Médicaments

Composer sa trousse de secours pour des vacances réussies

Ah, les vacances estivales… Nous sommes nombreux à les avoir désirées toute l’année, nous comptons bien en profiter pleinement. Quoi de plus frustrant que de devoir faire face à un désagrément de santé pendant cette période tant attendue ?

Qu’il s’agisse de piqûres de moustiques, de brûlures de la peau ou d’indigestions, nous avons tous expérimenté l’une de ces situations désagréables en vacances. Le gel d’aloe-vera, la Biafine® et le Spasfon® contenus dans notre trousse de secours ont alors été nos meilleurs alliés !

Composer sa trousse de secours pour des vacances réussies
Continuer la lecture

Médicaments génériques : à quoi servent-ils ? Pourquoi les prescrire ?

Les médicaments génériques sont souvent accusés d’être moins efficaces, pas forcément moins chers et pourvoyeurs d’effets secondaires. Pourtant, d’après les pouvoirs publics, il n’y a aucune différence entre les génériques et les molécules de référence.

Médicaments génériques : à quoi servent-ils ? Pourquoi les prescrire ?
Continuer la lecture

Rupture de stock de certains vaccins pédiatriques – les vaccins Infanrix et Tetravac

ado piqure vaccinDepuis quelques mois les pharmacies sont confrontées à des difficultés d’approvisionnement de certains vaccins, notamment les vaccins Infanrix tetra® et Tetravac®

Ces vaccins sont utilisés pour les rappels de 6 ans et de 11 ans. Ils sont dits « tétravalents » car ils contiennent 4 antigènes : ceux de la coqueluche, du tétanos, de la diphtérie, et de la poliomyélite.

Deux autres vaccins tétravalents existent, le Repevax® et le Boostrix tetra®, mais ceux-ci contiennent des antigènes à doses réduites en ce qui concerne la coqueluche et la diphtérie, ce qui dans certains cas rend la substitution délicate voire déconseillée. Ainsi, le rappel de 11 ans ne peut être fait avec ces formes atténuées lorsque le rappel de 6 ans avait déjà été fait avec cette forme ou avec un vaccin trivalent (exemple Revaxis® : pas de valence coqueluche).

Rupture de stock de certains vaccins pédiatriques – les vaccins Infanrix et Tetravac
Continuer la lecture

Cancer du col de l’utérus : les risques associés au Gardasil et au Cervarix vont être examinés

Cancer du col de l’utérus : les risques associés au Gardasil et au Cervarix vont être examinés

Agence europeenne medicamentLes vaccins contre le HPV sont disponibles dans l’Union européenne sous les noms de Gardasil/Silgard, et Cervarix. Gardasil a été autorisée depuis Septembre 2006, et est approuvée dans les deux sexes afin de prévenir des lésions précancéreuses et du cancer du col utérin et de l’anus. Après leur approbation, ces vaccins ont été introduits dans les programmes nationaux de vaccination dans de nombreux pays à travers le monde. L’Agence européenne du médicament (EMA) va passer en revue certains risques potentiellement associés aux vaccins contre le HPV afin de clarifier davantage leur profil en matière de sécurité. Cet examen mis en place suite à la demande du Danemark se focalisera sur la survenue de deux syndromes spécifiques et « rares » : le syndrome douloureux régional complexe (SDRC) et le syndrome de tachycardie orthostatique posturale (STOP). Ces effets indésirables graves ont été constatés suite à des données issues des suivis post-AMM.
Cancer du col de l’utérus : les risques associés au Gardasil et au Cervarix vont être examinés
Continuer la lecture

Médicament à base de Dompéridone : risque de décès ?

nauséa domperidoneIl y a quelques jours la revue mensuelle Prescrire accusait le dompéridone (Motilium® Peridys®, liste non exhaustive des 17 formes commercialisées) d’être responsables de deux cents décès annuellement en France, se basant sur une publication scientifique (A) de mars 2015.

Rappelons que cette molécule est prescrite notamment pour les nausées, vomissements, reflux gastro-œsophagiens.

L’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) vient de répondre ce 7 avril 2015 (B) :

« Les médicaments à base de dompéridone font l’objet d’une surveillance renforcée par les autorités sanitaires en raison de leurs effets indésirables cardiaques graves qui ont conduit à modifier en 2004, 2008 et 2011, leur autorisation de mise sur le marché et à mettre en garde les professionnels de santé sur leur utilisation.

Médicament à base de Dompéridone : risque de décès ?
Continuer la lecture