La gazette

Tête-à-tête avec Dr Samuel CHEMLA – « peeling » versus « vampire lift » ?

Peeling vampire lift medecindirectDr CHEMLA, que pensez-vous du « peeling » et du « vampire lift » ? Des termes qui sont parfois obscures et qui suscitent beaucoup d’interrogations.

Les peelings sont très en vogue au même titre que les mésolifts. D’intensité légère à modérée ils sont pour la plupart à base d’acides de fruits (acide citrique, acide mandélique, acide pyruvique …). Le peeling TCA (acide trichloracétique) quant à lui est réservé aux personnes ayant un phototype 4 maximum. Les résultats esthétiques sont intéressants : resserrement des pores, amélioration du grain de peau, coup d’éclat, peau + nette et douce … Le principe en est simple puisqu’il consiste en un « décapage » des couches épidermiques les + superficielles avec un phénomène de régénération à partir des couches de kératinocytes de l’épiderme les + profondes. Sans éviction sociale il permet de se présenter à un évènement important (mariage, baptême …) avec une « bonne mine ».

En ce qui concerne le PRP ou « vampire lift » : Ce nouveau procédé thérapeutique est renversant. A partir d’un tube de sang prélevé sur une personne, une centrifugation de 5 mn permet de récupérer un concentré de culots plaquettaires dont les principes actifs ont plusieurs actions thérapeutiques intéressantes. Ce prélèvement autologue compatible avec la personne ayant donné son propre sang permet de traiter une éventuelle tendinite par réinjection sur le site lésé ou bien de traiter une alopécie. Des retouches sur le visage ou sur une zone du corps mal tolérée d’un point de vue esthétique permettent d’injecter en toute sécurité un produit non pas issu de l’industrie pharmaceutique mais bien du corps de la personne à traiter. La différence fondamentale tient au fait que le corps possède ses propres médicaments. Cette piste commence tout juste à être explorée et réservera bien des surprises dans les décennies à venir.


Auteur : Dr Chemla
Conflits d’intérêts : L’auteur n’a pas transmis de conflits d’intérêts concernant les données diffusées dans cette interview ou publiées dans la référence citée. Cet article est issu d’une expérience de terrain, il existe d’autres produits, et d’autres protocoles de prise en charge.

Tête-à-tête avec Dr Samuel CHEMLA – « peeling » versus « vampire lift » ?