Accueil
 Maladies • 
Dengue : symptômes, traitement et prévention de cette maladie tropicale
Dengue : symptômes, traitement et prévention de cette maladie tropicale
Mis à jour le 
28
.
06
.
2024
Article relu par la Direction Médicale de MédecinDirect
Dengue
Vous souhaitez l'avis d'un médecin ?
Consulter un médecin
Consultations remboursées
Ordonnances valables en pharmacie
Médecins généralistes et spécialistes

La dengue est une maladie virale transmise par les piqûres de moustiques infectés, principalement ceux de l'espèce Aedes. Elle représente une menace croissante pour la santé publique mondiale, en particulier dans les régions tropicales et subtropicales. La dengue se caractérise par une gamme de symptômes allant de la fièvre légère à des complications graves pouvant entraîner la mort.

Besoin d'un avis médical ?
Un médecin est disponible pour vous 24/7 en téléconsultation
trigger

Comprendre la dengue

La dengue, également appelée « grippe tropicale », est une maladie infectieuse causée par le virus dengue. Ce virus est transmis à l’être humain par les moustiques femelles du genre Aedes, plus spécifiquement Aedes aegypti et Aedes albopictus (connu en France sous le nom de moustique tigre).  

La dengue est fréquente dans les régions tropicales et subtropicales, et 50 % de la population mondiale vit dans une zone à risque. La dengue peut être bénigne, mais elle peut également évoluer vers une forme plus grave appelée dengue hémorragique, pouvant être mortelle.

Le virus de la dengue est qualifié d’arbovirus car transmis par des arthropodes. Cet arbovirus se décline en quatre sérotypes :

  • DEN-1 ;
  • DEN-2 ;
  • DEN-3 ;
  • DEN-4.

Les personnes qui vont guérir d’une infection vont être immunisées uniquement contre le sérotype à l’origine de leur infection, mais pas contre les trois autres. Cela signifie qu’une personne peut en théorie être infectée quatre fois.

Bon à savoir : depuis le 30 avril 2024, plus de 7,6 millions de cas de dengue ont été déclarés dans le monde.

Mode de transmission

Le virus de la dengue appartient au genre Flavivirus, qui comprend également le virus Zika, le virus de la fièvre jaune et le virus de l'encéphalite japonaise. Le virus dengue est transmis aux humains par un moustique infecté.  

Lorsqu’il pique une personne infectée pendant la phase virémique qui survient généralement 4 à 10 jours après l'apparition des symptômes, le moustique prélève le virus et peut ainsi le transmettre à une personne saine lors de ses repas suivants.

 

Les personnes infectées ne peuvent transmettre l’infection que pendant 4 à 5 jours et au maximum, 12 jours après l’apparition des premiers symptômes.

Bon à savoir : les moustiques Aedes sont particulièrement actifs durant la journée, avec deux pics principaux d'activité : le matin et l'après-midi.

Symptômes de la dengue

Les symptômes de la dengue apparaissent environ 4 à 10 jours après l’infection et durent entre 2 et 7 jours. La plupart du temps, ces symptômes sont les suivants :

  • forte fièvre ;
  • maux de tête sévères ;
  • douleurs musculaires et articulaires ;
  • gonflement des ganglions ;
  • vomissements ;
  • nausées ;
  • éruption cutanée ;
  • douleur derrière les yeux.
Bon à savoir : la plupart des personnes atteintes de dengue n’ont pas de symptômes ou ont des symptômes légers. Ils se rétablissent généralement en une ou deux semaines. Dans de rares cas, la dengue peut être grave et entrainer le décès de la personne.

Dengue hémorragique

Les personnes infectées pour la deuxième fois ont un risque élevé de contracter une dengue sévère encore appelée fièvre hémorragique de la dengue. Ses symptômes, qui apparaissent généralement après la disparition de la fièvre, sont les suivants :

  • vomissements persistants ;
  • douleurs abdominales sévères ;
  • saignement des gencives ou du nez ;
  • respiration rapide ;
  • fatigue ;
  • sensation de faiblesse ;
  • peau pâle et froide ;
  • sensation de soif ;
  • sang dans les vomissements ou dans les selles ;
  • confusion mentale ;
  • diminution du nombre de plaquettes sanguines (thrombocytopénie) ;  
  • fuite plasmatique ;

La dengue hémorragique représente environ 1 % des cas de dengue dans le monde. Cette forme nécessite une prise en charge médicale urgente pour prévenir le décès de la personne atteinte.

Dengue avec syndrome de choc

Cette forme de dengue se caractérise par :

  • un effondrement de la tension ;
  • une tachycardie extrême ;
  • pâleur associée quelques fois à une cyanose (coloration bleutée de la peau) ;
  • dégradation d’un ou de plusieurs organes ou viscères (foie, système nerveux central, cœur, etc.).

Dengue et grossesse

Le virus de la dengue se transmet principalement d’un humain à un autre à travers des moustiques vecteurs. Néanmoins, certaines études ont mis en évidence le fait qu’une femme enceinte peut transmettre le virus à son enfant, au cours de la grossesse.

