne parce qu'il a subi des frottements répétés, rien de très anormal. Mais lorsqu'il saigne seul et sans raison apparente, il peut s'agir d'un mélanome.

Les caractéristiques des cancers de la peau non-mélanomes

Une lésion en relief de couleur rosée, telle une petite excroissance souvent présente sur le visage, les oreilles ou le cou, une plaque de couleur rosée sur le torse ou dans le dos ou une petite plaie qui ne guérit pas et dont la croûte a tendance à s'agrandir : tels sont les signes avant-coureurs d'un cancer de la peau dit “non-mélanome”. Il peut s'agir soit d'un carcinome basocellulaire sur les zones du corps les plus exposées au soleil, soit d'un carcinome épidermoïde cutané dont la lésion est parfois rugueuse mais très similaire au premier.

Diagnostic du mélanome

Le diagnostic du mélanome par votre dermatologue se doit d'être confirmé par une analyse anatomopathologique. En d'autres termes, après un examen clinique, il s'agit d'analyser en laboratoire les tissus prélevés en totalité par la chirurgie. La chirurgie se pratique en général sous anesthésie locale chez le dermatologue. Cette étape a pour objectif de confirmer - ou d'infirmer - le diagnostic, de définir à quel stade en est le mélanome pour pouvoir par la suite vous proposer le traitement approprié.  

Où peut se trouver un mélanome ?


Un mélanome peut se trouver sur n'importe quelle partie du corps. Néanmoins, on le trouve principalement sur les zones les plus exposées au soleil, comme le visage, le torse, le dos ou les avant-bras. Il est aussi possible d'en trouver sous un ongle ou encore sous la plante du pied.

(H3) S’auto-examiner

L'auto examination reste la première forme de prévention. Il est primordial de surveiller de temps à autre sa peau. Pour les parties du corps les moins visibles, demandez à votre conjoint ou à un proche de vous y aider. C'est à ce moment précis que, pour pouvoir répondre à la question "mélanome ou grain de beauté ?", il faut appliquer la règle ABCDE.

Pour rappel, si plusieurs critères correspondent à l'une de vos observations, ne tardez pas à aller consulter :
- A comme "asymétrie" : la lésion pigmentée est asymétrique
- B comme "bord" : les bords sont irréguliers
- C comme "couleur" : la couleur n’est pas homogène, plusieurs couleurs bien marquées parfois
- D comme "diamètre" : le diamètre est supérieur à 5 mm
- E comme "évolution" : l’aspect de la lésion évolue, elle change au fil des mois ou des jours

Que faire si vous observez un changement sur votre peau ?

Une zone de la peau qui change d'aspect n'a rien d'anodin. Consultez sans tarder votre médecin généraliste ou un dermatologue. Ne touchez pas votre grain de beauté suspect.

(H3) Évolution du mélanome

Comme pour tous les cancers, le mélanome entre dans 4 stades différents selon son évolution et son développement :

  • stade 1 : le mélanome localisé à la peau, il est de faible épaisseur, sans ulcération de la peau ni atteinte des ganglions lymphatiques ; la chirurgie suffira à vous en débarrasser
  • stade 2 : le mélanome est toujours localisé à la peau, il est un peu épais ou avec ulcération de la peau, et toujours sans atteinte des ganglions ; là encore, la chirurgie suffira pour le faire disparaître
  • stade 3 : le mélanome est envahissant au-delà de la peau, il est en profondeur, avec atteintes de ganglions et, éventuellement, métastases ; en plus de la chirurgie, un traitement avec des rayons et de la chimiothérapie vous sera proposé
  • stade 4 : le mélanome est métastatique, les cellules cancéreuses se sont installées dans d'autres régions ; la chirurgie doit impérativement être complétée par des traitements appropriés.

Vous présentez des symptômes ?
Avec ou sans RDV, soyez pris en charge par notre équipe médicale.