Accueil
 Maladies • 
Dermatite atopique : symptômes, traitement et gestion quotidienne
Dermatite atopique : symptômes, traitement et gestion quotidienne
Mis à jour le 
26
.
06
.
2024
Article relu par la Direction Médicale de MédecinDirect
Dermatite atopique
Vous souhaitez l'avis d'un médecin ?
Consulter un médecin
Consultations remboursées
Ordonnances valables en pharmacie
Médecins généralistes et spécialistes

La dermatite atopique est un trouble cutané inflammatoire chronique qui évolue par poussées. Même si elle touche principalement les nourrissons et les enfants, certains adultes peuvent aussi en souffrir. La dermatite atopique se caractérise par des démangeaisons intenses et des éruptions cutanées. Il est important de comprendre cette affection pour mieux la gérer et améliorer la qualité de vie des personnes atteintes.

Besoin d'un avis médical ?
Un médecin est disponible pour vous 24/7 en téléconsultation
trigger

Qu'est-ce que la dermatite atopique ?

La dermatite atopique, également connue sous le nom d'eczéma atopique, est une maladie chronique de la peau caractérisée par une inflammation, une sécheresse et des démangeaisons. Elle est plus fréquente chez les nourrissons et les enfants, mais peut également toucher les adultes. Cette maladie est non contagieuse.

En savoir plus sur l'eczéma

La dermatite atopique résulte d’une combinaison de facteurs génétiques, immunologiques et environnementaux. Elle est souvent associée à d’autres maladies atopiques telles que l’asthme et la rhinite allergique. Les personnes atteintes de dermatite atopique ont généralement une barrière cutanée défaillante, ce qui permet aux allergènes et aux irritants de pénétrer plus facilement dans la peau et de provoquer des réactions inflammatoires.

La dermatite atopique peut commencer très tôt, dès l’âge de trois mois. L’on parle alors d’eczéma du nourrisson. Il disparait la plupart du temps avant l’adolescence, mais peut persister jusqu’à l’âge adulte.

Le saviez-vous ? Une personne peut souffrir en même temps d’eczéma atopique et d’eczéma de contact. L’eczéma de contact se produit lorsque la peau réagit localement à une substance extérieure appelée allergène.

Les symptômes de la dermatite atopique

La dermatite atopique évolue de façon cyclique. Le patient va avoir des périodes de poussées et des périodes de rémission pendant lesquelles il ne fera pas d’eczéma. Les symptômes généralement observés lors des poussées sont :

  • des démangeaisons intenses, surtout la nuit. Chez le nourrisson, elles peuvent causer des troubles du sommeil et une agitation ;
  • des lésions cutanées : une rougeur de la peau, vésicules avec suintement, croûtes ;  
  • une sécheresse de la peau qui apparaît le plus souvent en dehors des zones atteintes par l’eczéma.

La dermatite atopique peut toucher n'importe quelle partie du corps. Sa localisation et son aspect dépendent de l’âge du patient. Toutefois, elle est plus fréquente sur le visage, les mains, les pieds et le pli des coudes et des genoux.

Un dermatologue est disponible maintenant

Causes et facteurs de risque

La dermatite atopique est une maladie multifactorielle dont les causes exactes ne sont pas complètement élucidées. Cependant, plusieurs facteurs de risque ont été identifiés :

  • génétique : un antécédent familial de dermatite atopique, d’asthme ou de rhinite allergique augmente le risque de développer la dermatite atopique ;
  • environnement : les polluants atmosphériques, les allergènes domestiques (acariens et poils d’animaux), les irritants (savons et détergents) peuvent déclencher ou aggraver les symptômes ;
  • système immunitaire : une hyperréactivité du système immunitaire conduit à une inflammation chronique de la peau ;
  • barrière cutanée : les mutations dans les gènes responsables de la formation de la barrière cutanée, comme le gène filaggrine, peuvent conduire à une peau plus perméable et sensible.

D’autres facteurs comme les changements météorologiques, les douches chaudes, les bains moussants, la chaleur, la laine, les parfums, certains produits d’hygiène pour la peau, la sueur, le stress ou la consommation de certains aliments provoquent la survenue de poussées.

