Maladie pieds-mains-bouche : Symptômes, causes, traitement.

Vous souhaitez l'avis d'un médecin ?
Un médecin est disponible maintenant
Consulter un médecinJe consulte

Avec MédecinDirect, obtenez :

Diagnostic médical 24/7

Consultation remboursable par l'Assurance Maladie

Ordonnance numérique valable en pharmacie

4.6/5
★★★★★  

Maladie pieds-mains-bouche : Symptômes, causes, traitement.

La maladie pieds-mains-bouche est une infection virale bénigne qui touche principalement les enfants de 6 mois à 4 ans. Bien que la maladie soit généralement sans gravité, ses symptômes, caractérisés par l’apparition de petites vésicules sur les mains et les pieds, peuvent inquiéter. Cet article permet d’examiner dans le détail les symptômes, les causes et le traitement de cette maladie.

La maladie pieds-mains-bouche ou syndrome pieds-mains-bouche a été décrite pour la première fois en 1957. Il s’agit d’une affection virale bénigne qui touche beaucoup plus les enfants de moins de 5 ans. Cependant, les adultes et les enfants de tous âges peuvent également en être atteints.

Causée par un entérovirus de type coxsackie, cette maladie infantile est beaucoup plus présente dans les zones tempérées, telles que la France métropolitaine. Les épidémies surviennent le plus souvent entre le printemps, l’été et le début de l’automne.

Besoin d'un avis médical ?

Un médecin généraliste est disponible pour vous 24/7 en téléconsultation

Je consulte
trigger

Causes de la maladie pieds-mains-bouche

Le virus coxsackie A16, qui est à l’origine de la maladie, se propage généralement par contact direct avec une personne infectée. Le syndrome pieds-mains-bouche peut néanmoins se propager aussi de façon indirecte, au travers d’un contact avec des surfaces contaminées par des secrétions infectées.

Voies de transmission

Le virus pénètre dans l’organisme au travers de la bouche ou du nez. Puis, il s’introduit dans le tube digestif et se propage dans le système sanguin, ainsi que dans les ganglions lymphatiques.

Les principaux symptômes apparaissent lorsque le système immunitaire se met en alerte afin de combattre le virus, et l’empêcher ainsi d’atteindre les organes vitaux.

Modes de contamination

Elle se propage directement ou indirectement au travers :

  • Des secrétions du nez et de la gorge ;
  • Des gouttelettes de salive ;
  • Des lésions cutanées, comme les vésicules d’une personne infectée ;
  • Des objets contaminés tels que des jouets ou des poignées de portes.

Durée de l’incubation

La durée d’incubation est de 3 à 7 jours après le contact initial avec le virus. La personne atteinte est déjà contagieuse 2 jours avant l’apparition des vésicules. La maladie est très contagieuse la première semaine.

Certaines personnes peuvent porter le virus et être totalement asymptomatiques. Il est possible d’être infecté plusieurs fois, car de nombreux autres virus peuvent causer cette maladie. Néanmoins, la plupart des enfants atteints acquièrent une immunité au fur et à mesure qu’ils grandissent.

Durée de la maladie

Elle guérit généralement en une semaine environ. Toutefois, les lésions dans la bouche peuvent persister durant des semaines. Les vésicules sur les paumes des mains et les pieds quant à elles disparaissent en 4 à 7 jours.

Le virus peut aussi rester pendant des semaines, voire des mois, dans les selles. Se laver les mains après le changement de couches prévient la contagion par les selles. Les lieux d’accueil tels que les crèches et les garderies sont des endroits propices à la propagation de la maladie. Certains spécialistes préconisent de laisser libre cours au virus, afin d’acquérir une immunité collective.

Symptômes de la maladie pieds-mains-bouche

Pendant les deux premiers jours, l’enfant atteint de la maladie pieds-mains-bouche peut développer plusieurs symptômes. Ces derniers peuvent varier d’une personne à l’autre. En effet, certains les présenterons tous, tandis que d’autres n’en auront qu’un ou deux, voire aucun.

