La gazette

Phlébite, symptômes, complications et traitements 🔍

Mis à jour en mars 2020

On entend par « phlébite » une veine bouchée, totalement ou partiellement, par un caillot de sang. Il peut s’agir d’une veine superficielle ou profonde des jambes, ou parfois plus haut dans le réseau veineux. Cette obstruction de la veine a plusieurs complications qu’il faut connaître.

Le risque que le caillot de sang puisse se détacher et venir boucher une veine au niveau des poumons. Il provoque ainsi l’embolie pulmonaire. La durabilité de ces complications, au niveau de la peau et de la paroi du vaisseau bouché, qui deviennent parfois chroniques et répétitives. Il existe également des caillots de sang qui peuvent se former dans les artères de l’organisme. Les conséquences sont parfois très graves, on parle d’ischémie artérielle ou d’infarctus.

 

Hérédité et condition physique 🧬

Il existe effectivement certains facteurs médicaux favorisant la survenue des phlébites de manière héréditaire (antécédents de diabète, de fragilité vasculaire, déficit en certaines protéines de la coagulation). Mais il faut aussi souligner que les facteurs de risques personnels sont importants aussi bien par son hygiène de vie quotidienne, que par son activité professionnelle (certaines professions étant plus à risque que d’autres).

Concernant l’âge, les phlébites sont souvent retrouvées majoritairement après 40 ans, mais elles restent possibles à tout âge. Il semble que les femmes soient discrètement plus sensibles à réaliser une phlébite que les hommes. Cette différence reste mineure par rapport à d’autres maladies vasculaires comme l’obstruction des artères qui touche plus souvent les hommes.

 

Quelles sont les causes d’une phlébite ? 🤔

Nous pouvons retenir trois points principaux pour décrire les causes principales :

 

Mauvaise circulation sanguine ou stase veineuse 💉

C’est une cause très fréquente de phlébite et dont les raisons sont diverses. Normalement, les veines ramènent le sang vers les poumons, pour lui permettre de prendre de l’oxygène et de repartir vers le corps par les artères pour oxygéner les tissus. Ce sang doit donc remonter de tout en bas du corps, de la partie la plus éloignée, comme les orteils des pieds par exemple. Pour cela, il existe au niveau des veines, des systèmes plus ou moins complexes, composés de clapets qui s’ouvrent et se ferment, d’un système de compression par les muscles et de valves anti-retour, qui évitent au sang de retomber ou de stagner.

Pour que tout ce système fonctionne, il faut que l’organisme garde un certain degré d’activité et d’effort physique, qui permet d’éviter que le sang ne progresse plus, ou mal, et donc reste stagnant. Cela entraine le phénomène de stase veineuse responsable de la phlébite qui peut être causé par :

➡️ Une immobilisation prolongée soit par un alitement prolongé, après un accouchement, au moment d’une longue maladie, lors d’un voyage en avion de longue durée sans avoir fait fonctionner ses jambes 🦵

➡️ L’insuffisance veineuse ou défaillance des systèmes qui contrôlent le retour du sang qui ne permettent pas un retour veineux efficace. Le sang s’accumule alors dans la veine et peut former un caillot obstructif

➡️ Les antécédents de varices qui sont des veines très superficielles dilatées qui gênent le fonctionnement des veines plus profondes

➡️ Certaines maladies cardiaques, surtout l’insuffisance cardiaque de la partie droite du cœur, en relation avec les poumons qui augmentent les pressions et gênent le système veineux

 

Les anomalies de la coagulation sanguine

Il existe plusieurs anomalies de la coagulation sanguine à l’origine de phlébites. Parmi eux, le déficit en protéine C et S de la coagulation, particulièrement dangereux au moment des grossesses.
Le déficit en Antithrombine, facteur essentiel de la coagulation dont l’absence diminue la fluidité du sang est aussi une des principales anomalies, tout comme certaines maladies de la moelle osseuse qui entrainent la fabrication d’un excès de cellules sanguines qui peuvent boucher les vaisseaux.

Certains cancers et maladies rares et variées, dont l’aboutissement final est toujours la baisse de la fluidité du sang, ou au contraire l’augmentation de sa viscosité (facteur de risque de la formation des caillots) font partie des principales anomalies de coagulation.

 

Les anomalies de la paroi de la veine

Ce sont souvent ce que l’on appelle des vascularites, c’est à dire des inflammations répétées de la paroi de la veine, qui usent la veine et son système de fonctionnement 🔥
Ces inflammations entrainent une insuffisance veineuse. Existent aussi des irritations mécaniques (exemple d’un cathéter pour perfusion dans un bras, mal positionné).
Enfin, certains produits irritants peuvent être incriminés mais beaucoup plus rares.

