Accueil
Symptômes • 
Douleur à l’Oreille, l'Otalgie : Causes, Traitements et Prévention
Douleur à l’Oreille, l'Otalgie : Causes, Traitements et Prévention
Mis à jour le 
25
.
04
.
2024
Article relu par la Direction Médicale de MédecinDirect

Le saviez-vous ? Le fait de ressentir une douleur intense à l’oreille porte un nom : l’otalgie. La douleur à l’oreille a souvent pour origine une inflammation ou une infection. Elle peut aussi être due à un trouble dans une partie du corps qui partage les mêmes nerfs que l’oreille. Comprendre les causes potentielles, les options de traitement et les mesures préventives permet de mieux gérer ce symptôme courant chez l’enfant et l’adulte. Explorez cet article pour obtenir des informations détaillées sur le mal d'oreille.

Vous souhaitez l'avis d'un médecin ?
Un médecin est disponible maintenant
Consulter un médecinJe consulte
Consultations remboursées
Ordonnances valables en pharmacie
Médecins généralistes et spécialistes

Mieux comprendre la douleur d’oreille

Encore appelée otalgie, la douleur à l’oreille peut affecter les personnes de tous âges. Elle peut varier en intensité, allant d’une sensation de brûlure à une douleur aigue lancinante.

Symptômes associés

Le mal d’oreille peut s’accompagner d’autres symptômes tels que :

  • les maux de têtes ;
  • les vertiges ;
  • la perte auditive temporaire ;
  • la fièvre ;
  • l’écoulement auriculaire ;
  • la sensation de pression dans l’oreille.

Il peut s’agir de douleurs primaires qui proviennent bien de l’oreille, ou de douleurs secondaires dont la source est une autre région du corps. Il est donc nécessaire de comprendre les causes sous-jacentes, les symptômes associés et les traitements disponibles, afin de mieux appréhender le mal d’oreille.

Manifestations chez le nouveau-né

Les tout-petits sont généralement plus exposés à des otites, notamment les moyennes aigues. La raison ? Une fois qu’ils ont perdu l’immunité de leur mère acquise pendant la grossesse, leur système immunitaire connaît une période d’adaptation. C’est pendant cette période que les rhinopharyngites se multiplient, surtout en automne et en hiver, au moment des épidémies virales.

Les végétations s’atrophient et deviennent un réservoir de germes qui gênent la ventilation du pharynx du tout-petit. Ces germes présents dans le nez et le pharynx s’introduisent dans l’oreille moyenne et créent les otites moyennes aigues.

Otite : symptômes chez le tout-petit

Même si les bébés ont du mal à exprimer ce qu’ils ressentent, ils le font généralement savoir à travers leur comportement. Chez eux, les symptômes de l’otite sont atypiques :

  • des pleurs et cris inexpliqués ;
  • des réveils nocturnes ;
  • des troubles digestifs ;
  • une irritabilité inhabituelle ;
  • un manque d’énergie
  • de la fièvre

Facteurs aggravants

Les enfants placés en crèche sont plus souvent malades que ceux gardés à domicile. Ce qui est tout à fait normal, vu que la vie en collectivité facilite la transmission des virus et bactéries. Néanmoins, les enfants qui ont des otites à répétition dans leur plus jeune âge en ont de moins en moins en grandissant : la situation s’améliore avec l’âge.

Il reste à noter que certains facteurs favorisent le développement des otites chez les enfants, qu’ils soient ou non en crèche : le tabagisme passif et le fait d’alimenter le bébé quand il est en position couchée.

trigger

Douleur à l’oreille : les causes de l’otalgie

Le mal d’oreille compte parmi les principaux motifs de consultation de médecins ORL. Il peut être associé à une pathologie ponctuelle ou chronique. Les causes d’une douleur à l’oreille sont donc multiples, avec des degrés de gravité divers.

Les otites

L’otite est une inflammation ou une infection de conduit auditif ou de l’oreille moyenne, c’est-à-dire de la partie située derrière le tympan. Elle est la cause la plus courante de la douleur à l’oreille. Il existe plusieurs types d’otites :

Otites externes

Les premiers symptômes des otites externes sont généralement une sensation de plénitude de l’oreille et des démangeaisons du conduit auditif encore appelées prurit. Les otites externes sont plus fortes en position couchée, raison pour laquelle elles peuvent empêcher de dormir.

Les autres symptômes y afférent sont : un écoulement clair puis purulent de l’oreille appelé otorrhée, un gonflement du conduit auditif externe et, plus rarement, un œdème autour de l’oreille et des ganglions autour du cou.

Elles peuvent être causées par diverses affections :  

  • un bouchon de cérumen ;
  • une infection du conduit auditif externe due à un furoncle ou à la surinfection d’un eczéma.  

Cela survient généralement après des baignades dans des eaux non traitées.

