Gynéco-obstétrique

Ça gratte : c’est des morpions ? 🐜

Dans la famille poux, nous demandons poux de pubis ! Moins populaires que les poux de tête de notre enfance, les poux de pubis, plus communément appelés morpions, sont des petits insectes qui vivent à la surface de nos poils pubiens et se nourrissent de notre sang. Ils pondent des oeufs qui s’agrippent à leur tour au poil : les lentes. Toute la petite famille peut résider au niveau du pubis, mais aussi au niveau de la poitrine, des aisselles, de la barbe, ou encore des cils et des sourcils.

Ça gratte : c’est des morpions ? 🐜
Continuer la lecture

Moyens de contraception : avec ou sans hormones ?

La contraception correspond à l’ensemble des méthodes (naturelles ou non) visant à empêcher une grossesse non désirée. Elle doit être adaptée à chaque patient(e) et réévaluée régulièrement en fonction du contexte, de l’âge et des désidératas. Toutes les solutions doivent être envisagées, tout en respectant certaines contre-indications spécifiques. L’efficacité de l’ensemble des méthodes est excellente si elles sont correctement utilisées.

A l’heure actuelle, plus de 75 % des couples (majoritairement par l’intermédiaire de la femme) utilisent une contraception. Cependant, plus de 200 000 interruptions volontaires de grossesse sont réalisées chaque année en France.

Petit tour d’horizon des différentes méthodes contraceptives : leurs utilisations, leurs contre-indications, leurs éventuels effets secondaires…

Moyens de contraception : avec ou sans hormones ?
Continuer la lecture

Infections sexuellement transmissibles (IST) : quels signes doivent alerter ?

Les Maladies Sexuellement Transmissibles (MST) ont été mises en lumière il y a quelques années par « l’affaire du sang contaminé » et la lutte active et médiatisée contre le fléau que représente le SIDA. On les appelle désormais des Infections Sexuellement Transmissibles (IST). Si certaines d’entre elles peuvent engendrer rapidement des symptômes (permettant leur diagnostic rapide), d’autres sont plus silencieuses. De nombreux patients n’ont aucun signe de maladie bien que porteurs des germes. Cela favorise leur transmission.

 

Infections sexuellement transmissibles (IST) : quels signes doivent alerter ?
Continuer la lecture