La gazette

Aide à la prise en charge d’une personne âgée dépendante

Aide à la prise en charge d’une personne âgée dépendante86529486

Généralités. Chacun peut être concerné par la prise en charge d’un parent âgé devenu dépendant. Que cela soit à domicile ou dans un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad). La famille a un rôle très important pour faire en sorte que la fin de vie d’un père, d’une mère, ou d’un grand-parent, ou d’un oncle ou d’une tante, soit la meilleure possible. Médecin Direct vous propose une réflexion et une aide pour vous permettre de mieux assumer ce rôle d’aidant.

Le rôle de l’aidant

  • Dans tous les cas, il s’agit d’abord de favoriser l’expression du ressenti et des émotions ; ce rôle d’écoute est un préalable fondamental et cela permettra de mieux comprendre les problèmes vécus par la personne âgée dépendante. Il faut savoir prendre le temps de cette écoute en facilitant l’expression spontanée.

  • Il faut aussi s’informer auprès de l’entourage ou de l’équipe soignante de l’état de santé réel :
  • Capacité à se déplacer et si oui selon quelles modalités ; faciliter une activité physique régulière.
  • Etat de la continence pour les urines et pour les selles ; en cas d’incontinence, rechercher une solution d’aide.
  • Capacité à se nourrir et à accepter la nourriture servie : vérification régulière du poids, aide à une nutrition correcte et adaptée, hydratation
  • Rechercher une difficulté pour aller à la selle : constipation ou difficulté d’exonération
  • S’informer de la qualité du sommeil : difficultés d’endormissement ou réveils précoces ; angoisses nocturnes ; cauchemars ;
  • Se faire expliquer les prescriptions médicamenteuses et aider le médecin traitant à ne pas trop prescrire par facilité.
  • Aider l’équipe soignante dans l’organisation d’animations le mieux adaptées à la personnalité du parent.
  • Demander l’assistance de professionnels de santé pouvant apporter bien-être et détente : Masseur-kinésithérapeute, psychologue, psychothérapeute, etc.
  • Rechercher des signes qui pourrait faire penser à une maltraitance soit volontaire soit involontaire.

Deux situations peuvent être décrites :

–         la personne âgée dépendante garde un niveau de conscience

–         Le niveau de conscience est très faible et il existe un tableau de démence

  • La démence n’est pas synonyme d’absence totale de communication ; il faut donc essayer de rechercher le moyen de communication qui permet un minimum d’échanges. Le toucher est souvent un moyen important pour communiquer avec le dément. Ne serait-ce qu’en prenant la main, il est possible de rassurer et de montrer sa présence. Le chant est également connu pour être reconnu par la personne âgée démente.
  • Les troubles du comportement (agitation, violence verbale, etc.) sont souvent l’expression d’une souffrance physique qu’il faut rechercher comme par exemple l’existence d’un fécalome (accumulation de selles dans le rectum, la portion finale du tube digestif).
  • La personne démente est hypersensible et a toujours besoin d’être rassurée. Elle vit toujours dans le court terme et il ne sert rien de la projeter dans le futur. Les images du passé sont toujours obsédantes et il ne faut pas hésiter à accepter l’expression délirante.
  • Savoir reconnaître un état dépressif : il ne faut pas confondre dépression et anxiété ! La dépression est un sentiment de dévalorisation qui entraîne progressivement le repli sur soi et la perte du désir de vivre. L’anxiété est une appréhension souvent exagérée liée aux différents événements de la vie quotidienne. Naturellement anxiété et dépression peuvent cohabiter. La dépression nécessite un traitement médical adapté à la personne âgée. L’anxiété peut le plus souvent être gérée par des thérapeutiques non médicamenteuses et par un comportement rassurant de l’entourage.
  • Lorsqu’un niveau de conscience subsiste, il est important de favoriser toute activité intellectuelle à condition qu’elle soit stimulante et qu’elle corresponde à une expression émotionnellement riche pour la personne.

Prendre en charge un parent âgé en situation de dépendance est toujours une épreuve qu’il faut assumer avec l’aide de ses proches ; cela suppose une bonne organisation, un temps de repos et de récupération et une capacité à dépasser le quotidien. Dans différents articles présents sur le site de Médecin Direct seront abordés des thèmes particuliers relatifs au vécu de la personne âgée dépendante.

Voir article sur la constipation et la personne âgée, cliquez ici


Auteur : Dr Bréant Alain

Conflits d’intérêts : l’auteur n’a pas transmis de conflits d’intérêts concernant les données diffusées dans cette interview ou publiées dans la référence citée. Cet article est issu d’une expérience de terrain, il existe d’autres produits, et d’autres protocoles de prise en charge.

 

Aide à la prise en charge d’une personne âgée dépendante