Diagnostic

Le diagnostic de la dermatite atopique repose principalement sur l’examen clinique et l’historique médical du patient. Il n’existe pas de test spécifique pour diagnostiquer la dermatite atopique.

Parfois, des tests supplémentaires comme des tests cutanés d’allergie ou des analyses sanguines peuvent être réalisés pour évaluer la présence d’allergies concomitantes ou d’infections. Ces tests ne sont réalisés que dans les cas où :

  • il n’y a pas d’amélioration après un traitement bien suivi ;
  • il existe des allergies associées ;
  • la dermatite est associée à une prise de poids et croissance insuffisantes chez l’enfant (on parle de cassure de la courbe staturopondérale).

Un dermatologue est disponible maintenant

Le traitement de la dermatite atopique

Les traitements médicamenteux

Après l’examen clinique, le médecin va prescrire des traitements tels que :

  • des dermocorticoïdes : ils peuvent être sous forme de crème pour les lésions suintantes ou de pommade pour les peaux sèches et épaissies. Ce traitement doit être arrêté une fois que les lésions ont disparu ;
  • des antihistaminiques en cas de prurit ;
  • des antibiotiques locaux ou oraux en cas de surinfection bactérienne ;
  • des antiseptiques en cas de surinfection ;
  • un médicament immunomodulateur à usage local (pommade contenant du tacrolimus) dans le cas où les dermocorticoïdes n’ont pas résolu le problème. Il est déconseillé de s’exposer au soleil au cours du traitement. Du fait de son effet immudoprésseur et des risques de cancer de la peau ou de lymphome, cette pommade n’est conseillée qu’aux adultes et aux adolescents de plus de 16 ans.

Bon à savoir : le traitement de la dermatite atopique ne vise pas à faire disparaître la maladie qui est chronique, mais à traiter les symptômes lors de la phase aiguë et à prévenir de nouvelles poussées.

Les traitements d’exception

Certains traitements peuvent être envisagés dans le cas où la dermatite atopique résiste aux traitements locaux bien suivis. Il s’agit de :

  • la photothérapie par UVA/UVB : effectuée par un dermatologue, elle doit être limitée afin de ne pas exposer le patient à des risques de cancer ;
  • la ciclosporine : cet immunodépresseur ne peut qu’être prescrit qu’à l’adulte ;
  • les anticorps monoclonaux : le dupilumab et le tralokinumab ciblent spécifiquement les cytokines, les substances responsables de l’inflammation de la peau ;
  • des inhibiteurs de Janus kinases : ces immunodépresseurs ciblent des enzymes appelées « Janus kinase », responsables de la réponse immunitaire.

Les traitements d’entretien

Le traitement de la dermatite atopique n’est pas seulement médicamenteux, mais il consiste aussi à un entretien adéquat de la peau. Pour prendre soin de sa peau, il est donc nécessaire de :

  • suivre les règles d’hygiène ;
  • d’hydrater régulièrement sa peau ;
  • utiliser des produits doux pour la peau ;
  • éviter les irritants tels que les savons, les détergents et les produits chimiques ;
  • porter des vêtements en fibres naturelles ;
  • gérer le stress ;
  • couper les ongles courts pour éviter de se gratter.

les complications de la dermatite atopique

Si elle n’est pas traitée, la dermatite atopique peut entrainer des complications telles que :

  • des lésions chroniques : elles sont dues au grattage. La peau s’épaissit (lichénification) et des papules surmontées de vésicules apparaissent (prurigo) ;
  • des infections de la peau : le grattage incessant peut entrainer un impétigo.

La dermatite atopique étant une maladie chronique, ses effets peuvent gravement altérer la qualité de vie des patients. Il est primordial pour eux dans ce cas d’avoir un suivi psychologique.

L’avis des experts de MédecinDirect sur la dermatite atopique : La dermatite atopique est une maladie chronique qui peut être source de beaucoup d'inconfort. Heureusement, il existe des traitements efficaces pouvant soulager les symptômes et améliorer la qualité de vie des personnes atteintes. Il est important de consulter un dermatologue pour obtenir un diagnostic précis et un traitement approprié.

SOURCES :

  • Assurance maladie : le lien
  • Société française de dermatologie : le lien

Un dermatologue est disponible maintenant

Un dermatologue est disponible maintenant

Un dermatologue est disponible maintenant