Accueil
 Traitements • 
Vasectomie : qu’est-ce que c’est ? Avantages et inconvénients
Vasectomie : qu’est-ce que c’est ? Avantages et inconvénients
Mis à jour le 
26
.
06
.
2024
Article relu par la Direction Médicale de MédecinDirect
Vasectomie
Vous souhaitez l'avis d'un médecin ?
Consulter un médecin
Consultations remboursées
Ordonnances valables en pharmacie
Médecins généralistes et spécialistes

La vasectomie est une méthode de stérilisation qui séduit de plus en plus d’hommes en France. En un geste simple, efficace et peu invasif, les canaux déférents sont ligaturés afin d’empêcher le passage des spermatozoïdes vers le canal éjaculateur. Cependant, il est important pour les hommes de comprendre pleinement la procédure, ses avantages et ses implications, avant de prendre une décision.

Besoin d'un avis médical ?
Un médecin est disponible pour vous 24/7 en téléconsultation

Qu'est-ce qu'une vasectomie ?

La vasectomie est une intervention chirurgicale visant à stériliser l'homme en coupant ou en ligaturant les canaux déférents, les conduits qui transportent les spermatozoïdes des testicules à l’urètre.  

En bloquant ces canaux, la vasectomie empêche les spermatozoïdes d'entrer dans le sperme, rendant ainsi l’homme stérile.

Il existe deux techniques d’intervention dont l’objectif reste le même : sectionner les canaux déférents. Toutefois, c’est la façon de procéder qui diffère. Il s’agit :

  • de la vasectomie classique ou conventionnelle : deux petites incisions sont faites sur chaque côté du scrotum, l’enveloppe qui contient les testicules. Cela permet d’accéder aux canaux déférents qui sont ensuite coupés et ligaturés ;
  • la vasectomie sans scalpel ou sans bistouri : elle est moins invasive. Ici, une petite pince est utilisée pour faire un trou dans la peau du scrotum. Puis, les canaux déférents sont extraits, coupés et ligaturés. L’ouverture est tellement fine qu’il n’est pas nécessaire de réaliser des points de suture.
Le saviez-vous ? En 12 ans, le nombre de vasectomies a été multiplié par 15 en France. Selon l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), les vasectomies sont aujourd’hui plus nombreuses que les stérilisations féminines.

Vasectomie : comment se décider ?

Opter pour une vasectomie est une décision importante qui nécessite une réflexion approfondie et une consultation médicale. Les facteurs à considérer sont :

  • la certitude sur la paternité future : la vasectomie est considérée comme permanente, bien que des procédures de réversion existent. Par conséquent, elle convient aux hommes certains de ne plus vouloir d'enfants ;
  • raisons médicales et personnelles : certains choisissent la vasectomie pour des raisons médicales, comme le fait d’éviter les complications potentielles liées à une contraception féminine. D'autres le font pour des raisons personnelles ou de planification familiale ;
  • consentement et information : il est crucial de bien comprendre la procédure, les risques et les avantages. Les consultations préalables avec un urologue permettent de s'assurer que le patient prend une décision éclairée.

Une conservation de spermatozoïdes au Centre de Biologie de la Reproduction est systématiquement proposée au patient avant la vasectomie.

trigger

Comment se déroule la procédure ?

La vasectomie se pratique généralement en ambulatoire, sous anesthésie locale, en établissement de santé public ou privé, et dure une quinzaine de minutes. Les étapes typiques de l’intervention sont :

  • le délai de réflexion : la Haute Autorité de santé recommande un délai de réflexion de 4 mois entre la demande initiale et la réalisation de la stérilisation ;
  • la consultation préopératoire : le médecin discute avec le patient et lui expose toutes les informations qu’il doit connaître sur le procédé chirurgical. Le patient doit confirmer par écrit, sa volonté d’accéder à l’intervention à visée de stérilisation ;
  • la préparation : le patient est allongé et le scrotum est désinfecté. Une anesthésie locale est administrée pour engourdir la zone ;
  • l’incision ou l’accès percutané : le chirurgien fait une petite incision dans le scrotum ou utilise des instruments percutanés pour accéder aux canaux déférents ;
  • l’accès aux canaux déférents : selon le type de vasectomie, le chirurgien fait soit une incision, soit un trou pour accéder aux canaux déférents. Ils sont coupés, puis leurs extrémités sont soit ligaturées, soit cautérisées pour prévenir toute reconnexion ;
  • la fermeture : dans le cas d’une vasectomie conventionnelle, les incisions sont refermées par des points de suture résorbables. Dans le cas de la vasectomie sans bistouri, le petit trou guérit souvent sans nécessité de points.

