Douleur

Journée mondiale contre la douleur – le 19 octobre 2015

Douleurs chroniques« Endolori » est l’anagramme d’«indolore »… Entre les deux, un soin. Le droit à la santé passe par le traitement de la douleur, selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Pour rappeler au public, aux professionnels et aux institutions que le traitement de la douleur (« expérience sensorielle et émotionnelle déplaisante associée au dommage actuel ou potentiel des tissus ») et les soins palliatifs font partie intégrante du droit à jouir d’une bonne santé, l’Association internationale pour l’étude de la douleur (IASP) organise la Journée mondiale contre la douleur ce lundi le 19 octobre. C’est en réalité toute une année de lutte contre les douleurs que propose l’IASP. Après les douleurs de la face en 2013/2014, l’année 2014/2015 a été dédiée aux douleurs neuropathiques (liées à une lésion ou à une maladie du système nerveux). Les douleurs articulaires seront le thème de l’année 2016.

La France mobilisée

Le relais en France de l’IASP est la SFETD (Société Française d’Étude et de Traitement de la Douleur) : sur son site on trouve toutes les manifestations liées à cet évènement : http://www.sfetd-douleur.org/journee-mondiale-contre-la-douleur-19-octobre-2015

Quelques exemples : Douleur et mouvement dans le Morbihan ; à Paris soirée débat/projection du film Hippocrate à la faculté Pierre et Marie Curie ; expositions au CHR Metz-Thionville et de Nancy ; « Quand la douleur parle, savoir l’écouter » à Pierrefeu-du-Var . « Quantifier la douleur cest bien, la qualifier cest mieux » pourrat-on lire à l’hôpital de Cahors : il est vrai que la douleur est très personnelle, sa mesure ne peut être que subjective (contrairement à la fièvre que le thermomètre peut chiffrer) mais sa prise en charge dépendra de nombreux paramètres qualitatifs.

Journée mondiale contre la douleur – le 19 octobre 2015
Continuer la lecture

Mon médecin m’a prescrit de la morphine

Mon médecin m’a prescrit de la morphine !

Red question mark puzzle

Red question mark puzzle

La morphine fut le premier médicament puissant contre la douleur. Très utilisée sur les champs de bataille et en vente libre dans de nombreuses préparations pharmaceutiques dans les années 1870, son histoire est également liée à celle de la toxicomanie. Elle en garde une mauvaise image. Image aggravée par son indication lorsqu’elle fut à nouveau utilisée contre la douleur dans les années 1950 : elle était prescrite pour soulager les souffrances de fin de vie. Depuis 1998, trois plans successifs de lutte contre la douleur ont été engagés par le ministère de la santé. Ils ont permis, entre autre, l’amélioration de la formation sur la prise en charge de la douleur (pour tous les acteurs de la santé), une simplification de la prescription, et une meilleure accessibilité à la morphine. La prescription de morphine est devenue plus fréquente, pour une meilleure prise en charge des douleurs intenses, d’origine cancéreuse ou non. Du fait de son histoire, de ses indications et de ses effets secondaires, la morphine reste un traitement particulier dans notre arsenal de médicaments.

Mon médecin m’a prescrit de la morphine
Continuer la lecture

Zona et douleurs chroniques

Zona et douleurs chroniques Douleurs chroniques

Bonjour, « J ai 64 ans, j’ai eu un zona il y a 6 mois. J’en souffre toujours. Le paracétamol, la codéine n’y font rien. Mes amis me disent que c’est normal, me parlent du célèbre feu de St Antoine et disent que je dois vivre avec… »


Ces exemples sont inspirés de nombreuses questions réelles d’internautes, mais volontairement compilées et remaniées. Toute ressemblance avec un cas réel, ou concernant une personne connue serait purement fortuite.


Bonjour, Quelques informations : Le zona ne donne pas toujours des douleurs permanentes, mais le risque d’installation au longs cours de ces douleurs augmente avec l’âge du patient. Neuropathies…désafférentation…. douleurs rebelles depuis des mois ….etc…le terme désafférentation est utilisé entre autres pour désigner certaine douleur liée à une lésion du système nerveux. Une des douleurs de désafférentation les plus typiques est la douleur pouvant s’installer après l’amputation d’un membre : une douleur du moignon et un douleur du membre qui n’existe plus, appelé « douleur du membre fantôme ». Mais le terme de douleurs neuropathiques est celui qui englobe le mieux ce type de douleur. Il existe des douleurs neuropathiques centrales, périphériques et mixtes. Ce type de douleurs est parfois ressenti en dehors de toute stimulations douloureuses, spontanément.

Zona et douleurs chroniques
Continuer la lecture