Système digestif

Test hémoccult : pourquoi le dépistage du cancer du côlon est-il si important ?

Mars est le mois consacré à parler de la prévention du cancer du côlon. L’action est nommée « Mars Bleu ».

Prévenir le cancer du côlon passe par le dépistage le plus précoce des “polypes”. Les polypes sont des tumeurs intestinales bénignes, mais un certain nombre d’entre eux risquent d’évoluer vers la cancérisation. Le test de dépistage par hémoccult consiste à effectuer une recherche de sang caché dans les selles, susceptible de refléter la présence d’un polype méconnu dans le côlon. En effet, les polypes ne donnent aucun symptôme. Nous, gastroentérologues recommandons fortement ce dépistage car il peut vous empêcher d’avoir un cancer du côlon. C’est un dépistage utile, non controversé, reconnu comme facteur de prévention du cancer colique. Mais comme l’idée d’aller patouilller dans ses selles n’est pas souriante, je vais vous en dire un peu plus, afin de motiver les plus de 50 ans (destinataires de ce dépistage), mais aussi les plus jeunes (pour qu’ils motivent leurs parents !)

Test hémoccult : pourquoi le dépistage du cancer du côlon est-il si important ?
Continuer la lecture

Je ne digère pas ce que je mange… allergie ou intolérance ?

Qu’est-ce que l’allergie alimentaire ?

Dans le cas d’une allergie alimentaire, le contact avec un aliment allergisant déclenche une réaction immunitaire. Cette allergie peut apparaitre rapidement et peut être grave. Les manifestations peu intenses peuvent être :

  • une simple rougeur
  • une démangeaison cutanée
  • de la diarrhée
  • un larmoiement
  • des éternuements

Néanmoins, des réactions graves peuvent arriver à tout moment, telles qu’un gonflement buccal et pharyngé pouvant aller jusqu’à l’œdème de Quincke ou encore un choc anaphylactique allergique, nécessitant une intervention d’urgence.

 

Je ne digère pas ce que je mange… allergie ou intolérance ?
Continuer la lecture

Qu’est-ce que le syndrome de l’intestin irritable ? Comment soulager les symptômes ?

Aujourd’hui, vous allez croiser 5, 10, 100, 1 000 personnes. Avez-vous un seul instant imaginé que la moitié d’entre eux a présenté au moins un symptôme abdominal gênant dans la semaine passée ? Si vous partez en voyage, il en sera ainsi dans tous les pays du monde.

On estime à 11 %  en moyenne la fraction de la population mondiale présentant des troubles digestifs atypiques, nommés  « troubles fonctionnels intestinaux », ou « colopathie fonctionnelle ». Les divers troubles dont se plaignent les gens ressemblent-ils aux vôtres ?

 

Qu’est-ce que le syndrome de l’intestin irritable ? Comment soulager les symptômes ?
Continuer la lecture

Ai-je une hépatite ?

 « Bonjour, je souffre d’après mon médecin d’une hépatite chronique et souhaite compléter mon bilan par une échographie. Pourtant les prises de sang n’ont pas montré d’hépatite A, B ou C. Je prends un traitement pour le cholestérol, et je fais 90 kg pour 1m78. Pourriez-vous m’éclairer ? »

Ai-je une hépatite ?
Continuer la lecture

Brûlures d’estomac…

Brûlures d’estomac…mesures simples en cas de reflux gastro-œsophagien chez l’adulte : Le reflux gastro-œsophagien homme jeune mal au ventre

Le reflux gastro-œsophagien touche 7 millions de français. Il s’agit du reflux du contenu de l’estomac, y compris le suc gastrique, vers l’œsophage. Dans le langage populaire, on désigne souvent le reflux gastro-œsophagien en parlant de brulures d’estomac. Il s’agit en fait de pyrosis. Le contenu de l’estomac étant en général acide va attaquer la paroi de l’œsophage, qui contrairement à celle de l’estomac, n’est pas conçue pour résister à ces acides. Dans un premier temps, il y a simple irritation passagère. Mais si le reflux perdure et s’intensifie, il peut s’en suivre des dégâts plus profond de la paroi de l’œsophage. Il peut y avoir, successivement, de l’œsophagite peptique, des ulcérations œsophagiennes, des hémorragies œsophagiennes, une fibrose cicatricielle entrainant une sténose ou un raccourcissement de œsophage, et enfin  un cancer œsophagien dans des cas extrêmes. Par ailleurs, le reflux gastro-œsophagien peut amener le contenu de l’estomac à s’écouler vers le pharynx, le larynx, la trachée, et les bronches. Il peut s’en suivre des signes  pathologiques tels que toux, douleur pharyngée, dysphonie, sinusite. Notamment chez les nourrissons, et chez les personnes très âgées, cela peut conduire à des infections pulmonaires, aigües ou chroniques, jusqu’à et y compris une pneumonie. Les conséquences d’un reflux gastro-œsophagien sont donc loin d’être anodines. Il ne faut pas donc pas négliger cette affection.

Brûlures d’estomac…
Continuer la lecture