Accueil
 Maladies • 
Asthénie : causes, symptômes et traitements
Asthénie : causes, symptômes et traitements
Mis à jour le 
04
.
06
.
2024
Article relu par la Direction Médicale de MédecinDirect
Asthénie
Vous souhaitez l'avis d'un médecin ?
Vous souhaitez l'avis d'un médecin ?
Un médecin est disponible maintenant
Consulter un médecinJe consulte
Consultations remboursées
Ordonnances valables en pharmacie
Médecins généralistes et spécialistes

L’asthénie est un terme médical utilisé pour désigner la fatigue. Il s'agit d'une forme de fatigue qui affecte la capacité d'une personne à accomplir des tâches quotidiennes et qui ne se dissipe pas avec le repos. Cette fatigue peut être « normale » ou liée à une maladie. Lorsque l’asthénie semble importante, le mieux est de consulter un spécialiste qui saura déceler son origine. En effet, la fatigue chronique ou asthénie est un signal d’alarme non négligeable. Nous vous en disons plus dans cet article.

Besoin d'un avis médical ?
Un médecin est disponible pour vous 24/7 en téléconsultation
trigger

Qu'est-ce que l'asthénie ?

L’asthénie est une fatigue anormale qui subsiste malgré le sommeil et le repos. La fatigue peut être ressentie à la suite d’un effort physique ou intellectuel, ou après un épisode stressant. Dans ces cas, elle est passagère et disparait après le repos. Cette fatigue est dite pathologique si elle devient permanente et ne disparaît pas malgré le sommeil et le repos.

L’asthénie peut être handicapante pour la personne qui en souffre, car elle lui procure la désagréable sensation de ne pas pouvoir mener à bien ses activités quotidiennes.

Asthénie : pourquoi la ressent-on ?

L’asthénie peut avoir plusieurs causes, selon le type de fatigue.

L’asthénie réactionnelle

Elle peut résulter :

  • d’un manque de sommeil : coucher tardif, insomnies à répétition ;
  • d’un sommeil irrégulier découlant de réveils nocturnes ou de décalages horaires ;
  • d’une inadaptation du travail : stress professionnel, inactivité, surmenage ;
  • de difficultés de la vie ;
  • D'exercices physiques intenses ;
  • d’une perte musculaire due à un manque d’activité ;
  • en réaction à une maladie infectieuse (telle que le Covid long) ou un acte opératoire.
Le saviez-vous ? Passer beaucoup de temps sur un écran sans se reposer peut provoquer de la fatigue.

L’asthénie psychique

L’asthénie psychique ou psychasthénie est le type de fatigue le plus fréquent. Les personnes qui en souffrent n’ont envie de rien dès le matin et donc, ont du mal à débuter leur journée. Elle peut résulter :

  • d’une dépression ;
  • de troubles anxieux ;
  • d’une phase dépressive d’un trouble bipolaire ;
  • d’une anorexie mentale.

Les autres types de fatigue

L’asthénie peut aussi être due à certains facteurs tels que :

  • La maladie chronique : anémie, maladies infectieuses chroniques (VIH, hépatite B, hépatite C), maladies endocriniennes (hypothyroïdie, diabète de type 2), affections auto-immunes (lupus, maladie de Crohn etc.), cancers, maladies neurologiques et musculaires (maladie de Parkinson, sclérose en plaques, myasthénie, fibromyalgie, etc.), maladies liées au sommeil ;
  • la prise de substances toxiques ou de médicaments : intoxication au plomb, consommation de stupéfiants ou d’alcool, médicaments (psychotropes, sédatifs, antidépresseurs, diurétiques, antalgiques, antihistaminiques, etc.

Il existe un cas particulier d’asthénie nommé syndrome de fatigue chronique ou syndrome des yuppies (young urban professionals). Ce syndrome se déclare brusquement chez les personnes âgées de 35 ans environ qui sont très investies au quotidien. Il serait dû à :

  • une infection : herpès, bactérie de type Borrelia ;
  • des problèmes immunologiques ;
  • des troubles psychologiques.