Après l’intervention

La récupération après une vasectomie est relativement rapide. Quelques recommandations sont néanmoins à suivre :

  • il est recommandé de se reposer et d'éviter les activités physiques intenses pendant quelques jours. L'application de glace peut aider à réduire l'inflammation et la douleur ;
  • un léger inconfort, des ecchymoses et un gonflement peuvent survenir, ce qui est tout à fait normal. Des analgésiques en vente libre peuvent être utilisés pour soulager la douleur ;
  • la plupart des hommes peuvent reprendre leurs activités normales, y compris le travail, dans les 2 à 3 jours. Cependant, les rapports sexuels doivent être évités ;
  • il est recommandé de porter des sous-vêtements larges.

Les complications possibles

La vasectomie est considérée comme une intervention très sécuritaire. Ainsi, dans la grande majorité des cas, l’opération se déroule sans complication et n’a pas d’effets secondaires. Toutefois, les complications (bien que rares) qui peuvent survenir sont :

  • un hématome ou saignement ;
  • une infection temporaire ou une inflammation ;
  • une douleur aiguë ou chronique ;
  • une épididymite congestive (inflammation au niveau des testicules qui survient quelques semaines après la vasectomie et dure quelques jours).

La vasectomie est-elle remboursée ?

Oui, la vasectomie est prise en charge par l’Assurance Maladie, sous certaines conditions prévues par la loi du 4 juillet 2001 qui l’autorise :

  • être majeur ;
  • effectuer une première consultation avec un professionnel de santé ;
  • respecter le délai de réflexion de 4 mois (le délai commence à l’issue de la première consultation) ;
  • effectuer l’opération de vasectomie dans un établissement de santé.

Le remboursement est de 60,27 € en 2024 pour une vasectomie dite « sans bistouri » et de 65,23 € pour une vasectomie classique.

Les éventuelles hospitalisations sont remboursées à hauteur du taux classique. Il est aussi à noter que la congélation du sperme représente un coût annuel de 60 € pour le patient.

Bon à savoir : l’effet contraceptif de la vasectomie n’est pas immédiat. Les spermatozoïdes présents dans les canaux déférents avant la procédure doivent être évacués, ce qui peut prendre plusieurs semaines. Il est donc recommandé d'utiliser une méthode contraceptive alternative jusqu'à ce qu'une analyse de sperme confirme l'absence de spermatozoïdes.

Efficacité et fiabilité de la vasectomie

La vasectomie est l’une des méthodes contraceptives les plus efficaces, avec un taux de réussite de 99 %. Il faudrait toutefois respecter le délai post-chirurgie pendant lequel il est nécessaire d’utiliser un autre moyen de contraception, le temps que les spermatozoïdes soient complètement évacués des canaux déférents.

L’efficacité intervient après 12 semaines environ ou après une vingtaine d’éjaculations. Durant cette période, il existe encore un risque de grossesse, vu que les spermatozoïdes sont toujours présents dans les vésicules séminales.

Avantages et inconvénients

La vasectomie, bien que considérée comme une méthode contraceptive permanente et efficace, présente divers avantages et inconvénients. Il est important de bien les comprendre avant de prendre une décision.

