Accueil
 Maladies • 
L’appendicite : causes, symptômes, diagnostique
L’appendicite : causes, symptômes, diagnostique
Mis à jour le 
11
.
01
.
2022
Article relu par la Direction Médicale de MédecinDirect
Vous souhaitez l'avis d'un médecin ?
Vous souhaitez l'avis d'un médecin ?
Consulter un médecin
Consultations remboursées
Ordonnances valables en pharmacie
Médecins généralistes et spécialistes

L'appendicite est une inflammation de l’appendice, sorte de petit sac dans le prolongement du côlon et habituellement à l’extrémité droite du gros intestin. Celle-ci a pour particularité de se manifester par une douleur brutale "en bas et à droite" de l'abdomen, mais les caractéristiques de la douleur peuvent varier.

C'est un grand piège diagnostic pour les professionnels de santé. Les différentes localisations de l’extrémité libre de l’appendice peuvent compliquer le diagnostic en donnant des symptômes non classiques et parfois des douleurs localisées dans des zones très différentes du ventre (sangle abdominale, foie, douleur pelvienne...).  

Pour les médecins, il faut donc rester très attentif et penser systématiquement à l’appendicite devant une douleur au ventre. Pour les patients, il ne faut pas hésiter à consulter son médecin traitant pour réaliser un examen clinique adapté et faire un diagnostic rapide. L’appendicite, lorsqu’elle n’est pas prise en charge peut se détacher et se transformer en péritonite  

trigger

Appendicite aiguë

L’appendicite aiguë est une inflammation soudaine et brutale de l’appendice. Elle apparait lorsque celle-ci est obstruée, notamment par des matières fécales ou du mucus. Ce sont le plus souvent les jeunes patients en-dessous de 20 ans qui en souffrent.

Les signes cliniques sont de fortes douleurs dans le bas du ventre, survenant principalement sur le côté droit, comme une crampe violente. Ces douleurs peuvent être accompagnées de nausées, de constipation ou, plus rarement, de diarrhées. Une fièvre modérée peut aussi survenir (généralement entre 37,5°C et 38,5°C).

Cette crise d’appendicite aiguë nécessite une prise en charge médicale avec le plus souvent une intervention chirurgicale. L’appendicite aiguë est en effet la principale cause d’opération chirurgicale en France dans le domaine digestif.

Un bilan sanguin peut la confirmer, ainsi qu’une échographie ou un scanner en cas de diagnostic difficile, et une analyse d’urine permet d’éliminer tout problème rénal.

Appendicite chronique

Plus compliquée à déceler, l’appendicite chronique est une inflammation de longue date. Les douleurs sont les mêmes que pour l’appendicite aiguë, et peuvent être soit prolongées, soit intermittentes.

Lorsqu’elle est chronique, l’appendicite peut entrainer des infections intra-abdominales, ou encore l’occlusion, ou la perforation de l’intestin. Dans ce cas, le mode opératoire est quasiment obligatoire. Mais l’intervention chirurgicale peut ne pas soulager totalement la douleur.

Nausées et vomissements peuvent faire penser à une simple gastroentérite, il faut donc vérifier par un examen plus poussé avant de procéder à l’ablation. On surveille en général une éventuelle anorexie, une léthargie, de la fièvre et la hausse des marqueurs de l’inflammation, ainsi qu’une sensibilité au point de McBurney (situé sur la paroi abdominale).

De quel côté est l'appendicite ?

L’appendice est situé dans l’abdomen, sur la partie terminale droite du gros intestin. Si sa position est variable autour de celui-ci, l’appendice reste tout de même sur le côté droit du corps.

Parfois, la douleur irradie dans toute la partie abdominale (pas seulement le côté droit), et on peut passer à côté du diagnostic si on ne fait pas d’examen clinique.

Attention, en cas de douleurs réellement situées sur la droite, il se peut que l’on soit en présence d’une diverticulite. Pour les femmes, on peut également se trouver face à des causes de douleurs gynécologiques.

Quelle est l’utilité de de l’appendice ?

À contrario de ce que l’on a pu penser pendant plusieurs années, l’appendice joue un rôle dans le système immunitaire, notamment dans la production d’anticorps.

D’autres organes produisent des anticorps : cela explique pourquoi il n’y a aucun risque de voir vos défenses immunitaires affaiblies suite à une ablation de l’appendice.

Quelles sont les causes de l’appendicite ?

Petit bout d’intestin d’environ 8 centimètres de long en moyenne, l’appendice est un petit sac situé juste à l’entrée du côlon. Bien qu'accrochée au colon, elle possède une extrémité libre qui peut "se promener" dans l’abdomen, parfois du côté du foie, parfois du côté de la vessie ou même au centre du ventre. Comme il s’agit d’un petit sac, il peut se remplir de matières fécales et parfois mal se vider (on parle alors d’obstruction) ! Ainsi, ce petit sac s’engorge et s’enflamme.

Qui est touché par l’appendicite ?

L’inflammation de l’appendice peut se voir aussi bien chez la femme que chez l’homme. Elle peut toucher tous les âges, aux deux extrémités de la vie.

Néanmoins, cette pathologie touche principalement le sujet adolescent (entre 10 et 20 ans), l’appendicite étant observée plus rarement après 35 ans ou chez le très jeune enfant.

Prevention de l’appendicite

Aucune étude ne fait part de facteurs efficaces et réels pour prévenir de l’appendicite, néanmoins une alimentation saine et variée permet un meilleur transit intestinal.  

Vous présentez des symptômes ?
Avec ou sans RDV, soyez pris en charge par notre équipe médicale.