Accueil
 Maladies • 
Arthrose : symptômes, causes et traitements
Arthrose : symptômes, causes et traitements
Mis à jour le 
16
.
12
.
2021
Article relu par la Direction Médicale de MédecinDirect
Vous souhaitez l'avis d'un médecin ?
Vous souhaitez l'avis d'un médecin ?
Notre équipe médicale est disponible maintenant
Consulter un médecinJe consulte
Consultations remboursées
Ordonnances valables en pharmacie
Médecins généralistes et spécialistes

Mal au dos au moment de vous baisser pour récupérer la télécommande tombée au sol ? L’impression d’avoir du mal à bouger ses doigts comme si vous portiez des gants rembourrés à longueur de journée ? Et si c'était de l'arthrose ? Mais c'est quoi l'arthrose Docteur ?

Vous avez récemment soufflé sur un gâteau d’anniversaire comportant davantage de bougies que d’espace de disponible sur le gâteau ? Il est possible que vous soyez touché par ce fameux “mal du siècle : l’arthrose. Si tel était le cas le cas, vous ne seriez pas seul ! Il s'agit de la maladie articulaire la plus fréquente. Elle concerne plus d’une personne sur deux après 60 ans.

Besoin d'un avis médical ?

Notre équipe médicale est disponible pour vous 24/7 en téléconsultation

Je consulte
trigger

Qu’est-ce que l’arthrose ?

Comme son nom l’indique, l’arthrose est une maladie de l’articulation. Elle correspond à une atteinte dégénérative du cartilage à cause d'une dérégulation de sa production. Le cartilage est une structure chargée en eau que l’on retrouve notamment au niveau des oreilles et du nez.

Lorsque le cartilage se déforme, il provoque par continuité un remaniement des os. Petit à petit, l’articulation n’assure plus son rôle de poulie lustrée. Résultat : ça frotte à chaque mouvement, et le cercle vicieux est lancé.

Quelles sont ses causes principales de l'arthrose ?

Les contraintes physiques s’exerçant sur le corps au fur et à mesure du temps sont une cause indéniable. L’arthrose concerne d'ailleurs généralement les articulations dites à “fortes contraintes”, c'est à dire la hanche (coxarthrose), le genou (gonarthrose) ou encore le rachis.

Les facteur à risque de l’arthrose

La littérature médicale décrit plusieurs facteurs de risque. Certains sont évitables, d’autres non. En effet, il semble de l'arthrose soit favorisée par :

  • le genre : les femmes semblent être plus touchées, notamment après la ménopause
  • l'âge, puisque l'arthrose touche principalement les plus de 60 ans (on estime ainsi que plus de 80 % des patients de 80 ans présentent des signes d’arthrose)
  • le surpoids et l'obésité
  • l'hérédité familiale
  • certaines comorbidités comme le diabète

⚠️ Un facteur précipitant essentiel concerne les facteurs biomécaniques comprenant :

  • le port de charges lourdes
  • les troubles de la posture comme le "genu varum" (tenue spontanée des genoux vers l’extérieur à la façon d’un cow-boy)
  • un antécédent de chirurgie ménisco-ligamentaire (les fameux “ligaments croisés” pour nos amis sportifs)

Les différentes formes d’arthrose

Il existe de nombreuses formes d’arthrose en lien avec des articulations propres. Parmi lesquelles on peut citer :

  • L'arthrose de hanche (ou coxarthrose) caractérisée par une douleur au niveau de l’aine et une sensation d'engourdissement de la hanche (comme si elle était “rouillée”). Elle est fréquemment associée à une limitation de la mobilité (marcher, prendre les escaliers)
  • L'arthrose du genou (ou gonarthrose) se reconnaît par sa douleur diffuse et globale dans le genou. Ceci est parfois associé à un gonflement (présence d’un épanchement articulaire réactionnel).
  • L'arthrose des doigts, qui touche tantôt la base du pouce (rhizarthrose), tantôt les articulations inter-phalangiennes. On observe parfois l’apparition de nodules caractéristiques.

Comment prévenir l'arthrose ?

Les conseils les plus efficaces pour prévenir la survenue de l'arthrose sont de :

  • ‍Favoriser la marche au quotidien en dehors des poussées douloureuses
  • Encourager la pratique du vélo et de la piscine.
  • Aussi, il convient d'éviter : Le port de charge lourdes
  • La station debout prolongée.

La correction d’un excès de poids sera également d’une grande aide dans la prise en charge, avec l’aide de votre médecin.

Traitement de l’arthrose

Le traitement de l’arthrose consiste essentiellement à soulager la douleur du patient, notamment pendant les crises d’arthrose. Mais la médecine propose aussi des traitements visant à ralentir la progression de l’affection.

Comment soigner l’arthrose ?

L’activité physique


Une activité physique adaptée, prescrite par un médecin ou pratiquée par un kinésithérapeute, peut améliorer l’état d’une personne souffrant d’arthrose. Le renforcement musculaire amené par cette pratique sportive soulage l’articulation et améliore sa mobilité, permettant une meilleure amplitude de mouvements. Cette activité physique adaptée peut être indiquée dans le cadre d’une cure thermale.


L’acide hyaluronique


Les injections d’acide hyaluronique dans l’articulation atteinte d’arthrose sont réputées améliorer la mobilité de l’articulation par un effet lubrifiant. Ce produit aurait un rôle protecteur du cartilage endommagé en plus de soulager la douleur arthrosique par un effet anti-inflammatoire.


La chirurgie


Une intervention chirurgicale avec la pose d’une prothèse remplaçant l’articulation malade est prescrite en dernier recours. Elle est rendue nécessaire dans les cas d’arthrose sévère du genou ou de la hanche qui entraîne chez le patient une douleur excessive lors de la marche voire une incapacité à se déplacer.

Comment soulager les douleurs liées à l’arthrose ?


La prise en charge de l’arthrose vise surtout à traiter son symptôme principal : la douleur.
Divers moyens peuvent être prescrits :


Les médicaments pour l’arthrose

Il s’agit essentiellement d’antalgiques comme le paracétamol, les anti-inflammatoires non stéroïdiens administrés par voie orale ou en gel pour application locale. Des injections intra-articulaires de corticoïdes sont prescrites dans les cas de douleurs aiguës.


Les traitements non médicamenteux


En dehors de l’usage des médicaments, la douleur arthritique peut être diminuée par la phytothérapie grâce à des plantes aux vertus anti-inflammatoires (harpagophytum, huile essentielle de romarin, etc.)


L’arthrose du genou est soulagée par des moyens mécaniques comme une genouillère, une attelle ou le port de semelles orthopédiques.

Enfin, le chaud et le froid appliqués sur une articulation permettent de calmer la douleur causée par l’arthrose. Le froid calme l’inflammation lors d’une crise d’arthrose tandis que le chaud améliore la sensation de raideur douloureuse.

Vous présentez des symptômes ?
Avec ou sans RDV, soyez pris en charge par notre équipe médicale.