La gazette

Vaccination contre la varicelle

Vaccination contre la varicelle enfant bebe boutons varicelle dermato

Recommandations générales

Dans son avis du 5 juillet 2007, le CTV/HCSP ne recommande pas dans une perspective de santé publique, la vaccination généralisée contre la varicelle des enfants à partir de l’âge de 12 mois.

C’est pourquoi il déconseille le remplacement du vaccin trivalent rougeole-oreillons-rubéole par le quadrivalent rougeole-oreillons-rubéole-varicelle. Le CTV/HCSP, en plus des recommandations spécifiques préalablement émises dans l’avis du 19 mars 2004 du CSHPF (Cf. recommandations particulières), recommande la vaccination contre la varicelle des :

  • adolescents de 12 à 18 ans n’ayant pas d’antécédent clinique de varicelle ou dont l’histoire est douteuse ; un contrôle sérologique préalable peut être pratiqué ;
  • femmes en âge de procréer, notamment celles ayant un projet de grossesse, et sans antécédent clinique de varicelle ; un contrôle sérologique préalable peut être pratiqué
  • femmes n’ayant pas d’antécédent clinique de varicelle (ou dont l’histoire est douteuse) dans les suites d’une première grossesse.

Le CTV/HCSP rappelle que toute vaccination contre la varicelle chez une femme en âge de procréer doit être précédée d’un test négatif de grossesse et que, selon les données de l’AMM, une contraception efficace de trois mois est recommandée après chaque dose de vaccin.

La vaccination contre la varicelle est aussi recommandée pour certains professionnels (Cf. risques professionnels) et dans des circonstances particulières (Cf. recommandations particulières).

Vaccination recommandée : risque professionnel Le CTV/HCSP rappelle que toute vaccination chez une jeune femme en âge de procréer doit être précédée d’un test négatif de grossesse et que, selon les données de l’AMM, une contraception efficace de trois mois est recommandée après chaque dose de vaccin. Il recommande la vaccination chez les personnes sans antécédents de varicelle (ou dont l’histoire est douteuse) et dont la sérologie est négative, qui exercent les professions suivantes :

  • professionnels en contact avec la petite enfance (crèches et collectivités d’enfants notamment) ;
  • professions de santé en formation (à l’entrée en

première année des études médicales ou paramédicales), à l’embauche ou à défaut déjà en poste, en priorité dans les services accueillant des sujets à risque de varicelle grave (immunodéprimés, services de gynéco-obstétrique, néonatologie, pédiatrie, maladies infectieuses, néphrologie). Les sujets vaccinés seront informés de la nécessité d’une éviction de 10 jours en cas de rash généralisé.

Recommandations particulières 

Le CTV/HCSP rappelle que toute vaccination chez une jeune femme en âge de procréer doit être précédée d’un test négatif de grossesse et que, selon les données de l’AMM, une contraception efficace de trois mois est recommandée après chaque dose de vaccin.

Il recommande la vaccination contre la varicelle chez les :

  • adultes de plus de 18 ans exposés à la varicelle, immunocompétents sans antécédents de varicelle ou dont l’histoire est douteuse (le contrôle de la sérologie étant facultatif), dans les trois jours suivant l’exposition à un patient avec éruption ;
  • personnes sans antécédents de varicelle (ou dont l’histoire est douteuse) et dont la sérologie est négative, en contact étroit avec des personnes immunodéprimées (les sujets vaccinés doivent être informés de la nécessité, en cas de rash généralisé, d’éviter les contacts avec les personnes immunodéprimées pendant 10 jours) ;
  • enfants candidats receveurs, dans les six mois précédant une greffe d’organe solide, sans antécédents antécédents de varicelle (ou dont l’histoire est douteuse) et dont la sérologie est négative, (avec deux doses à au moins un mois d’intervalle, et en pratiquant une surveillance du taux d’anticorps après la greffe).

Auteur : Dr F.Dussauze, médecin généraliste

Conflits d’intérêts : l’auteur n’a pas transmis de conflits d’intérêts concernant les données diffusées dans cette interview ou publiées dans la référence citée. Cet article est issu d’une expérience de terrain, il existe d’autres produits, et d’autres protocoles de prise en charge.

 

Vaccination contre la varicelle