Symptômes et manifestations de l’asthénie

Les symptômes de l’asthénie sont divers. Il s’agit :

  • de troubles du sommeil ;
  • d’une perte de vitalité ;
  • de difficultés de concentration et d’attention ;
  • d’un syndrome dépressif ;
  • d’une démotivation ;
  • de la nervosité ;
  • de l’anxiété ;
  • de l’irritabilité ;
  • d’une dégradation de l’état physique ;
  • de douleurs musculaires ;
  • d’une impression d’ennui ;
  • de la somnolence ;
  • d’une diminution de l’appétit.

Pour ce qui est du syndrome de fatigue chronique, ses symptômes peuvent persister pendant plus de six mois. Il s’agit :

  • d’une asthénie permanente ;
  • d’une grande fatigabilité ;
  • d’une intolérance de la station debout ;
  • de malaises ;
  • de troubles de la mémoire et de la concentration ;
  • de douleurs musculaires et articulaires ;
  • de survenue d’infections (adénopathie, pharyngite, fièvre, etc.).

Le syndrome de fatigue chronique a un grand impact sur la vie socioprofessionnelle de ceux qui en souffrent.

Diagnostic et évaluation de l’asthénie

Afin d’établir le diagnostic de l’asthénie, le médecin va interroger le patient, puis pratiquer un examen physique qui lui permettra de déterminer la nature de la fatigue ressentie et sa cause.

Le spécialiste peut par la suite prescrire un bilan sanguin complet dont le but sera de confirmer les signes cliniques détectés, ou d’orienter le diagnostic. Grâce à ce bilan, il sera possible de rechercher une éventuelle anémie, une maladie infectieuse ou un quelconque autre trouble du fonctionnement de l’organisme.

Dans le cas de suspicion d’une tumeur cancéreuse, le médecin prescrira des examens complémentaires tels que des radiographies, un scanner ou une IRM.

Les traitements de l’asthénie

Les traitements médicaux

Le traitement de l'asthénie dépend de la cause sous-jacente.  Ainsi, on ne peut la traiter qu’en soignant sa cause. De nombreux produits sont préconisés pour lutter contre la fatigue. Ils sont en vente libre en pharmacie. Il s’agit :

  • des vitamines ;
  • des oligo-éléments ;
  • des acides aminés ;
  • du magnésium ;
Bon à savoir : les produits en vente libre à la pharmacie doivent être employés sur de courtes périodes pour soigner l’asthénie passagère, et non comme des traitements de fond.

Le médecin peut également envisager d’autres actions telles que :

  • modifier le traitement en cours dans le cas où un médicament est la cause de l’asthénie ;
  • proposer un soutien psychologique ;
  • prescrire des antidépresseurs si le patient souffre de dépression ;
  • traiter la maladie responsable de la fatigue ;

Les thérapies complémentaires

Certaines approches complémentaires peuvent aider à lutter contre l’asthénie, lorsqu’elle n’a aucune maladie sous-jacente :  

  • les compléments alimentaires : l’acérola, l’afalfa, le gingembre, la gelée royale, la maca, la rhodiola, etc. ;
  • l’aromathérapie : l’huile essentielle de menthe ou de laurier noble en cas d’asthénie psychique ; l’huile essentielle d’Épinette noire, de Pin sylvestre ou de poivre noir en cas d’asthénie physique ;
  • la physiothérapie.
Bon à savoir : il est déconseillé de prendre des psychostimulants (caféine, sulbutiamine) pour soigner l’asthénie, car ils présentent plus d’inconvénients que d’avantages

Conseils pratiques de prévention

Plusieurs mesures peuvent être adoptées afin de mieux gérer la fatigue chronique au quotidien :

  • bien se reposer ;
  • adopter une alimentation équilibrée et saine ;
  • pratiquer régulièrement de l’exercice selon les capacités de chacun ;
  • gérer le stress ;
  • adopter des techniques de relaxation comme la lecture, les étirements, la méditation, etc. ;
  • avoir des horaires réguliers de coucher et de réveil.
L’avis des experts de MédecinDirect sur l’asthénie : L'asthénie est un état de fatigue chronique caractérisé par un manque d'énergie et une sensation de faiblesse générale. Elle peut être physique, émotionnelle ou les deux. Elle est parfois la résultante ou un symptôme d’une autre maladie. L'asthénie peut affecter la capacité d'une personne à accomplir ses tâches quotidiennes et à profiter de la vie. En cas de fatigue persistante, il est conseillé de consulter un médecin.

SOURCES :

  • Assurance maladie : le lien
  • Passeport santé : le lien