La gazette

Mon asthme…si on en parlait ?

Mon asthme … si on en parlait ? Je suis asthmatique depuis des années. femme asthme

Je fais des crises ponctuelles et peu importantes. Je n’ai jamais été hospitalisé pour cela. Depuis quelques jours je dois reprendre de la ventoline® plusieurs fois par jour. Mon peakflow montre des chiffres en baisse.


Ces exemples sont inspirés de nombreuses questions réelles d’internautes, mais volontairement compilées et remaniées. Toute ressemblance avec un cas réel, ou concernant une personne connue serait purement fortuite. (Remaniées avec protection du secret médical)


Bonjour, pour simplifier et vous aider à comprendre votre prise en charge. L’asthme =  inflammation des bronches qui provoque une contraction de celles ci. asthme = inflammation (B) +contraction(A) ; (A) La contraction : les bronches se rétrecissent par la contraction réflexe de muscles, provoquant des sifflements, une gêne respiratoire, un essoufflement, des toux, un freinage à l’expiration…  ; (B) L’inflammation peut être favorisée par toxiques (fumées divers, tabac, pollution, etc…), allergènes (acariens, pollen, poils d’animaux, certains parfums, certains aliments etc…), une infection aigue (virale ou bactérienne )orl ou bronchique, un sinusite aigue ou chronique, un reflux gastro oesophagien…(souvent méconnue)…liste non exhaustive

A/ lutte contre la contraction : Les « bronchodilatateurs » = traitent (A) la contraction des bronches (mais sur pas l’inflammation qui est à l origine.)

1/  bronchodilatateurs rapides mais peu durables dans la journée =la ventoline®, atrovent®, bricanyl® etc

2/ bronchodilatateurs durables dans la journée = serevent®, foradil®,  etc…

B/ lutte contre l’inflammation : Les corticoides = traitent (B)

1/ traitement aigu, rapide et court : celestene® solupred® medrol® etc…par voie orale ou injectable utisliées parfois pour combattre rapidement (et en traitement court) les inflammations,           

2/ traitement de fond « cicatrisant » : le flixotide®, becotide® etc… par voie inhalée utilisée pour combattre en traitement de fond les inflammations le plus souvent sur plusieurs semaines ou mois.           

A+B : parfois on utilise des produits qui mélangent un bronchodilatateur durable inhalé+corticoide inhalé = seretide®, symbicort® etc…l’asthme lorsqu’il décompense (besoin de reprendre ou d’augmenter les doses de bronchodilatateurs, (A)) nécessite souvent de rajouter des corticoides (B)

Le peakflow permet par rapport à une réference normale poids/ âge et ou par rapport à sa propre réference de base de dépister lorsque l asthme décompense. Si le chiffres sont à la baisse, et ou que les doses de bronchodilatateurs nécessaires sont en montée, l ‘asthme décompense. (pour info, lorsqu’il est nécessaire d’utiliser plusieurs types de traitement inhalés, il est conseillé de faire le bronchodilatateur rapide PUIS l’éventuel bronchodilatateur lent PUIS l’éventuel corticoide inhalé)

C/ Le médecin utilise parfois une troisième arme

Les antibiotiques (ponctuellement) et /ou antiallergique (ponctuellement ou au long cours) et ou le traitement d’un facteur favorisant éventuel ( exemple traitement anti reflux Gastro Oesophagien ). Votre cas nécessite une reconsultation rapide. Le médecin jugera s’il doit changer le traitement. Je ne peux bien sur pas faire un diagnostic, pronostic sur votre descriptif, mais j’espère que mon expérience de terrain vous sera utile à la compréhension de votre prise en charge. Cordialement,

Selon les recommandations du Conseil de l’Ordre des médecins, l’information ou le conseil en ligne ne sont pas des consultations médicales et ne doivent exonérer ni le médecin ni le patient d’une véritable consultation avec une anamnèse et un examen clinique qui seuls peuvent permettre d’aboutir à un diagnostic et à une prescription.


Auteur : Docteur Frédéric Dussauze

Conflits d’intérêts : l’auteur n’a pas transmis de conflits d’intérêts concernant les données diffusées dans cette interview ou publiées dans la référence citée. Cet article est issu d’une expérience de terrain, il existe d’autres produits, et d’autres protocoles de prise en charge.

Mon asthme…si on en parlait ?