Toutefois, ce type de transmission maternelle est peu fréquente et le risque dépend du moment où l’infection par la dengue survient au cours de la grossesse.

Le virus de la dengue peut être transmis d’un humain à un autre également par :

  • transfusion sanguine ;
  • greffe d’organes ;
  • greffe de cellules.

Un médecin est disponible maintenant

Diagnostic

Le diagnostic de la dengue repose sur les symptômes cliniques et sur des tests biologiques.

Tests cliniques

Le médecin va se baser sur les symptômes rapportés par le patient et sur les antécédents de voyage dans des zones endémiques pour établir son diagnostic.  

L'examen physique peut révéler des signes tels que la fièvre, des éruptions cutanées, et des saignements mineurs.

Tests de laboratoire

Les tests de laboratoire pour le diagnostic de la dengue incluent :

  • le test PCR (Polymerase Chain Reaction) : utilisé pour détecter le matériel génétique viral dans les premiers jours de l'infection ;
  • la détection des antigènes NS1 : cela permet de détecter une protéine virale présente dans les premiers jours de la maladie ;
  • sérologie (IgM et IgG) : elle est utilisée pour identifier les anticorps produits en réponse à l'infection. Les anticorps IgM apparaissent généralement dès le 4ème jour et sont détectables pendant environ 2 à 3 mois, tandis que les anticorps IgG apparaissent plus tard et peuvent persister à vie.

Traitement

Le traitement de la dengue est symptomatique. Il n’existe donc pas de traitement antiviral spécifique. La dengue dite « classique » se traite par :

  • du repos au lit ;  
  • une hydratation orale : boire des liquides tels que de l'eau, des jus de fruits, et des solutions de réhydratation orale ;
  • des médicaments antipyrétiques : du paracétamol pour réduire la fièvre et soulager la douleur.  
Bon à savoir : l'aspirine et les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) doivent être évités en raison du risque accru de saignements.

Les patients atteints de dengue sévère nécessitent une hospitalisation et une surveillance étroite. Les interventions médicales peuvent inclure :

  • une hydratation intraveineuse pour maintenir un équilibre hydrique adéquat et prévenir les complications liées à la fuite plasmatique ;
  • des transfusions sanguines en cas de saignements sévères et de thrombocytopénie ;
  • des soins intensifs pour les patients présentant des défaillances organiques.

Un médecin est disponible maintenant

Dengue : comment la prévenir ?

La prévention de la dengue peut se décliner en deux : la prévention collective et la prévention individuelle.

La prévention collective ou communautaire

Elle consiste à contrôler les moustiques à travers :

  • la destruction des gîtes larvaires autour des habitations (eau stagnante dans les soucoupes, gouttières, vases, seaux, détritus, etc.) ;
  • l’utilisation de larvicides pour traiter l’eau stagnante qui ne peut pas être éliminée ;
  • la pulvérisation d'insecticides en cas d'épidémies, pour réduire rapidement les populations de moustiques adultes ;
  • l’installation de moustiquaires et de grillages pour empêcher les moustiques d'entrer dans les maisons.

La protection individuelle

Les mesures de protection individuelle reposent essentiellement sur les mesures de protection contre les piqûres de moustiques :

  • répulsifs en spray ou crèmes (utiliser ceux contenant du DEET, de l’IR3535 ou de l’icaridine) ;
  • diffuseurs électriques ;
  • port de vêtements longs et couvrants ;
  • utilisation de moustiquaires.

Si une personne pense avoir repéré un moustique tigre dans sa commune, elle peut le signaler afin de contribuer à la surveillance de son implantation, soit :

  • via l’application mobile IMoustique disponible sur l’App Store et sur Google Play.

La vaccination contre la dengue

Le vaccin Dengvaxia® a été approuvé pour une utilisation chez les personnes âgées de 6 à 45 ans vivant dans des zones endémiques et ayant déjà été infectées par la dengue.

En 2019, la Haute Autorité de santé (HAS) a préconisé l’utilisation de ce vaccin en France, uniquement sur des personnes vivant dans les territoires français (Guadeloupe, Guyane, Martinique). Il fallait au préalable que leur infection antérieure par le virus de la dengue soit prouvée par des examens biologiques.

Pour une vaccination complète, les personnes concernées doivent respecter le schéma vaccinal qui comporte trois doses, espacées de six mois.

Bon à savoir : du fait de l’existence de plusieurs sérotypes, l’efficacité du virus contre la dengue varie selon les pays.

L’avis des experts de MédecinDirect sur la dengue : La dengue est une maladie grave qui peut être mortelle si elle n'est pas traitée rapidement. Il est important de se protéger contre les piqûres de moustiques pour éviter la maladie. Si une personne présente des symptômes de la dengue, il est conseillé de consulter immédiatement un médecin.

SOURCES :

  • Organisation mondiale de la santé : le lien
  • Institut Pasteur : le lien
  • Vaccination info service : le lien
  • Ministère du travail, de la santé et des solidarités : le lien
  • Santé publique France : le lien

Un médecin est disponible maintenant

Un médecin est disponible maintenant

Un médecin est disponible maintenant