Avantages de la vasectomie

  • efficacité élevée : la vasectomie est l'une des méthodes contraceptives les plus fiables, avec un taux de succès supérieur à 99 %. Une fois que l'absence de spermatozoïdes dans le sperme est confirmée par un séminogramme, la vasectomie offre une protection presque totale contre les grossesses non désirées ;
  • procédure simple et rapide : la vasectomie est une intervention chirurgicale mineure qui dure généralement une quinzaine de minutes. Elle est réalisée dans la plupart des cas sous anesthésie locale, ce qui permet une récupération rapide et un retour aux activités quotidiennes en quelques jours. C’est une procédure simple, avec des effets secondaires négligeables et peu de risques ;
  • absence d'impact hormonal : contrairement à certaines méthodes contraceptives féminines, la vasectomie n'affecte pas les niveaux hormonaux. Les hommes ne subissent pas de changements hormonaux ou d'effets secondaires hormonaux après l’intervention ;
  • solution contraceptive à long terme : une fois réalisée, la vasectomie élimine le besoin de penser à la contraception avant chaque rapport sexuel. Cela peut réduire le stress et améliorer la spontanéité dans la vie sexuelle ;
  • moins de risques pour le partenaire : la vasectomie réduit la nécessité pour les partenaires féminines de recourir à des méthodes contraceptives hormonales, qui peuvent avoir des effets secondaires importants. Cela peut également prévenir les risques associés à des interventions plus invasives comme la ligature des trompes.

Par ailleurs, la vasectomie n’empêche aucunement l’éjaculation ou l’érection, et n’affecte pas la libido. Le sperme garde le même volume, la même composition. La masculinité et la sexualité ne sont influencés d’aucune façon.

Inconvénients de la vasectomie

  • procédé permanent : la vasectomie est conçue pour être une méthode contraceptive permanente. Bien que des interventions de réversion existent, elles ne sont pas toujours réussies et peuvent s’avérer coûteuses et complexes. Cette permanence nécessite une certitude absolue de ne plus vouloir d'enfants ;
  • risque de complications : comme toute intervention chirurgicale, la vasectomie comporte des risques de complications, bien que rares. Ceux-ci peuvent inclure des infections, des hématomes, des douleurs chroniques (syndrome de douleur post-vasectomie) et, dans de très rares cas, une reconnexion spontanée des canaux déférents ;
  • délai d’efficacité : l'effet contraceptif de la vasectomie n'est pas immédiat. Les spermatozoïdes présents dans les canaux déférents avant la procédure doivent être évacués, ce qui peut prendre plusieurs semaines ou mois. Il est nécessaire d'utiliser une méthode contraceptive alternative jusqu'à ce qu'une analyse de sperme confirme l'absence de spermatozoïdes ;
  • impact psychologique : pour certains hommes, la stérilisation peut entraîner des sentiments de regret ou de perte, surtout si les circonstances de vie changent après la procédure. Il est crucial de considérer l'impact psychologique et de discuter avec un conseiller ou un professionnel de santé ;
  • douleur et inconfort temporaires : bien que la récupération soit généralement rapide, certains hommes peuvent éprouver des douleurs, un gonflement ou des ecchymoses dans les jours suivant la procédure. Des analgésiques peuvent être nécessaires pour gérer l'inconfort.

La vasectomie, une opération réversible ?

La vasectomie est considérée comme une contraception définitive, car il s’agit d’une stérilisation. Toutefois, il est possible, grâce à des techniques de réversion comme la vasovasostomie, de réparer les canaux coupés. La vasovasostomie est réalisée sous anesthésie générale ou péridurale, avec microscope.  

Cette opération est complexe et coûteuse et son succès n’est pas toujours effectif. Les taux de réussite de la réversion dépendent de plusieurs facteurs, y compris le temps écoulé depuis la vasectomie et la technique utilisée initialement. En effet, la vasovasostomie a 70 à 95 % de chance de fonctionner si elle est pratiquée dans les 3 ans qui suivent la vasectomie. Il est tout de même plus prudent de considérer la vasectomie comme définitive si la question a mûrement été réfléchie.

 

L’avis des experts de MédecinDirect sur la vasectomie : la vasectomie est une méthode contraceptive masculine sûre, efficace et permanente. Comme pour toute intervention médicale, il est crucial de bien comprendre les implications, les avantages et les risques avant de prendre une décision. Quelle que soit la technique utilisée, la vasectomie doit être considérée comme définitive. Elle n’est donc pas indiquée aux personnes ayant des incertitudes quant à leur désir d’avoir des enfants. En consultant des professionnels de la santé, les hommes peuvent prendre une décision éclairée sur cette option contraceptive.

SOURCES :

  • Association française d’urologie : le lien
  • CHU Rouen : le lien
  • Aesio mutuelle : le lien