Règles irrégulières quelles sont les causes et quand s’inquiéter

Vous souhaitez l'avis d'un médecin ?
Je consulte
Consulter un médecinUn gynécologue est disponible maintenant

Avec MédecinDirect, obtenez :

Diagnostic médical 24/7

Consultation remboursable par l'Assurance Maladie

Ordonnance numérique valable en pharmacie

4.6/5
★★★★★  

Règles irrégulières quelles sont les causes et quand s’inquiéter

De nombreuses raisons peuvent expliquer l’irrégularité des cycles menstruels des femmes. Cependant, certaines causes sont plus problématiques que d’autres pour la santé. Pourtant, les règles irrégulières apparaissent comme une variation assez commune du cycle menstruel. Elles peuvent affecter les femmes à différents moments de leur vie, que ce soit au moment de la puberté ou à la ménopause. Alors, à quoi est due l’irrégularité des règles ?

Besoin d'un avis médical ?

Un gynécologue est disponible pour vous 24/7 en téléconsultation

Je consulte

Comprendre les Règles Irrégulières

Les règles irrégulières touchent un grand nombre de femmes et de personnes menstruées. Pourtant, ces dernières méconnaissent souvent ce problème et les causes sous-jacentes à celui-ci.

Qu’est-ce que signifie avoir des règles irrégulières ?

Avoir des règles irrégulières signifie que le cycle menstruel d'une personne ne suit pas un schéma régulier ou prévisible en termes de durée, de flux menstruel et de symptômes associés. Contrairement à un cycle menstruel régulier qui dure généralement environ 28 jours et se produit de manière prévisible chaque mois, un cycle irrégulier peut varier considérablement en termes de durée et de régularité.

Le cycle menstruel est régulier s’il se présente tous les 25 à 35 jours. S’il dépasse de ce cadre, il est dit irrégulier.

Les règles irrégulières peuvent apparaître tôt, dès la première année de menstruation. En effet, le système reproducteur adolescent n’est pas mâture, il est en cours de développement. Il a donc besoin de temps pour devenir régulier.

Cependant, l’irrégularité peut toucher les femmes à n’importe quel moment de la vie, notamment lors de la ménopause. Les femmes en situation de ménopause peuvent ne pas avoir leurs règles durant 2 mois, puis ensuite, les avoir tous les 10 jours, avant un arrêt brutal des règles.

Les cycles raccourcis

En-dessous de 25 jours, le cycle menstruel est considéré comme court. On parle alors de polyménorrhée.

Les cycles allongés

Au-dessus de 35 jours, le cycle menstruel est considéré comme long. On parle alors d’oligoménorrhée.

Causes des Règles Irrégulières

Les règles irrégulières peuvent être causées par de nombreux facteurs, internes comme externes.

Facteurs Hormonaux et Externes

Impact des déséquilibres hormonaux

Les niveaux d’hormones instables produites par l’organisme jouent sur la régularité des règles. Lors des périodes cruciales de la vie d’une femme comme la puberté, à l’arrivée des règles, ou à lors de la ménopause, c’est-à-dire la fin des règles, les hormones ne sont pas toujours stables. Cela peut provoquer des règles irrégulières.

Impact des facteurs externes

Bien que le cycle menstruel soit principalement régulé par des processus internes, les facteurs externes comme les médicaments ou les voyages peuvent perturber cette régularité puisqu’ils viennent provoquer des changements dans les niveaux d’hormones.

Causes externes Variées

Le stress

Une période de stress intense ou un stress chronique peut influencer les niveaux d’hormones, ce qui peut perturber la régularité des règles.

La perte de poids

La perte de poids rapide et radicale peut impacter la régularité des règles. En effet, une variation de plus de 10 % du poids corporel peut impacter les hormones et donc, provoquer une irrégularité, voire un arrêt des règles.

Les voyages

Une modification soudaine des habitudes de vie comme un voyage et des changements d’horaires de sommeil peuvent considérablement perturber le cycle menstruel.

Les chocs psychologiques

Les chocs psychologiques peuvent provoquer un stress physique. En réaction psychosomatique, les règles peuvent devenir irrégulières ou cesser.

Les médicaments

Certains médicaments tels que les neuroleptiques peuvent favoriser l’irrégularité des règles.

Par ailleurs, la prise de la pilule contraceptive peut provoquer une irrégularité des règles en début de traitement, le temps que les hormones se stabilisent.

Certaines conditions médicales

Certaines conditions médicales favorisent l’irrégularité des règles. C’est notamment le cas des troubles impliquant les organes gérant les hormones comme la thyroïde, mais aussi les maladies inflammatoires pelviennes. Voici les troubles qui favorisent les règles irrégulières :

  • Les troubles de la thyroïde
  • L’endométriose
  • La maladie inflammatoire pelvienne
  • Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) : un trouble hormonal qui se manifeste par des ovaires élargis qui ne parviennent pas à libérer régulièrement d’ovules. Cela provoque des cycles menstruels irréguliers.
  • Les fibromes utérins

Diagnostic

Un diagnostic est indispensable pour connaître les causes précises d’une irrégularité des menstruations.