Fièvre

C’est généralement l’un des symptômes précurseurs du syndrome pieds-mains-bouche. Elle varie entre 38 °C et 40 °C les premiers jours. Elle peut s’accompagner de maux de tête, d’une perte d’appétit, de maux de gorge, de douleurs abdominales, voire de diarrhée.

Lésions buccales

Des ulcères douloureux ou érythèmes pharyngés se forment à l'intérieur de la bouche, créant ainsi des rougeurs jusque dans la gorge. Ensuite, des petits points rouges appelés papules apparaissent autour de la langue, sur les gencives et dans les joues. Se forment ensuite des cloques ou vésicules. Il s’agit de sortes de petits sacs remplis d’un liquide.

Ces papules éclatent au bout de quelques jours, faisant apparaître des aphtes très douloureux. L’enfant malade peut refuser de se nourrir ou de s’hydrater du fait de la douleur.

Éruptions cutanées

Les papules peuvent apparaître simultanément dans la bouche et sur les doigts, le dos ou les paumes des mains, ainsi que sur la plante des pieds. Ces vésicules présentes sur les membres ne font pas mal et ne grattent pas. Toutefois, elles peuvent entrainer des démangeaisons si elles se transforment en ampoules.

Dans ce cas, l’enfant malade peut subir une surinfection due au grattage, appelée impetigo. Le nombre de lésions présentes sur le corps du malade varie d’une personne à une autre. Dans certaines circonstances, les lésions peuvent s’étendre aux bras, aux jambes, aux fesses et même, sur le ventre et le dos.

Diagnostic médical

Le diagnostic de la maladie pieds-mains-bouche est généralement établi par le médecin traitant, lors d’un examen clinique. Il se base simplement sur les symptômes cliniques. Toutefois, des examens complémentaires peuvent être demandés dans un laboratoire, pour confirmer le type de virus responsable.

Dans la plupart des cas, la maladie suit une évolution bénigne et se résout d'elle-même, sans complications majeures. Une hospitalisation peut être envisagée en cas de complication, telle qu’une déshydratation.

Potentielles complications du syndrome pieds-mains-bouche

Bien qu’elle soit généralement bénigne, la maladie pieds-mains-bouche peut aboutir à certaines complications.

Déshydratation

La complication la plus fréquente de la maladie pieds-mains-bouche est la déshydratation. Les lésions buccales étant douloureuses, elles peuvent rendre difficile la consommation de liquides, ce qui augmente le risque de déshydratation. Ce risque est plus important chez le nourrisson.

Étant déshydraté, le jeune malade manque visiblement d’énergie. Il peut aussi être pâle, avoir une respiration rapide et perdre du poids.

L’onychomadèse

Quelques semaines après la maladie, il peut arriver que les ongles se détachent et tombent. Cependant, ils repoussent normalement sans laisser de séquelles.

H3 – Maladies pulmonaires et neurologiques

Une pneumopathie virale et une méningite encéphalite ne surviennent que très rarement dans certains cas. Elles sont causées par la source la plus rare de l’infection, soit l’entérovirus 71. Néanmoins, ces cas graves ne sont pas observables en France, mais plutôt dans les pays d’Asie.

Traitement de la maladie pieds-mains-bouche

À ce jour, il n’existe ni traitement, ni vaccin. Le médecin peut prescrire un traitement pour soulager les symptômes chez le patient.

Prescription médicale

La maladie pieds-mains-bouche étant provoquée par un virus, il est inutile de prendre un traitement antibiotique. Le médecin peut cependant prescrire un médicament de type paracétamol pour soulager les douleurs et faire baisser la fièvre.

Un produit antiseptique peut aussi être prescrit. Il sera à appliquer sur les vésicules. Si le patient a du mal à s’hydrater, des solutions de réhydratation orales peuvent lui être administrées. Ces traitements sont tous disponibles en pharmacie, sans ordonnance. Il faut néanmoins demander conseil au préalable au pharmacien.

Autres méthodes de soulagement

Certaines actions peuvent être posées en vue de soulager l’enfant malade et participer ainsi à sa guérison.

Hydratation et alimentation

Il est possible de proposer des aliments froids à l’enfant pour le soulager. Il faut surtout éviter les aliments acides, salés et durs. Les purées et les soupes sont donc à privilégier.

