La gazette

Molluscum Contagiosum

Qu’est ce qu’un molluscum contagiosum ?
molluscum

Il s’agit d’une infection bénigne de la peau, fréquente et liée à un virus (Poxvirus). Elle se manifeste par de petites excroissances (papules) rondes, luisantes, rosées et déprimées en leur centre, de 1 à 5 mm de diamètre. Les lésions sont habituellement multiples. Cette infection est contagieuse mais bénigne: les lésions disparaissent spontanément même en cas d’absence de traitement.

Tous Droits Réservés – http://fr.wikipedia.org/wiki/Licence_de_documentation_libre_GNU

Comment attrape-t-on des Molluscum Contagiosum ?

L’infection est contagieuse: le virus se transmet le plus fréquemment par contact direct entre deux personnes. Plus rarement, la transmission pourra se faire par les vêtements ou les serviettes de toilettes infectées. La durée d’incubation est de 2 semaines à 6 mois.

Les personnes les plus fréquemment touchées sont les enfants entre 2 et 12 ans. La contagion se fait habituellement durant les activités où il existe une forte promiscuité comme la piscine, les salles de gymnastique etc…

  • Chez les enfants, les lésions peuvent toucher tout le corps mais sont plus fréquemment retrouvées au niveau du cou, du tronc, du visage ou des aisselles. L’eczéma est un facteur favorisant.
  • Chez les adolescents et les adultes, la transmission pourra également avoir lieu par voie sexuelle. Les lésions siègent alors plus volontiers au niveau des cuisses, du bas de l’abdomen ou des parties génitales. Le terrain atopique (eczéma, dermatite atopique) constitue un terrain favorisant à l’infection par les poxvirus; dans ce cas l’atteinte est souvent disséminée, l’enfant présentant les molluscum contagiosum sur l’ensemble du corps.

Quels sont les traitements ?

Les molluscum contagiosum sont des lésions bénignes. Elles disparaissent spontanément même en l’absence de traitement. Néanmoins l’évolution est lente et il faut parfois plusieurs mois ou années pour que toutes les lésions disparaissent. On peut alors proposer d’enlever les molluscum :

  • soit par cryothérapie (application d’azote liquide). Ce traitement devra être le plus souvent renouvelé après 2 à 4 semaines.
  • soit par curetage grâce à une curette tranchante.

Dans les deux cas, le traitement peut être douloureux, surtout chez l’enfant et il est donc conseillé d’appliquer localement une crème anesthésique (EMLA) 30 à 60 minutes avant l’exérèse. Les traitements locaux ont l’avantage de raccourcir la durée d’évolution de l’infection et de limiter ainsi le risque de contagion. L’exérèse ne sera proposée que si les lésions sont peu nombreuses (10 – 20 molluscum). Dans les cas où les lésions seraient trop nombreuses, il est préférable d’éviter ces traitements locaux, d’autant plus que l’évolution se fera naturellement vers la guérison. Il est également possible de proposer des traitements homéopathiques. Pour en savoir plus, cliquez ici. Des traitements chimiques locaux, comme des crèmes contenant des antiviraux ou encore une crème à base d’imiquimod sont en cours d’évaluation.

Quelles sont les précautions à prendre si mon enfant présente des molluscum ?

Il est recommandé que les enfants porteurs de molluscum utilisent des serviettes de toilette personnelles et évitent les bains collectifs. On peut se poser la question de l’éviction temporaire des activités où il existe une forte promiscuité entre les enfants comme la natation ou les sports de contact, mais en l’absence d’évaluation de telles mesures de prévention, il semble difficile de contre indiquer ces activités aux enfants porteurs de quelques lésions.


Auteur : Dr Julie Rigaut

Conflits d’intérêts : l’auteur n’a pas transmis de conflits d’intérêts concernant les données diffusées dans cette interview ou publiées dans la référence citée. Cet article est issu d’une expérience de terrain, il existe d’autres produits, et d’autres protocoles de prise en charge.

 

Molluscum Contagiosum