Otites moyennes

Contrairement aux otites externes, les otites moyennes, elles, s’accompagnent de fièvre supérieure à 38 °C. Elles sont beaucoup plus fréquentes. Leurs origines sont tout aussi diverses. Il peut s’agir :

  • d’une lésion de l’oreille, notamment du tympan, suite à un choc violent ;
  • d’une infection découlant par exemple d’un rhume surinfecté. L’on parle alors d’otite séreuse ;
  • d’une différence de pression au niveau du tympan lors d’un voyage en avion, en train, ou pendant des séances de plongée. L’on parle dans ce cas d’otite barotraumatique ;
  • d’autres inflammations de la tête et du cou qui développent un impact sur l’oreille.

Il est important de souligner que, la plupart du temps, l’otalgie ne peut pas être prise en charge en téléconsultation.

Les problèmes dentaires et de la mâchoire

Les problèmes dentaires et de la mâchoire sont l'une des causes des douleurs auriculaires. Il peut s’agir :

  • d’une infection dentaire due à un abcès ou à une carie, qui va irradier douloureusement jusqu’à l’oreille ;
  • d’un problème fonctionnel de la mâchoire qui peut se manifester par un craquement articulaire lors de l’ouverture de la bouche, un décalage de la mâchoire encore appelé mouvement de baïonnette, une douleur à l’oreille augmentée lorsque vous mastiquez, avalez ou souriez ;
  • de troubles de l’articulation temporo mandibulaire. Il s’agit d’une pathologie liée à un dysfonctionnement de l’articulation entre l’os crânien temporal et la mandibule qui forme la mâchoire inférieure. Les douleurs au niveau des mâchoires et de l’avant de l’oreille sont quelques-uns de leurs symptômes.

D’autres causes externes telles que l’eczéma de l’oreille ou l’introduction de corps étrangers comme le coton tige peuvent être à l’origine des douleurs ressenties dans l’oreille.

Diagnostic et traitement

En cas de douleur persistante de l’oreille, il est conseillé de consulter un médecin. Seul ce dernier saura poser le bon diagnostic et prescrire le traitement adapté.

Diagnostic

Le diagnostic des maux d’oreille se fait au cours d’une consultation avec le médecin, grâce à un interrogatoire ciblé et à un examen clinique. Cet examen met l’accent sur le nez, les oreilles et la gorge. Pour commencer, le spécialiste va recueillir des informations sur les antécédents médicaux.

S’ensuivra un examen physique de la tête et du cou, afin de rechercher des signes externes de l’infection, d’inflammation ou de tout autre problème.

Le médecin aura ensuite recours à un otoscope pour examiner le conduit auditif et le tympan. Dans certains cas, un test de l’ouïe ou audiogramme peut être recommandé pour évaluer la capacité auditive et identifier d’éventuels problèmes de l’oreille interne. Des tests de laboratoire peuvent aussi être prescrits afin de déceler la présence d’infections bactériennes ou fongiques.

Traitement

Le traitement du mal d’oreille dépend toujours de la cause diagnostiquée. En effet, il n’est pas seulement question de soulager la douleur, mais de traiter la maladie sous-jacente. Il est donc primordial de consulter un médecin qui va poser le bon diagnostic et donner le traitement adéquat.

S’il s’agit d’une inflammation du pavillon de l’oreille, des anti-inflammatoires non stéroïdiens et antibiotiques suffisent à réguler le problème.

Si le problème vient d’une inflammation de l’oreille moyenne, il est recommandé de prendre une combinaison contrôlée d’analgésiques et d’anti-inflammatoires, associés à des antibiotiques en cas d'infection.

Dans le cas où le problème vient d’une inflammation du conduit auditif, des gouttes auriculaires associées aux antibiotiques aideront à réduire considérablement les symptômes.

Prévenir la douleur à l’oreille

Quelques conseils sont à prendre en compte afin de prévenir le mal d’oreille :

  • Éviter de nettoyer le conduit auditif avec des bâtonnets ouatés ou des objets pointus, pour empêcher une lésion du tympan. De manière générale, il est recommandé de n’introduire aucun objet dans l’oreille ;
  • En cas de rhume, il faut bien se moucher une narine à la fois, et laver les fosses nasales avec du sérum physiologique pour éviter la pénétration de germes dans la trompe d’Eustache et l’oreille ;
  • Pour éviter d’avoir une douleur auriculaire en descendant par exemple de l’avion, il est conseillé de mâcher du chewing-gum ou de bâiller de temps en temps. La manœuvre de Valsalva est très efficace dans ce sens : elle consiste à fermer la bouche, à pincer le nez et à essayer d’expirer en forçant doucement. Cela permet de déboucher les oreilles. Il est aussi possible d’avaler sa salive en se bouchant le nez.

En somme, même si certaines douleurs à l’oreille ne sont pas alarmantes, il est toutefois recommandé de consulter un médecin en cas de douleur persistante, afin d’éviter toute complication. Ce dernier saura établir un diagnostic précis et donner un traitement adapté.

SOURCES :

Vous présentez des symptômes ?
Avec ou sans RDV, soyez pris en charge par notre équipe médicale.