La gazette

Prise en charge thérapeutique de la fièvre de l’enfant

Prise en charge thérapeutique de la fièvre de l’enfantfillette enfant fievre sueur froide

Après recherche de la cause, la prise en charge éventuelle d’une fièvre persistante, supérieure à 38,5 C, dans  un contexte aigu, conduit à un traitement à visée symptomatique qui repose sur les principes suivants. Nous ne parlerons pas dans cet article de la démarche diagnostic, la recherche de la cause de la fièvre et le traitement éventuel de cette cause (traitement antibiotique en cas d’infection bactérienne par exemple)…

Conseils à l’entourage :

  • éviter de couvrir l’enfant,
  • aérer la pièce,
  • faire boire l’enfant le plus souvent possible.

Ces mesures simples contribuent à limiter l’augmentation de la température, à augmenter l’efficacité du traitement médicamenteux et à maintenir une hydratation correcte de l’enfant. Les autres méthodes physiques, comme le bain à 2 degrés Celsius en dessous de la température corporelle, ne sont utiles que si elles ne vont pas à l’encontre de l’objectif principal du traitement, qui est la lutte contre l’inconfort et sous surveillance constante d’un adulte. Cette technique est critiquée par certains pédiatres, notamment quant au risque convulsif. Initialement, il n’est prescrit le plus souvent qu’un seul médicament antipyrétique (anti fièvre). Aucune étude n’a démontré l’intérêt d’associer (ou d’alterner) systématiquement deux traitements (paracétamol + aspirine par exemple). Dans ces études la notion de douleur ou d’inflammation n’est pas prise en compte et seul le médecin peut juger d’associer ou d alterner selon le contexte médical. De même une fièvre mal tolérée, malgré un traitement bien conduit, nécessite une réévaluation médicale, qui seule peut juger du bien-fondé de la substitution éventuelle du médicament, voire de l’adjonction d’un second antipyrétique. De plus, il est déconseillé d’associer l’aspirine à un AINS (Anti-Inflammatoire Non Stéroïdien) ou d’associer deux AINS. Choisir le médicament de première intention en fonction des contre-indications, mises en garde et précautions d’emploi et en les respectant strictement.

Contre-indications du Paracétamol

  • Hypersensibilité au paracétamol
  • Insuffisance hépato-cellulaire
  • Allergies

liste non exhaustive

Contre-indications des AINS (Ibuprofène, kétoprofène)

  • Hypersensibilité ou Allergie à l’AINS concerné
  • Antécédent d’éruption cutanée, d’asthme ou de choc anaphylactique, déclenché par la prise d’AINS ou de
  • substance d’activité proche (aspirine)
  • Insuffisance rénale sévère
  • Ulcère gastro-duodénal en évolution
  • Insuffisance hépatique sévère
  • Insuffisance cardiaque sévère non contrôlée
  • Lupus érythémateux disséminé (pour l’ibuprofène)

liste non exhaustive

Précautions particulières : A éviter en cas de varicelle. Une insuffisance rénale fonctionnelle peut survenir chez les sujets présentant des facteurs de risque telles qu’une situation d’hypovolémie (notamment par diarrhée, vomissements) ou une maladie rénale préexistante.

Contre-indications de l’Aspirine

  • Hypersensibilité à l’aspirine
  • Antécédent d’éruption cutanée, d’asthme ou de choc anaphylactique déclenché, par la prise d’aspirine ou de
  • substance d’activité proche (AINS)
  • Insuffisance rénale sévère
  • Ulcère gastro-duodénal en évolution
  • Insuffisance hépatique sévère
  • Insuffisance cardiaque sévère non contrôlée
  • Toute maladie ou risque hémorragique constitutionnel ou acquis
  • Méthotrexate

liste non exhaustive

Précautions particulières : A éviter en cas de viroses, en particulier, varicelle et épisodes d’allure grippale. Une insuffisance rénale fonctionnelle peut survenir chez les sujets présentant des facteurs de risque tellss qu’une situation d’ « hypovolémie » (notamment par diarrhée, vomissements) ou une maladie rénale préexistante. Pour plus d’information sur ce(s) médicament(s), nous vous recommandons de consulter le site de l’ANSM –> http://ansm.sante.fr


Auteur : Docteur Frédéric Dussauze, Médecine générale

Conflits d’intérêts : l’auteur n’a pas transmis de conflits d’intérêts concernant les données diffusées dans cette interview ou publiées dans la référence citée. Cet article est issu d’une expérience de terrain, il existe d’autres produits, et d’autres protocoles de prise en charge.

Prise en charge thérapeutique de la fièvre de l’enfant