Évaluation Médicale

Il est crucial de consulter un professionnel de santé pour un diagnostic précis en cas de règles irrégulières, surtout si ces irrégularités persistent ou s'accompagnent d'autres symptômes. C’est pourquoi un examen clinique réalisé par un médecin généraliste ou un gynécologue est nécessaire.

Le professionnel de santé doit donc savoir si l’irrégularité des règles est provoquée par un facteur externe, une condition médicale, ou autre. Si le médecin ne parvient pas à déterminer la cause exacte, il peut prescrire d’autres examens médicaux tels que :

  • Une échographie pelvienne.
  • Une analyse des dosages hormonaux sanguins.

En cas de doute, vous pouvez consulter un professionnel de la santé en téléconsultation.

Besoin d'un avis médical ?

Des médecins généralistes et des gynécologues sont disponibles maintenant en téléconsultation

Je consulte

Traitements et Gestion

Il existe plusieurs options de traitement et de gestion pour traiter les règles irrégulières.

Options Thérapeutiques

Hormones

Les hormones peuvent être utilisées en option thérapeutique dans certains cas :

  • Pour les troubles hormonaux tels que le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK), les contraceptifs oraux combinés contenant des œstrogènes et de la progestérone peuvent être prescrits pour réguler les cycles menstruels et réduire les symptômes associés comme l'acné et l'hirsutisme.
  • Pour les troubles thyroïdiens, tels que l'hypothyroïdie ou l'hyperthyroïdie, le traitement hormonal substitutif avec des hormones thyroïdiennes peut être nécessaire pour rétablir l'équilibre hormonal et améliorer la régularité des règles.  

Antibiotiques

Pour la maladie inflammatoire pelvienne (MIP), qui est une infection des organes reproducteurs chez les femmes, des antibiotiques sont prescrits pour traiter l'infection et réduire l'inflammation. Le traitement précoce de la MIP peut aider à prévenir les complications et à restaurer la santé reproductive.

Gestion des Symptômes

  • L'utilisation de contraceptifs hormonaux tels que les pilules contraceptives, les patchs contraceptifs, les anneaux vaginaux ou les injections contraceptives peut être recommandée pour réguler les cycles menstruels et réduire les symptômes associés tels que les saignements abondants, les crampes menstruelles et les fluctuations hormonales.
  • Des mesures d'auto-soins comme l'application de chaleur sur l'abdomen pour soulager les crampes menstruelles, l'utilisation de médicaments en vente libre pour la douleur comme l'ibuprofène ou le paracétamol, et la pratique de techniques de gestion du stress telles que la méditation ou le yoga peuvent également aider à atténuer les symptômes.

Conseils Pratiques

Lifestyle et Bien-être Adopter un mode de vie sain

Une alimentation équilibrée

Consommez une alimentation équilibrée riche en fruits, légumes, grains entiers, protéines maigres et graisses saines. Assurez-vous d'inclure suffisamment de nutriments essentiels tels que le fer, le calcium, les vitamines et les minéraux dans votre alimentation pour soutenir la santé hormonale et menstruelle.

Pratiquer une activité physique régulière

Faites de l'exercice régulièrement pour favoriser la santé globale et la régularité des cycles menstruels. L'activité physique modérée, comme la marche, la natation, le vélo ou le yoga, peut aider à réduire le stress, à améliorer la circulation sanguine et à réguler les hormones.

Réduire le stress

Pratiquez des techniques de gestion du stress telles que la méditation, la respiration profonde, le yoga, la marche en pleine nature ou d'autres activités relaxantes pour réduire les niveaux de stress. Le stress chronique peut perturber l'équilibre hormonal dans le corps, ce qui peut affecter les cycles menstruels.

En cas de stress trop envahissant, n’hésitez pas à prendre contact avec un professionnel de la santé mentale, tel qu’un psychologue ou un psychiatre.

Maintenir un poids corporel équilibré

Maintenez un poids corporel équilibré dans une fourchette saine en combinant une alimentation équilibrée avec une activité physique régulière. Un poids extrême, qu'il soit trop faible ou trop élevé, peut perturber les hormones et affecter la régularité des cycles menstruels.

Dormir suffisamment

Assurez-vous de dormir suffisamment chaque nuit pour favoriser une régulation hormonale saine. En effet, le sommeil est indispensable pour rester en bonne santé. Essayez de maintenir une routine de sommeil régulière en vous couchant et en vous levant à la même heure chaque jour.

Limiter les substances nocives

Limitez votre consommation d'alcool, de caféine et de tabac, dans la mesure du possible, car ces substances peuvent perturber les hormones et affecter les cycles menstruels.