 

Quels sont les facteurs de risques aux phlébites ?

Nous citerons les principaux mais ils ne sont pas toujours spécifiques des phlébites :

  • obésité
  • tabagisme 🚬
  • contraception orale
  • grossesse (surtout la période après l’accouchement) 🤰

 

Existent-ils d’autres symptômes ? 🔍

La phlébite est une maladie souvent découverte au moment des complications et qui malheureusement est souvent asymptomatique. Il faut donc consulter son médecin traitant au moindre doute ou douleurs, pour qu’il puisse par son examen, orienter et envisager le diagnostic. Les symptômes les plus fréquents sont :

  • La douleur, souvent présente derrière le mollet ou le genou 🦵
  • Présence d’un œdème, une rougeur de la zone bouchée voire une inflammation 🔥
  • La fièvre 🌡
  • Palpation d’un cordon veineux douloureux

Il existe un signe médical important, qui permettra à votre médecin d’envisager très sérieusement le diagnostic lors d’une douleur vive du mollet en remontant le pied vers le haut.
Ce signe s’appelle le signe de HOMANS et il est systématiquement pratiqué par les professionnels de santé dans leur examen clinique, d’ou l’intérêt de consulter au moindre doute.

 

Quel examen possible par le médecin ? 👩‍⚕️

Les examens de laboratoire ne sont pas très spécifiques d’une phlébite ni discriminants. On citera surtout l’analyse sanguine des produits de « D-Dimères » qui est un marqueur dont le taux normal est en défaveur d’une veine bouchée. Cependant, le marqueur évolue aussi dans d’autres causes, dont l’inflammation, et sa positivité n’est pas spécifique de la phlébite.

C’est surtout l’imagerie médicale et la réalisation d’un examen par échographie vasculaire, couplée au doppler (autre examen similaire à l’échographie) qui permettra d’envisager le diagnostic.
La spécificité de cet examen est bonne. Mais sa sensibilité peut être mauvaise, particulièrement pour les petites veines. Mais aussi parce qu’il est très dépendant de l’expérience du radiologue.

 

Comment être sûr de la véracité de la phlébite ? 🤔

C’est par la démarche de votre médecin que le diagnostic pourra être réalisé. Toute suspicion clinique doit conduire à réaliser des examens radiologiques pour avoir une imagerie complète. Il faut toujours envisager ce risque après 40 ans, et avant, si des facteurs de risque existent et rechercher systématiquement une cause plus générale au diagnostic. Cela permettant parfois de faire des diagnostics plus approfondis.

Surtout, il faut toujours penser au risque de l’embolie pulmonaire. Il peut parfois être grave et nécessite toujours des soins urgents. Dans ce cas il faut faire pratiquer des compléments d’examens pulmonaires. Surtout en cas de symptômes respiratoires, ou si la phlébite touche les vaisseaux qui sont situés plus haut que le genou.

 

Quels sont les traitements Docteur ? 💊

Hospitalisation systématique en cas de doute sur une embolie pulmonaire. En urgence pour un diagnostic de certitude rapide. Et la mise en place de traitements appropriés. Les nouveaux médicaments pour fluidifier le sang et le développement de l’hospitalisation permettent d’envisager maintenant des traitements à domicile. Mais attention, il faut être très rigoureux dans le traitement, et avoir compris les risques possibles. Les actions mises en places sont :

  • repos strict au lit, puis une mobilisation douce et progressive 🛌
  • médicaments pour fluidifier le sang, souvent relayées par des médicaments anticoagulants 💊
  • dans les cas graves, des techniques chirurgicales peuvent être utilisées pour éviter qu’un caillot puisse migrer, et boucher une veine pulmonaire 👩‍⚕️
  • le port de bas de contention, surtout au début de la maladie

 

Vous avez des doutes et souhaitez obtenir un premier diagnostic pour vous rassurer ou vous orienter vers le professionnel de santé adapté ? Sollicitez une téléconsultation sur la plateforme MédecinDirect. Ce service téléconsultation médicale est accessible 24h/24 tous les jours de la semaine et du week-end n’importe où dans le monde 🌍
Testez votre éligibilité au service, peut-être pris en charge à 100 % par votre mutuelle ou votre entreprise !

 


Auteur : Dr Birman Laurent-David

Phlébite, symptômes, complications et traitements 🔍