Soins de la peau

Pour éviter la surinfection des vésicules, il faut adopter les bons gestes d’hygiène : utiliser un savon doux pour laver le malade, ne pas frotter sa peau pour la sécher.

Maîtrise de la fièvre

Il est conseillé de ne pas trop couvrir l’enfant malade, pour rapidement faire baisser la fièvre. Sa chambre doit régulièrement être aérée.

Besoin d'un avis médical ?

Des médecins généralistes sont disponibles maintenant en téléconsultation

Je consulte

Maladie pieds-mains-bouche et grossesse

La femme enceinte qui contracte le virus peut, dans certains cas, le transmettre à son fœtus pendant la grossesse ou au moment de l’accouchement, provoquant une infection du cœur chez certains bébés.

La femme enceinte qui pense avoir été en contact avec une personne atteinte de la maladie pieds-mains-bouche doit respecter les mesures d’hygiène recommandées.

Si elle pense avoir contracté la maladie, la femme enceinte doit consulter un médecin. Après avoir établi son diagnostic, il pourra faire des recommandations et suggérer le traitement approprié.

Impact psychologique du syndrome pieds-mains-bouche

Outre ses effets physiques, la maladie pieds-mains-bouche peut aussi avoir des conséquences psychologiques négatives. Ces conséquences peuvent également s’étendre aux aspects sociaux et émotionnels de la vie du malade.  

Plus spécifiquement, les enfants placés en quarantaine et isolés d’autres personnes peuvent ne pas comprendre la raison de ces mesures et réagir par de l’anxiété

Prévention de la maladie pieds-mains-bouche

Pour prévenir la maladie pieds-mains-bouche, quelques mesures doivent être prises afin de réduire la propagation de l’infection.

Nettoyage des surfaces

Il est important de laver les surfaces et désinfecter les objets susceptibles d’avoir été en contact avec le virus. Les jouets et poignées de portes doivent aussi être nettoyés avec une solution désinfectante

Hygiène corporelle

Pour éviter de se faire contaminer, il faut régulièrement se laver les mains avec de l’eau tiède et du savon doux. Le lavage des mains intervient par exemple après avoir changé la couche d’un enfant ou après lui avoir nettoyé le nez. Il faut également se couper les ongles et les brosser avec du savon, afin d’éviter que les vésicules ne s’infectent lorsque le malade se gratte.

Autres mesures

Pour réduire le risque de transmission de la maladie pieds-mains-bouche, il faut éviter tout contact proche avec les personnes infectées. Éternuer dans un mouchoir ou dans le coude est également une mesure à prendre.

En somme, bien que la maladie pieds-mains-bouche puisse être source d’inquiétudes, elle est généralement bénigne et se résout spontanément au bout de quelques jours. La gestion des symptômes et le respect des mesures préventives contribuent à faciliter le rétablissement rapide. Toute suspicion de la maladie doit mener à une consultation chez un professionnel de la santé. Ce dernier saura donner les conseils appropriés.

Sources :

https://www.ameli.fr/oise/assure/sante/themes/syndrome-pieds-mains-bouche/definition-symptomes-evolution

https://naitreetgrandir.com/fr/sante/naitre-grandir-sante-enfant-maladie-syndrome-pied-main-bouche/

https://www.ameli.fr/oise/assure/sante/themes/impetigo/reconnaitre-impetigo

https://www.pharmaciengiphar.com/maladies/maladies-infectieuses/tout-savoir-sur-syndrome-pied-main-bouche

https://www.pasteur.fr/fr/institut-pasteur/institut-pasteur-monde/programmes-internationaux/programme-asie-du-sud-est-syndrome-pied-main-bouche

https://www.hopitalpourenfants.com/infos-sante/pathologies-et-maladies/comprendre-la-maladie-pieds-mains-bouche-0

https://epidemics.ifrc.org/fr/manager/disease/syndrome-pieds-mains-bouche

https://www.compagnie-des-sens.fr/comment-utiliser-huiles-essentielles-syndrome-pieds-main-bouche/